Dr Xavier ACQUADRO

Pédiatrie
Conventionnement : Secteur 2
Carte Vitale Acceptée

Coliques du nourrisson

Quelle est la cause ? Que faire ? Que faut-il surveiller ?

 

Qu’est-ce que c’est ?

Jusqu’à l’âge de 4 à 5 mois, un nourrisson bien portant pleure normalement au moins 1 à 2 heures par jour... sans avoir nécessairement mal ou faim : s’il boit et grossit normalement (et si l’examen du médecin est normal), il n’y a pas de raison de s’inquiéter ; il s’agit d’une phase d’adaptation habituelle, même si elle est pénible pour tout le monde.

 

Lorsque ces pleurs sont très fréquents (par exemple plus de 2 ou 3 heures par jour pendant plusieurs jours) et s’accompagnent d’agitation ou d’un sommeil difficile, on parle de coliques du nourrisson. Souvent, le ventre semble tendu et l’enfant a de temps à autre des mouvements brusques des jambes qui donnent vraiment l’impression d'une douleur.

 

Quelle est la cause ?

On ne connaît pas exactement la cause des coliques du nourrisson ; il ne s’agit pas d’une allergie au lait dont les signes sont plus souvent des vomissements, une diarrhée ou des malaises qui retentissent sur la croissance.

 

On suppose actuellement que certaines hormones intestinales et le fait que la digestion et le sommeil ne soient pas encore très au point à cet âge expliquent que la digestion de certains nourrissons soit particulièrement difficile et provoque ces accès de coliques douloureux.

 

Que faire ?

Le fait de ne pas arriver à soulager son enfant est très perturbant… mais pourtant très habituel dans les coliques : il n’y a pas vraiment de responsable à ces douleurs digestives et il ne s’agit pas d’une mauvaise alimentation (car l’enfant grossit normalement) ni de mauvais soins.

 

Il faut donc attendre en essayant de trouver ce qui calme le moins mal possible l’enfant : cett e mauvaise période se termine toujours après 3 à 4 mois, sans que l’enfant n’en souffre par la suite. Son développement sera parfaitement normal… et il ne deviendra pas spécialement grognon ensuite.

 

Certains laits adaptés permettent de diminuer en partie l’importance des coliques, mais il faut savoir qu’il est souvent inutile de changer souvent d'alimentation (en tout cas sans avis du médecin).

 

Que faut-il surveiller ?

 

Il peut y avoir d’autres causes à des accès de douleur chez le petit enfant, et une consultation médicale est indispensable si les crises augmentent brutalement en intensité, s’il apparaît des vomissements ou si l'enfant refuse toute nourriture.

Cabinet Pédiatrique

20-22 avenue du Général Sarrail ,
xavier.acquadro@wanadoo.fr,
78400 CHATOU, France

Contacts

  • Fixe : 01 39 52 00 80
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale