Le site du Docteur Thierry JOST

Médecine Générale
Conventionnement : Secteur 1
Carte Vitale Acceptée
Je comprends ce que sont les lymphomes - Le site du Docteur Thierry JOST - Docvadis

Je comprends ce que sont les lymphomes

Les lymphomes sont les plus fréquentes des tumeurs cancéreuses du sang. Les lymphomes touchent tous les ans environ 10 000 personnes. Leur incidence a doublé en 20 ans.

Qu'est-ce qu'un lymphome ?

Le lymphome est une tumeur du système lymphatique. Celui-ci est constitué de vaisseaux, généralement accolés aux vaisseaux sanguins, qui véhiculent notamment les lymphocytes, des cellules immunitaires qui jouent un rôle-clé dans la défense de l'organisme.Le système lymphatique comporte également des ganglions au niveau du cou, des aisselles, de l'aine et dans le médiastin (entre les poumons) ou de l'abdomen, chargés de la filtration de la lymphe et des lymphocytes.

Quels sont les différents types de lymphome ?

Ils sont très nombreux (une trentaine), mais peuvent être classés en deux grandes familles. Le lymphome hodgkinien (maladie de Hodgkin) et le lymphome non hodgkinien (LNH). Les symptômes sont similaires. Seul l'examen du ganglion (biopsie) permet d'affirmer le type exact du lymphome.

Qui peut être touché par un lymphome ?

Rare chez les enfants, cette maladie atteint essentiellement les adultes.

Quelles sont les causes de la maladie ?

Jusqu'à aujourd'hui, les causes de la maladie restent mal connues. Certains facteurs pourraient être impliqués. Le lymphome est ainsi plus fréquent chez les personnes ayant un système immunitaire déficient (maladie auto-immune, patients recevant un traitement immunosuppresseur). C'est probablement aussi ce qui explique la fréquence plus importante de cette maladie chez les personnes âgées. Par ailleurs, le lymphome a plus de risque d'apparaître chez une personne contaminée par certains virus (virus d'Epstein Barr qui provoque la mononucléose, virus VIH) ou chez une personne exposée à des produits chimiques (pesticides, solvants, engrais...).

Cette maladie est-elle héréditaire ?

Non, cette maladie n'est pas héréditaire.

Quels sont les symptômes de cette maladie ?

Il s'agit généralement d'une augmentation de volume (grosseur) d'un ganglion lymphatique Ces ganglions sont rarement douloureux.D'autres signes persistants peuvent aussi apparaître : perte de poids, fièvre, sueurs, toux et fatigue. Mais les symptômes peuvent être très différents d'un patient à l'autre, car la maladie peutse développer n'importe où dans l'organisme.

Comment le diagnostic est-il fait ?

Le diagnostic est évoqué dans un premier temps sur la base des symptômes et des examens cliniques. Mais il ne peut se faire que si un médecin anatomo-pathologiste étudie au microscope un fragment du ganglion anormal. Celui-ci aura été prélevé soit par un chirurgien, soit par un radiologue, sous contrôle d'une échographie ou d'un scanner. D'autres examens sont nécessaires : examens du sang, scanner du thorax et de l'abdomen, éventuellement PET-scan et prélèvement de la moelle osseuse (biopsie ostéo-médullaire). Ces examens permettent de déterminer l'étendue du lymphome afin d'adapter le traitement.

Quels sont les traitements ?

En fonction du type de lymphome, de votre âge, de vos antécédents médicaux, du stade de la maladie, votre médecin va mettre en place le traitement le plus adapté à votre situation. Généralement, le traitement repose sur la mise en route de cycles de poly-chimiothérapie, souvent associée à des anticorps monoclonaux (thérapies ciblées).Dans certains cas, il sera nécessaire de le consolider par une chimiothérapie haute dose (intensification thérapeutique), suivie d'une autogreffe.L'autogreffe consiste à réinjecter vos propres cellules souches hématopoïétiques : « cellules mères » de la moelle osseuse à l'origine des cellules du sang. Parfois, une radiothérapie peut être également réalisée.

Votre médecin vous informera du déroulement de chacun des examens. Les modalités de traitements envisagés vous seront expliquées ainsi que leurs éventuels effets secondaires.Il répondra à toutes les questions que vous vous posez. N'hésitez pas à lui faire part de vos interrogations ou de vos craintes.Vous pouvez également consulter des sites d'information, comme : www.francelymphomeespoir.fr

Cabinet du Docteur Thierry JOST

20 BOULEVARD DE FONTENAY ,
94170 LE PERREUX SUR MARNE, France

Contacts

  • Fixe : 01 43 24 42 36
  • Fax : 09 59 51 67 36
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • Je prends conscience du réel danger d’un bronzage en cabine

    Les cabines de bronzage attirent chaque année de nombreux clients, souvent inconscients du risque qu’ils encourent. Car, bien loin des supposés bénéfices qu’apporteraient les rayons UV pour préparer la peau au soleil, les cabines de bronzage sont impliquées dans l’augmentation du nombre de mélanomes, les plus graves cancers de la peau.

    Lire la suite
  • Je réduis mes ballonnements : un schéma pour comprendre

    Ces schémas permettent de visualiser simplement comment réduire vos ballonnements. Les ballonnements abdominaux correspondent à une sensation de gonflement de l’abdomen dû à une accumulation de gaz dans votre tube digestif. Vous pouvez limiter leur apparition, ou les réduire, en diminuant votre consommation d’aliments qui produisent beaucoup de gaz en fermentant. Il est également très important d’avoir une activité physique régulière. Votre médecin pourra le commenter avec vous.

    Lire la suite
  • Mon enfant a des molluscum

    Le molluscum contagiosum est une lésion virale de quelques millimètres de diamètre, qui se développe sur l’ensemble du corps, surtout chez le jeune enfant. Le plus souvent bénigne, cette lésion doit être traitée pour éviter qu’elle ne s’étende.

    Lire la suite
  • Mon enfant a un psoriasis

    Le psoriasis est une maladie chronique de la peau d’origine multifactorielle, fréquente, qui concerne environ 2 % des personnes en France, et ce à tous les âges. Les enfants peuvent être touchés par cette maladie, quelquefois au cours des premières années de leur vie.

    Lire la suite
  • Je vais avoir un implant oculaire pour traiter ma cataracte

    Au cours de la cataracte, le cristallin devient opaque, entraînant une baisse de la vue. L’évolution de la cataracte est très variable d’une personne à l’autre. Dans tous les cas, l’intervention chirurgicale est le seul véritable traitement de cette maladie.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale