Le site du Docteur Thierry PIELLARD

Médecine Générale
Conventionnement : Secteur 1
Carte Vitale Acceptée
Je comprends ce qu'est une Leucémie Lymphoïde Chronique (LLC) - Le site du Docteur Thierry PIELLARD - Docvadis

Je comprends ce qu'est une Leucémie Lymphoïde Chronique (LLC)

La Leucémie Lymphoïde Chronique (LLC) est une maladie du sang qui se caractérise par la production dans la moelle osseuse d’un nombre trop important d'une catégorie de globules blancs : les lymphocytes, qui ont la particularité d'être peu fonctionnels dans le sang. Cette maladie touche essentiellement les seniors. Elle est chronique car son évolution est lente.

Qu'est-ce qu'une leucémie ?

C’est l’accumulation et/ou la prolifération anormale de cellules de la moelle osseuse qui peuvent ensuite passer dans le sang.

Normalement, la moelle osseuse contenue à l’intérieur des os du corps, fabrique des cellules à l’origine des cellules du sang : globules rouges, globules blancs et plaquettes. En effet, les cellules de la moelle sont encore "immatures" (jeunes), et vont donner naissance aux cellules du sang, dites "matures" (globules blancs et rouges, et plaquettes).

Que signifie : leucémie chronique ?

Les leucémies chroniques sont caractérisées par :

  • une évolution longue (plusieurs mois, voire années),

  • et une prolifération ou accumulation de cellules originaires de la moelle osseuse, à un stade avancé de leur différenciation en globules du sang.

Selon le type de cellules qui se multiplient, lymphocytaires ou myéloïdes, on parlera de Leucémie Lymphoïde Chronique (LLC) ou de Leucémie Myéloïde Chronique (LMC).

A quoi correspond une leucémie lymphoïde chronique ?

La leucémie lymphoïde chronique est une forme de leucémie se caractérisant par la présence d'un nombre excessif de lymphocytes d’aspect mature, mais peu fonctionnels dans le sang et la moelle osseuse.

Les lymphocytes sont des globules blancs, essentiels aux défenses de l'organisme. Ils sont classés en deux catégories selon leur fonction : lymphocytes B et lymphocytes T. Les lymphocytes T sont normalement majoritaires dans le sang (70 à 80 %).

Dans le cas de la leucémie lymphoïde chronique, ce sont les lymphocytes B qui sont anormaux et deviennent majoritaires.

Qui est concerné ?

Essentiellement les sujets âgés de plus de 50 ans mais surtout de 65 ans : la leucémie lymphoïde chronique représente, d’après les dernières données de l’Institut deVeille Sanitaire (InVS), plus de 2 000 nouveaux cas en 2010 chez l’homme et 1 033 cas chez la femme. Il y a donc 2 fois plus d’hommes que de femmes touchés par cette maladie.

Quelles en sont les causes ?

Il n’y a pas de facteur de risque clairement défini comme pour d’autres types de leucémies (l’exposition au benzène par exemple). Il y a par contre, des différences génétiques importantes quant au risque de développer cette maladie : dans les populations asiatiques par exemple, le risque est très faible. Un facteur génétique se retrouve parmi les cas familiaux de leucémie lymphoïde chronique dans environ 5 % des cas.

Comment se manifeste une leucémie lymphoïde chronique ?

Sept à huit fois sur dix, la leucémie lymphoïde est découverte lors d’un examen de routine du sang, et 60 % des patients n’ont aucun symptôme, même si le chiffre des globules blancs est très élevé.

S’il existe des manifestations, il s’agit le plus souvent d’une fatigue, plus rarement de sueurs nocturnes ou des infections répétées. Il peut exister quelquefois des gros ganglions (adénopathies), une grosse rate, un gros foie.

Le plus souvent, c’est donc un examen sanguin pratiqué en routine qui fait évoquer cette maladie.

Comment fait-on le diagnostic d’une leucémie lymphoïde chronique ?

Le diagnostic est basé sur la numération formule sanguine et une analyse plus spécialisée appelée immunophénotypage sanguin. Dans les formes typiques de LLC, il n’est pas nécessaire de prélever un échantillon de moelle. L’immunophénotypage suffit à affirmer le diagnostic de leucémie lymphoïde chronique.

A la différence des leucémies aiguës, la leucémie lymphoïde chronique n’est pas une urgence médicale : la grande majorité des patients a une forme « silencieuse » de la maladie.

Quelle est l’évolution d’une leucémie lymphoïde chronique ?

Cette maladie évolue lentement. Elle prédomine chez les patients âgés et beaucoup de patients ne meurent pas de leur leucémie lymphoïde chronique.

La mise en route d’un traitement dépendra du stade de la maladie. Il existe 3 stades (A, B et C) définis selon l'importance des ganglions et des anomalies de la prise de sang.

Une simple surveillance peut être proposée dans les formes les moins avancées.

Quel est le traitement d’une leucémie lymphoïde chronique ?

Le traitement, lorsqu’il est nécessaire, repose sur la chimiothérapie et l'immunothérapie. Le choix sera fait selon l'état général du patient et le stade de la maladie.

Les personnes atteintes de leucémie lymphoïde chronique peuvent mener une vie normale pendant longtemps.

L'allogreffe de moelle est un traitement rarement proposé pour cette maladie.

La leucémie lymphoïde chronique est une maladie du sang touchant les seniors qui se caractérise par un nombre excessif de lymphocytes peu fonctionnels dans le sang. Son diagnostic se fait grâce à une prise de sang. La prise en charge initiale est du ressort du médecin hématologue. Son traitement, lorsqu’il est nécessaire, repose principalement sur la chimiothérapie, associée ou non à une immunothérapie.

CABINET MEDICAL DE FRANGY

192 rue du grand pont ,
74270 FRANGY, France

Contacts

  • Fixe : 04 50 44 71 00
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • On découvre un diabète pendant ma grossesse

    Vous êtes enceinte et on vous découvre un diabète pendant la grossesse. Ce n’est pas rare : c’est le diabète gestationnel. Il s’agit d’un diabète survenant uniquement chez la femme enceinte n’ayant pas de diabète connu auparavant, qui disparaît après l’accouchement dans 90% des cas. Il peut avoir un retentissement sur la mère et le bébé, ce qui justifie une surveillance et un traitement particuliers.

    Lire la suite
  • Mon enfant ronfle : fait-il de l'apnée du sommeil ?

    L’apnée obstructive du sommeil de l’enfant concernerait 2 à 5 % des enfants entre 2 et 6 ans, garçons comme filles. La moitié des enfants amenés en consultation pour ronflement souffre d’apnée du sommeil.

    Lire la suite
  • J'ai de l'artérite des membres inférieurs : je comprends ma maladie

    L’artérite des membres inférieurs provoque une diminution progressive du flux de sang dans les jambes. Elle a des conséquences directes sur la capacité à marcher.

    Lire la suite
  • BPCO : je comprends ma maladie

    La BPCO est une maladie chronique d'origine respiratoire principalement due au tabagisme. Elle s’installe lentement, de manière insidieuse et silencieuse. Tousser et cracher au réveil n’est pas normal. Il est important de faire mesurer son souffle pour dépister et prendre en charge cette maladie précocement.

    Lire la suite
  • Je m’interroge à propos du sommeil de mon nourrisson

    La durée du sommeil, sa nature et sa répartition dans la journée évoluent énormément lors des premiers mois de la vie de votre enfant. Le sommeil du nourrisson étant très différent de celui des adultes, les parents ont souvent des craintes quant à la bonne qualité du sommeil de leur bébé.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale