Le site du Docteur Thierry PIELLARD

Médecine Générale
Conventionnement : Secteur 1
Carte Vitale Acceptée
J'ai la goutte : y-a-t-il des risques importants pour ma santé ? - Le site du Docteur Thierry PIELLARD - Docvadis

J'ai la goutte : y-a-t-il des risques importants pour ma santé ?

La goutte s’accompagne fréquemment d’un syndrome métabolique exposant à un risque accru d'accidents cardiovasculaires, et donc un risque de décès d'origine cardiaque augmenté.

À quoi correspond ce syndrome métabolique ?

Le syndrome métabolique associe une série de problèmes de santé reflétant un mauvais métabolisme, et se traduit par des anomalies cliniques (symptômes) et biologiques (compositions du sang, des urines…). Il a pour principale conséquence un risque d'accidents cardiovasculaires supérieur.

Il se rencontre de plus en plus dans les pays industrialisés.

Il se caractérise le plus souvent par une obésité abdominale (au niveau de la taille).

Il peut précéder les premiers accès gouteux, c'est-à-dire l'apparition des premiers symptômes de la goutte.

Ce syndrome métabolique est défini par la présence d’au moins trois des facteurs de risques cardiovasculaires suivants :

  • Un tour de taille supérieur ou égal à 102 cm chez l’homme, et 89 cm chez la femme (obésité abdominale),

  • Une quantité de triglycérides dans le sang supérieure à 1,50 g/l,

  • Une quantité de HDL cholestérol dans le sang inférieure à 0,40 g/l chez l’homme, et 0,50 g/l chez la femme,

  • Une pression artérielle supérieure ou égale à 130/85 mmHg,

  • Une glycémie a jeun supérieure ou égale à 1,10 g/l.

Quels sont les risques de complications associées à ce syndrome ?

Ce syndrome traduit un « état pré-diabétique » et parfois «pré-goutteux». De façon plus générale, ce syndrome préfigure plusieurs maladies graves telles que le diabète de type II et les accidents cardio-vasculaires.

Ainsi, il est responsable d'une augmentation du risque d’infarctus du myocarde, d’AVC (Accident Vasculaire Cérébral) et de décès d’origine cardiovasculaire. Il se rencontre fréquemment chez les patients atteints de goutte.

Rappelons que la goutte se traduit par une augmentation du taux d’acide urique, entraînant la formation de cristaux à l'origine de « crises » articulaires (douleurs). Cette élévation du taux d’acide urique augmente aussi le risque cardiovasculaire.

Que faut-il faire ?

La prise en charge du syndrome métabolique associé à la goutte est en effet nécessaire pour éviter que la situation ne se détériore et/ou que des complications n'apparaissent.

Votre médecin vous recommandera un certain nombre de mesures simples pour limiter ce risque cardiovasculaire :

  • avoir une alimentation équilibrée et diversifiée, notamment riche en légumes et fruits frais,

  • et de pratiquer une activité physique régulière.

L’objectif principal sera de perdre du poids.

Un traitement médicamenteux pour diminuer le taux d’acide urique, peut vous être proposé si vous avez déjà fait une crise de goutte voire si vous avez un risque élevé de crise de goutte, notamment en cas d'hyperuricémie très élevée (excès d'urée dans le sang) avec antécédents familiaux.

N’hésitez pas à en parler à votre médecin.

Ce syndrome métabolique nécessite-t-il un suivi médical ?

En cas de syndrome métabolique, un suivi médical est indispensable afin de vérifier l'amélioration de votre état de santé suite à la mise en place des différentes mesures.

La fréquence de ce suivi sera définie par votre médecin traitant.

Exemples de facteurs de risque cardiovasculaire dont le suivi est essentiel en cas de syndrome métabolique :

  • Hypertension artérielle (HTA)

  • Diabète

  • Âge

  • Consommation de tabac

  • Cholestérol trop élevé

L’excès d’acide urique lors de la goutte peut être associé à un syndrome métabolique. Il existe dans cette situation une augmentation du risque cardiovasculaire c'est-à-dire de risque de décès d'origine cardiovasculaire.

CABINET MEDICAL DE FRANGY

192 rue du grand pont ,
74270 FRANGY, France

Contacts

  • Fixe : 04 50 44 71 00
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • On découvre un diabète pendant ma grossesse

    Vous êtes enceinte et on vous découvre un diabète pendant la grossesse. Ce n’est pas rare : c’est le diabète gestationnel. Il s’agit d’un diabète survenant uniquement chez la femme enceinte n’ayant pas de diabète connu auparavant, qui disparaît après l’accouchement dans 90% des cas. Il peut avoir un retentissement sur la mère et le bébé, ce qui justifie une surveillance et un traitement particuliers.

    Lire la suite
  • Mon enfant ronfle : fait-il de l'apnée du sommeil ?

    L’apnée obstructive du sommeil de l’enfant concernerait 2 à 5 % des enfants entre 2 et 6 ans, garçons comme filles. La moitié des enfants amenés en consultation pour ronflement souffre d’apnée du sommeil.

    Lire la suite
  • J'ai de l'artérite des membres inférieurs : je comprends ma maladie

    L’artérite des membres inférieurs provoque une diminution progressive du flux de sang dans les jambes. Elle a des conséquences directes sur la capacité à marcher.

    Lire la suite
  • Je comprends ce qu'est une Leucémie Lymphoïde Chronique (LLC)

    La Leucémie Lymphoïde Chronique (LLC) est une maladie du sang qui se caractérise par la production dans la moelle osseuse d’un nombre trop important d'une catégorie de globules blancs : les lymphocytes, qui ont la particularité d'être peu fonctionnels dans le sang. Cette maladie touche essentiellement les seniors. Elle est chronique car son évolution est lente.

    Lire la suite
  • BPCO : je comprends ma maladie

    La BPCO est une maladie chronique d'origine respiratoire principalement due au tabagisme. Elle s’installe lentement, de manière insidieuse et silencieuse. Tousser et cracher au réveil n’est pas normal. Il est important de faire mesurer son souffle pour dépister et prendre en charge cette maladie précocement.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale