Dr Thierry BLOCH - Médecine Générale & Esthétique

Médecine Générale
Conventionnement : Secteur 1
Carte Vitale Acceptée
Allergique, puis-je me faire vacciner ? - Dr Thierry BLOCH - Médecine Générale & Esthétique - Docvadis

Allergique, puis-je me faire vacciner ?

La vaccination est souvent source d’inquiétude chez les personnes allergiques. Pourtant, avec les vaccins actuels, l’intérêt de la vaccination est bien supérieur au risque lié à l’allergie. Seuls quelques rares cas obligent le médecin à différer ou à suspendre le rythme normal des vaccinations.

Quel est le bénéfice de la vaccination quand on est allergique ?

Les personnes allergiques hésitent souvent à se faire vacciner alors qu’elles peuvent le faire en respectant certaines précautions.

L'intérêt de la vaccination est d'autant plus important qu’elle protège contre certaines maladies infectieuses auxquelles les personnes allergiques sont particulièrement vulnérables.

Le choix des vaccins s’effectue avec votre médecin traitant. Il dépend de la nature de votre allergie et de la protection dont vous avez besoin.

Les réactions allergiques aux vaccins sont-elles fréquentes ?

Les réactions allergiques aux vaccins sont très rares dans l’ensemble de la population : à peine un cas sur 50 000 avec les vaccins les plus souvent utilisés, c'est-à-dire ceux protégeant contre la diphtérie et le tétanos.
Avec les autres vaccins, on n’observe une réaction, le plus souvent sans gravité, que dans un cas sur 500 000 à 1 000 000.

Certains vaccins sont-ils contre-indiqués quand on est allergique à l'oeuf ?

Il s’agit de remplir toutes les cases de l’agenda sur la ligne correspondant au jour de la crise.

Pendant longtemps, la présence de protéines d’œuf dans certains vaccins a fait courir aux personnes allergiques aux œufs un risque lors de la vaccination. Plusieurs vaccins, comme ceux contre la grippe ou contre la rougeole, les oreillons et la rubéole (ROR), étaient déconseillés chez ces patients.

Actuellement, la plupart des vaccins ne constituent plus un danger car ils ne contiennent soit plus du tout (vaccin ROR) soit des quantités infimes de protéines d’œuf (vaccin contre la grippe).

Vous avez donc la possibilité de vous faire vacciner avec la plupart des vaccins disponibles en France. Dans le cas de la grippe, votre médecin traitant choisira le vaccin qui vous convient le mieux, en fonction de la quantité de protéines d’œuf qu'il contient.

Quelques vaccins comme ceux contre la fièvre jaune et les encéphalites à tique sont toujours fabriqués à partir d’œufs de poule fécondés. Les accidents restent cependant exceptionnels. Si vous devez vous protéger spécifiquement contre ces maladies, votre allergologue déterminera avec des tests simples si la vaccination est possible dans votre cas et dans quelles conditions.

L'allergie respiratoire représente-t-elle une contre-indication à la vaccination ?

Contrairement aux idées reçues, l’allergie respiratoire n’est en aucun cas une contre-indication à la vaccination.

La grippe étant plus grave chez les personnes ayant un asthme sévère, la vaccination antigrippale leur est même fortement recommandée pour les protéger de cette maladie virale très contagieuse.

Votre médecin traitant déterminera avec vous le meilleur moment pour votre vaccination. Il faut éviter de se faire vacciner lors ou après une crise allergique et après un traitement de plusieurs jours à base de corticoïdes.

Ayant des allergies autres que respiratoires ou aux œufs, puis-je me faire vacciner ?

Vous pouvez vous faire vacciner, à condition de respecter certaines précautions.

Outre les protéines d’œuf, certaines substances présentes dans les vaccins peuvent être sources d’allergies. C’est notamment le cas des antibiotiques ou de la gélatine utilisée comme stabilisateur dans de nombreux vaccins.

Si vous avez déjà présenté une réaction allergique grave suite à l’ingestion de gélatine, votre allergologue vous informera sur les vaccins nécessitant une attention particulière, comme ceux qui protègent contre la rougeole, les oreillons et la rubéole (ROR) ou contre la varicelle.

Certains vaccins comme ceux contre la grippe, la rougeole, les oreillons et la rubéole (ROR) ou contre la varicelle sont susceptibles de contenir des traces d’antibiotiques, principalement la streptomycine, la kanamycine ou la néomycine. Si vousêtes allergique à l’un de ces antibiotiques, vous pouvez tout de même vous faire vacciner, à condition de n’avoir jamais présenté une réaction allergique grave suite à l’administration de l’un des ces médicaments. Dans votre cas, l’intérêt de la vaccination est bien supérieur au risque lié à l’allergie.

Si vous êtes allergique au dextrane, un sucre présent également dans les substituts sanguins, et que vous devez vous faire vacciner notamment contre le BCG, signalez-le à votre médecin.

Si vous êtes allergique au latex, des précautions sont nécessaires au moment de la vaccination. Des sources de protéines de latex peuvent en effet être présentes dans l'environnement de toute injection : gants, bouchon du flacon, etc.

L’un de mes proches est allergique. Est-ce que je dois prendre des précautions particulières pour mes vaccinations ?

Si vous ne présentez pas vous-même de symptôme d’allergie, vous n'avez pas de contre-indication particulière à la vaccination.

La vaccination ne présente aucun risque chez la quasi-totalité des personnes allergiques. Signalez tout antécédent d’allergie à votre médecin traitant qui vous conseillera sur les vaccins adaptés à votre situation et sur les éventuelles précautions à prendre.

Cabinet de Médecine Générale et Esthétique à CANNES

24 avenue Jean de Lattre de Tassigny ,
06400 CANNES, France

Contacts

  • Fixe : +33 (0)4 93 99 99 88 ou 06 09 95 52 52
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • VIH, sida : je connais les vaccins utiles, recommandés et contre indiqués

    Le risque d’être infecté par certains agents infectieux est augmenté en cas d’infection par le VIH (virus de l’immunodéficience humaine), et certaines infections seront plus sévères. Il y a un intérêt à recommander la protection par des vaccins. En fait, ce n’est pas si simple car, en raison du déficit immunitaire provoqué par le VIH, certains vaccins peuvent provoquer des infections et sont interdits.

    Lire la suite
  • Prévention du cancer du col de l'utérus chez les jeunes filles : ce qu'il faut savoir

    Ces informations sur la vaccination anti-HPV dans le cadre de la prévention du cancer du col de l’utérus vous concernent particulièrement si vous êtes une jeune fille de 11 ans à 19 inclus. Si vous êtes parent d’une jeune fille concernée, lisez les informations avant de lui transmettre le document. Vous pourrez ainsi en parler ensemble.

    Lire la suite
  • Je comprends l'utilité du carnet de santé de mon enfant

    Le carnet de santé de votre enfant vous est remis lors de sa naissance. Il réunit tous les éléments qui concernent sa santé. Il constitue un précieux recueil d’informations pour les parents et un lien avec et entre les professionnels de santé.

    Lire la suite
  • Je teste mes connaissances sur la vaccination

    La vaccination est une méthode permettant d’atténuer ou d’éviter la survenue d’une maladie infectieuse. Son principe est de stimuler nos propres défenses immunitaires contre un microbe donné, en injectant un microbe tué ou atténué, rendu inoffensif. Testez vos connaissances sur la vaccination.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale