Le site du Docteur Thierry AMZALLAG

Ophtalmologie
Conventionnement : Secteur 1
Carte Vitale Acceptée

Chirurgie de la cataracte à l'Institut Ophtalmique de Somain

Se faire opérer de cataracte à l’Institut Ophtalmique de Somain c’est être pris en charge par une équipe ophtalmologique forte, travaillant à la pointe de la technique, et disposant des dernières technologies. Cet esprit d’excellence a contribué à installer l’Institut Ophtalmique de Somain aux premiers rangs des centres Français et Européens dans le domaine de la chirurgie de la cataracte. Avec 600 000 interventions par an, la chirurgie de la cataracte est la plus pratiquée en France. 5000 de ces opérations sont réalisées à l’Institut Ophtalmique de Somain. Il s’agit d’une procédure bien codifiée mais délicate qui doit être réalisée par un chirurgien expérimenté, sous anesthésie locale en général, et dans un centre spécialisé susceptible d’assurer la sécurité du patient pendant, mais également après l’intervention. Be operated for cataract to the Ophtalmic Institute of Somain it is to be taken care by a strong ophthalmologic team, working at the forefront of the technique, and arranging last technologies. This spirit of excellence contributed to install the Ophtalmic Institute of Somain in the first ranks of the French and European centers in the field of cataract surgery. With 700 000 interventions a year, the the cataractsurgery is the most practised in France. 6000 of these operations are realized to the Ophtalmic Institute of Somain. It is about a well codified but delicate procedure which must be realized by an experimented surgeon, under local anesthesia generally, and in a specialized center susceptible to insure the safety of the patient during , but also after the procedure.

TRAITEMENT DE LA CATARACTE

Une fois le diagnostic de cataracte fait par l’ophtalmologiste, une éventuelle décision opératoire doit être prise en concertation avec le patient

Une cataracte peut ou doit être opérée quand elle provoque une gêne significative pour le patient. Cette gêne est évaluée par la mesure de l’acuité visuelle de loin et de près lors de l’examen mais pas seulement. Les autres signes de cataractes doivent être systématiquement recherchés par l’interrogatoire du patient. Une autre pathologie doit être éliminée. Le dialogue avec le patient est fondamental pour décider d’une intervention. Il évalue sa gêne dans la vie quotidienne en fonction du profil et des activités de chacun.

Après un bilan pré opératoire et un examen pré opératoire l’intervention peut avoir lieu, généralement sous anesthésie locale (on n’endort que l’œil mais on associe un calmant) et en ambulatoire (la demie journée). Une bonne information du patient permet un consentement éclairé de l’intervention prévue.

Le traitement de la cataracte par phacoémulsification (ce sont des ultra sons) est aujourd’hui la technique de référence dans le monde. Elle consiste à vaporiser le cristallin sur place (dans l’œil) à l’aide d’une sonde à ultrasons. Les débris sont retirés à mesure par aspiration.

Puis, un implant pliable (c’est la lentille transparente qui remplace le cristallin opacifié) dont la puissance a été calculée avant l’opération est mis en place afin que le patient puisse voir clair.

Cette technique permet d’utiliser de très petites incisions comprises entre 1,8 et3 millimètres, facilitant un retour rapide de l’opéré à la vie normale.

L’association de ces t echniques modernes de chirurgie par petite incision et d’anesthésie locale permettent un retour rapide de l’opéré à une vie normale dans les meilleures conditions de sécurité.

 

 

1347987327981.jpg

 

 

RESULTATS DE LA CHIRURGIE DE CATARACTE

En l’absence de maladie oculaire associée, les résultats de la chirurgie moderne de la cataracte sont excellents.

Un bon résultat signifie, en fonction des cas, que la vision post opératoire est satisfaisante avec et sans lunette. En fonction de la technique et de l’implant choisi, des lunettes ne seront nécessaires que pour certaines tâches de la vie quotidienne. La plupart des taches courantes pouvant être effectuées sans correction.

L’opéré rentre généralement chez lui le jour même avec un pansement sur l’œil. Des contrôles post opératoires sont planifiés pour chaque opéré. Les nouvelles lunettes, quand elles sont nécessaires, sont prescrites à 4 semaines après l’intervention, lorsque la cicatrisation de l’œil est terminée.

QUESTIONS FREQUENTES

Qu’est ce qu’une cataracte ?

On appelle cataracte une opacification le plus souvent partielle, mais parfois totale du cristallin. Le cristallin est une petite lentille biconvexe (comme une loupe) qui se situe en arrière de l’iris (qui détermine la couleur de l’œil). A l’état normal, ce cristallin est transparent mais avec l’âge ou dans certaines circonstances particulières (traumatisme, glaucome, dia bète, myopie forte, inflammation, prise de cortisone …), il perd sa transparence et d’opacifie. C’est ce que l’on appelle cataracte.

Evidement cette opacification du cristallin entraine des conséquences visuelles comme lorsque l’on regarde à travers une vitre dépolie. C’est pour cela qu’une intervention chirurgicale peut être nécessaire.

Cette gêne peut apparaitre progressivement (le plus souvent) ou beaucoup plus rapidement emmenant le patient à consulter son ophtalmologiste. Le risque des baisses de vision progressives est que le patient peut s’habituer à mal voir et devenir involontairement maladroit ou dangereux, en particulier au volant.

L’opacification et l’augmentation de volume du cristallin sont physiologiques (normales) avec l’âge. C’est l’opacification excessive du cristallin qui peut gêner le patient.

Quand doit-on suspecter une cataracte ?

L’apparition progressive des signes peut rendre difficile pour le patient de penser à la cataracte. Si la vision brouillée de loin et ou de près est le signe le plus fréquent (93,6% des cas), d’autres signes sont possibles et peuvent également s’avérer très gênant pour le patient. Une diminution de la tolérance à la lumière ou des éblouissements, en particulier lors de la conduite nocturne sont souvent rapportés par les patients (un tiers des cas). Mais ce peut être également une modification de la vision des couleurs (en particulier les bleus), une difficulté à localiser les panneaux de signalisation routiers, ou dans certains cas une vision double sur un seul l’œil (le patient s’en aperçoit en cachant un œil puis l’autre.

Ces signes sont fréquemment associés à la cataracte mais seul l’examen de l’œil par un ophtalmologiste pourra faire le diagnostic exact et éliminer d’autres diagnostiques parfois plus graves ou difficiles à traiter (glaucome, d égénérescence maculaire liée à l’âge …)

L’examen par l’ophtalmologiste

C’est l’ophtalmologiste qui confirmera le diagnostic de cataracte, ses causes éventuelles, ou l’existence de maladies associées. Ce diagnostic se fait à l’aide d’un instrument appelé une lampe à fente et qui permet de voir directement l’opacification du cristallin. Un examen ophtalmologique complet est pratiqué. La gêne du patient est évaluée non seulement par les examens cliniques et parfois complémentaires mais également par un dialogue concernant sa vie quotidienne.

Ce dialogue est primordial pour décider d’une éventuelle intervention car toutes les cataractes ne sont pas à opérer et certaines d’entre elles sont peu gênantes et peu évolutives. Elles ne relèvent donc pas d’une opération .

Cà n’est après un examen complet et un dialogue ouvert tenant compte des habitudes de vie du patient qu’une décision opératoire pourra être prise. Elle tiendra compte du rapport entre le risque opératoire (minime mais réel) et le bénéfice pour le patient

Quand doit-on opérer la cataracte

Quand elle provoque une gêne significative pour le patient. Cette gêne est évaluée par la mesure de l’acuité visuelle de loin et de près mais pas seulement. Les autres signes de cataractes doivent être systématiquement recherchés par l’interrogatoire du patient. Une autre pathologie doit être éliminée.

Que doit-on faire avant l’intervention de cataracte ?

Bien que pratiquée sous anesthésie locale dans la grande majorité des cas à l’institut Ophtalmique de Somain, quelques examens sont nécessaires avant l’ opération de la cataracte dans le but d’assurer la sécurité du patient. Tout d’abord des examens biologiques et un examen cardiologique. Un exam en par l’anesthésiste est obligatoire. Des mesures de l’œil sont effectuées ainsi que des calculs afin de commander un implant (c’est la lentille transparente qui remplace le cristallin opaque) « sur mesure » permettant au patient de récupérer la meilleure vision post opératoire possible. Enfin les formalités administratives et légales, l’information par écrit de l’opéré sont effectuées.

Doit-on se faire hospitaliser ?

Le plus souvent non sauf si l’état ou la situation du patient le requièrent.

A l’institut Ophtalmique de Somain, les patients ont le choix entre rentrer chez eux dans la demi-journée ou rester une nuit. En pratique, la grande majorité des patients choisissent une procédure ambulatoire, leur permettant de rentrer chez eux rapidement. Les techniques modernes de chirurgie par petite incision et les techniques d’anesthésie locale permettent cette procédure ambulatoire dans d’excellentes conditions de sécurité.

Quels sont les types d’anesthésie ?

L’anesthésie locale est de loin la plus pratiquée à l’institut Ophtalmique de Somain. L’œil est anesthésié localement par un produit anesthésique mais un calmant par voie générale est associé afin de supprimer toute anxiété pendant l’intervention. Ce calmant est adapté à chaque patient afin de tenir compte des différents niveaux d’anxiété. Le patient est donc calme pendant la procédure quel que soit son niveau d’anxiété avant l’intervention ou dans la vie courante. L’anesthésie générale est exceptionnelle et réservée à des cas particuliers.

Quelle est la meilleure technique chirurgicale ?

Le traitement de la cataracte par phacoémulsification (ce sont des ultra sons) est aujourd’hui la technique de référence dans le monde. Elle consiste à vaporiser le cristallin sur place à l’aide d’une sonde à ultrasons. Puis, un implant pliable (c’est la lentill e transparente qui remplace le cristallin opacifié) dont la puissance a été calculée avant l’opération est mis en place afin que le patient puisse voir clair. Cette technique permet d’utiliser de très petites incisions comprises entre 1,8 et3 millimètres, facilitant un retour rapide de l’opéré à la vie normale.

Que se passe-t-il après l’opération ?

L’opéré rentre généralement chez lui le jour même avec un pansement sur l’œil. Le suivi rigoureux du traitement post opératoire par collyre et le respect des consignes post opératoires assurent la sécurité et la qualité du résultat chirurgical. Des contrôles post opératoires sont planifiés pour chaque opéré. Les nouvelles lunettes, quand elles sont nécessaires, sont prescrites à 4 semaines après l’intervention, lorsque la cicatrisation de l’œil est terminée.

Conclusion

Muni de ces différentes informations votre intervention se déroulera plus sereinement à l’institut Ophtalmique de Somain. N’hésitez pas à poser vos questions complémentaires à votre chirurgien et à votre anesthésiste avant la procédure. Ils sont à votre disposition. Une information complète et un consentement éclairé du patient constituent un préalable indispensable à toute opération de la cataracte.

 

La cataracte, opération cataracte, cataracte opération, cataracte œil, cataracte secondaire, glaucome, implant cataracte, cataracte définition, symptômes cataracte, myopie, laser cataracte, chirurgie cataracte, œil, la cataracte opération, cataracte Nord, cataracte prix, cataracte conventionnée, cataracte secteur I, cataracte Lille, cataracte Lens, cataracte Arras, cataracte Tournai, opération cataracte Lille

Myopie opération, la myopie, opération myopie, laser myopie, clinique myopie, opération laser myopie, opération myopie laser, myopie correction, presbytie

 

Institut Ophtalmique de Somain


Cabinet du docteur Thierry Amzallag, 28 rue anatole France ,
59490 France, France

Contacts

  • Fixe : 03 27998853
  • Fax : 03 27998857
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale