Le site du Docteur Thierry AMZALLAG

Ophtalmologie
Conventionnement : Secteur 1
Carte Vitale Acceptée

Cataracte secondaire

La cataracte secondaire ou membranule peut apparaitre dans certains cas après une opération de la cataracte. Elle correspond à une opacification du support de l'implant que vous avez reçu lors de votre intervention. Elle se traduit généralement par une baisse de la vision comme si une cataracte apparaissait de nouveau. Il ne s'agit pas d'une complication mais d'une suite opératoire. Elle peut être facilement traitée à l'aide d'un laser en une seule séance.

Ayant été opéré de cataracte, vous êtes maintenant porteur d’une opacification du support de votre implant provoquant une gêne visuelle ou réduisant votre acuité visuelle dans la vie courante. Votre ophtalmologiste va traiter cette opacité  en une séance de laser afin d’améliorer votre vision.

Cette fiche est destinée à vous informer sur cette procédure, ses résultats et ses risques

L’opacification de la capsule ;

L’opacification de la capsule, parfois appelée cataracte secondaire est le résultat de la cicatrisation du sac capsulaire, enveloppe initiale de votre cataracte et dans laquelle votre chirurgien a placé une lentille intra oculaire (ou implant) afin que vous voyiez non seulement clair mais également net après votre intervention.  Ce processus de cicatrisation peut comporter dans certains cas une prolifération et une migration des cellules résiduelles menant à une opacité dans l’axe de votre vision. Il faut alors traiter. Il ne s’agit pas d’une complication mais d’une suite opératoire non systématique et pouvant survenir dans un délai très variable d’une personne à l’autre. Sa survenue dépend entre autre du terrain, de la technique opératoire et du type de lentille intra oculaire utilisé.


1347781905070.jpg

1347781990982.jpg


Le laser.

Le laser constitue le meilleur moyen de traitement des opacités capsulaires. Le plus fréquemment utilisé est appelé laser Yag. Il permet une « vaporisation » des opacités (photodysruption) de la capsule grâce à des impacts calibrés en diamètre et en puissances. Les fragments résiduels se situent en dehors de l’axe optique.

L’hospitalisation

La procédure est réalisée en soin externe et ne dure que quelques minutes. La durée de surveillance post procédure est adaptée à chaque cas. Elle vous sera indiquée par votre ophtalmologiste.

La procédure

La pupille de votre œil est le plus souvent dilatée à l’aide de collyres dilatateurs. Pensez à signaler vos éventuelles allergies aux collyres. Il est souhaitable que vous soyez accompagnés si vous êtes amenés à conduire pour repartir. En effet votre vision sera momentanément brouillée après la procédure et ce,  parfois jusqu’au lendemain. Vous pourrez également percevoir des corps flottants ou des mouches volantes. Ils ont généralement tendance à s’estomper avec le temps mais dans un délai variable. Leur persistance, surtout si elle s’accompagne de phénomènes lumineux, doit être signalée à  votre ophtalmologiste ;

Votre œil est anesthésié à l’aide d’un collyre anesthésiant. La procédure, ainsi que ses suites est habituellement  indolore. Un verre de contact est appliqué sur votre œil afin de focaliser le faisceau dulaser sur les opacités. Un nombre adapté d’impact est délivré.

Une irritation modérée peut suivre la procédure du fait de la pose du verre de contact. Il est très rare q ‘un malaise (vagual) puisse survenir du fait de la pression même légère du verre de contact sur le globe oculaire.

L’amélioration visuelle est généralement rapide, mais çà n’est que le lendemain que vous en bénéficierez pleinement. Le plus souvent  il vous sera prescrit un traitement local destiné à prévenir d’éventuels phénomènes inflammatoire ou une augmentation de votre tension oculaire.

Les complications du traitement capsulaire au laser

Elles sont rares. Elles peuvent être précoces ou tardives.

 Parmi les complications précoces , un malaise, le plus souvent léger, lié au verre de contact n’est pas propre à cette procédure. Sa prise en charge est effectuée sur place.  Les éventuels phénomènes inflammatoires ou hypertoniques sont prévenus ou traités par collyres. Un marquage de l’implant par des impacts de laser est habituellement sans conséquences visuelles. Un déplacement de l’implant  est devenu exceptionnel  et ne se voit avec certains  types.

Parmi les complications tardives on note l’hypertonie durable qui sera traitée par collyre.  L’œdème rétinien  (appelé œdème maculaire cystoïde)   survient dans moins de 1% des cas. Il bénéficiera d’un traitement médical. Enfin le  décollement de rétine est rare mais possible, surtout chez les patients à risques (Myope forte, lésions rétiniennes ou terrain  pré disposants). Il est plus fréquent après laser (de 0,08% à 3,6%).  Il relève d’un traitement chirurgical. Le taux de succès anatomique est de 85% après une intervention et 97% après plusieurs interventions.

Enfin la récidive d’une opacification capsulaire est devenue exceptionnelle.

 

 

 

La cataracte, opération cataracte, cataracte opération, cataracte œil, cataracte secondaire, glaucome, implant cataracte, cataracte définition, symptômes cataracte, myopie, laser cataracte, chirurgie cataracte, œil, la cataracte opération, cataracte Nord, cataracte prix, cataracte conventionnée, cataracte secteur I, cataracte Lille, cataracte Lens, cataracte Arras, cataracte Tournai, opération cataracte Lille

Myopie opération, la myopie, opération myopie, laser myopie, clinique myopie, opération laser myopie, opération myopie laser, myopie correction, presbytie

 

Institut Ophtalmique de Somain


Cabinet du docteur Thierry Amzallag, 28 rue anatole France ,
59490 France, France

Contacts

  • Fixe : 03 27998853
  • Fax : 03 27998857
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • Implants corrigeant la presbytie

    La chirurgie de la cataracte constitue une opportunité de corriger la presbytie comme la myopie, l'hypermétropie ou l'astigmatisme. Cependant ces implants spécifiques ne peuvent pas concerner tous les opérés. Il existe des contre-indications. Si cette possibilité vous intéresse vous pouvez en parler à votre chirurgien.  

    Lire la suite
  • Chirurgie de la cataracte à l'Institut Ophtalmique de Somain

    Se faire opérer de cataracte à l’Institut Ophtalmique de Somain c’est être pris en charge par une équipe ophtalmologique forte, travaillant à la pointe de la technique, et disposant des dernières technologies. Cet esprit d’excellence a contribué à installer l’Institut Ophtalmique de Somain aux premiers rangs des centres Français et Européens dans le domaine de la chirurgie de la cataracte. Avec 600 000 interventions par an, la chirurgie de la cataracte est la plus pratiquée en France. 5000 de ces opérations sont réalisées à l’Institut Ophtalmique de Somain. Il s’agit d’une procédure bien codifiée mais délicate qui doit être réalisée par un chirurgien expérimenté, sous anesthésie locale en général, et dans un centre spécialisé susceptible d’assurer la sécurité du patient pendant, mais également après l’intervention. Be operated for cataract to the Ophtalmic Institute of Somain it is to be taken care by a strong ophthalmologic team, working at the forefront of the technique, and arranging last technologies. This spirit of excellence contributed to install the Ophtalmic Institute of Somain in the first ranks of the French and European centers in the field of cataract surgery. With 700 000 interventions a year, the the cataractsurgery is the most practised in France. 6000 of these operations are realized to the Ophtalmic Institute of Somain. It is about a well codified but delicate procedure which must be realized by an experimented surgeon, under local anesthesia generally, and in a specialized center susceptible to insure the safety of the patient during , but also after the procedure.

    Lire la suite
  • Je vais passer une biométrie avant une intervention pour cataracte

    La biométrie permet d’effectuer différentes mesures de votre œil. Elle est utile avant certaines interventions chirurgicales.

    Lire la suite
  • Cataracte : les questions que vous vous posez

    opération de la cataracte : nous répondons au question que vous vous posez le plus souvent. Si vous en avez d'autre, n'hésitez pas à les poser à votre chirurgien avant l'opération.

    Lire la suite
  • Peut-on changer un implant ?

     Dans certains cas exceptionnels il peut être nécessaire ou utile de changer l'implant utilisé lors de la chirurgie de la cataracte. Ces informations vous seront utiles à mieux comprendre cette démarche.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale