Le site du Docteur Sophie CADART

Rhumatologie
Conventionnement : Secteur 2
Carte Vitale Acceptée
Je souffre d'une algodystrophie, je comprends ma maladie - Le site du Docteur Sophie CADART - Docvadis

Je souffre d'une algodystrophie, je comprends ma maladie

L’algodystrophie est une affection articulaire d’apparition soudaine et imprévisible. Elle doit être prise en charge le plus tôt possible pour éviter que l’articulation ne perde sa capacité de mouvement.

L’algodystrophie, qu’est-ce que c’est ?

L’algodystrophie est une affection touchant une articulation. Elle entraîne des douleurs spontanées ou disproportionnées par rapport au mouvement ou à l’effort fourni. Elle occasionne aussi des troubles de la sensibilité, des troubles moteurs (faiblesse, tremblements…) et des signes variés : œdème (articulation enflée), suées, problèmes de peau, d’ongles et de pilosité…

Quelle est la cause de mon algodystrophie ?

La cause de l’algodystrophie n’est pas connue. Elle est le plus souvent déclenchée par un traumatisme (entorse, fracture) ou une intervention chirurgicale au niveau de l’articulation touchée, mais elle peut compliquer un diabète, un traitement médicamenteux, un accident vasculaire cérébral ou rester sans cause.

Comment va évoluer mon problème articulaire ?

La douleur ainsi que la sensation de gêne finissent généralement par disparaître, le plus souvent en quelques mois. Parfois, certains symptômes persistent : suées, sensation de froid ou de chaud, difficulté à réaliser certains mouvements, faiblesse...Pour éviter que la douleur ne s’installe, que l’articulation douloureuse ne soit plus utilisée et qu’elle perde sa capacité de mouvement, il est important de la prendre en charge le plus tôt possible.

Quels traitements mon médecin peut-il me donner ?

Le principe de base du traitement est de lutter contre la douleur. Il repose donc sur les antalgiques, plus ou moins puissants, selon l’importance de la douleur. Leur efficacité est parfois insuffisante. Il est alors nécessaire de contrôler la douleur au niveau du cerveau par certains types de médicaments.Des techniques bien spécifiques de stimulation électrique de certains nerfs, par neurostimulation transcutanée (au niveau de la peau), sont parfois indiquées.Des bains de 3 minutes dans une eau alternativement chaude, puis froide permettent de limiter l’œdème à la phase initiale.Le traitement le plus important repose sur le maintien de la mobilité de l’articulation. La rééducation doit donc être commencée le plus tôt possible. Dans les formes les plus douloureuses, cette rééducation peut être menée à l’hôpital. Une attelle, destinée à supprimer les mouvements involontaires douloureux, est parfois utile.

L’algodystrophie est douloureuse et invalidante. Un traitement bien adapté et sans cesse réévalué, avec une rééducation bien menée, permet de récupérer la capacité de mouvement de l’articulation touchée, sans douleur ni gêne.

Cabinet du Dr CADART Sophie

2 rue LAMARTINE,
59280 ARMENTIERES, France

Contacts

  • Fixe : 0320299327
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • Je m'informe sur la maladie osseuse de Paget

    La maladie osseuse de Paget est une affection aujourd'hui rare et en règle générale bénigne. Elle touche un ou plusieurs os. Elle peut être tout à fait silencieuse ou entraîner des douleurs. Son traitement est avant tout médical.

    Lire la suite
  • Qu'est ce que la maladie de Dupuytren ?

    La maladie de Dupuytren concerne près de 10 % de la population française. Elle se caractérise par une flexion progressive et irrémédiable des doigts vers la paume de la main. Elle est plus fréquente chez les hommes que chez les femmes.

    Lire la suite
  • Je me renseigne sur l’algodystrophie

    L’algodystrophie est caractérisée par l’apparition de douleurs importantes au niveau ou près des articulations, à la suite généralement d’un traumatisme physique tel qu’une fracture ou une intervention chirurgicale. Le plus souvent elle disparaît spontanément ou sous traitement après plusieurs mois.

    Lire la suite
  • Je souffre de fibromyalgie

    La fibromyalgie est une affection encore mal connue. Elle concernerait pourtant 2 à 5 % de la population, dont une large majorité de femmes.

    Lire la suite
  • Que dois-je faire en cas de rupture du tendon d’Achille ?

    Une vive douleur en coup de fouet au dessous du mollet, accompagnée le plus souvent d’un claquement et d’une chute, caractérise la rupture du tendon d’Achille. Vous devez alors rapidement consulter un médecin.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale