SMIT ST GERMAIN EN LAYE
Je sais qu'il existe plusieurs classes de médicaments  pour lutter contre le VIH - SMIT ST GERMAIN EN LAYE - Docvadis

Je sais qu'il existe plusieurs classes de médicaments pour lutter contre le VIH

Il existe actuellement quatre familles de médicaments anti-VIH : chacune a un mode d’action spécifique en bloquant l’une des phases de la bataille entre le virus et les lymphocytes CD4 de l’organisme.

  MULTIPLICATION VIRALE

 ACTION DES ANTIRÉTROVIRAUX

1. Entrée du VIH dans le lymphocyte CD4.

Les inhibiteurs d’entrée  Deux types d'action existent: soit ils bloquent la fusion entre le VIH et la surface des cellules CD4, soit ils bloquent un co-recepteur appelé CCR5. Par ces 2 mécanismes distincts, ils empêchent la pénétration du virus dans les cellules.

 

2. Transformation de l’ARN viral en  ADN grâce à la transcription inverse.

Les inhibiteurs de la transcriptase inverse  Ils inhibent cette enzyme et empêchent ainsi l’étape suivante, c'est-à-dire le fait que l’ADN du VIH s’intègre à l’ADN humain contenu dans le noyau des cellules CD4. Il existe plusieurs sous-familles d’inhibiteurs de la transcriptase inverse.

 

3. Intégration de l’ADN viral dans le noyau du lymphocyte CD4 grâce à une autre enzyme : l’intégrase. Le CD4 se transforme alors en usine à fabriquer de nouveaux virus.

 

Les inhibiteurs de l’intégrase  Ils bloquent l’intégration de l’ADN proviral dans l’ADN de la cellule.

4. Maturation de ces nouveaux virus grâce à la protéase.

Les inhibiteurs de la protéase Ils bloquent la finalisation des nouveaux VIH. En raison de ce « défaut de fabrication », les nouveaux VIH ne peuvent infecter d’autres cellules.

 

 

 

Bon à savoir

  • Le VIH est un rétrovirus, c’est pourquoi les médicaments anti-VIH sont appelés antirétroviraux.

  • Pour arriver à contrôler efficacement le VIH, le traitement actuel associe en général trois médicaments antirétroviraux (trithérapie), dont deux inhibiteurs de la transcriptase inverse.

  • D’autres stratégies sont possibles.

  • Il existe d’autres cibles potentielles pour des médicaments anti-VIH, qui sont à l’étude

CHI ST GERMAIN EN LAYE


Service des Maladies Infectieuses et Tropicales, 20 Rue Armagis ,
78105 ST GERMAIN EN LAYE, France

Contacts

  • Fixe : 01 39 27 41 20
  • Fax : 01 39 27 41 19
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • Infection par le VIH : j'ai compris les objectifs de mon traitement

    Le traitement a été choisi en fonction de vos paramètres biologiques, et répond à plusieurs objectifs afin d’améliorer votre quotidien et d’allonger votre espérance de vie.

    Lire la suite
  • Les traitements contre le VIH : comment ça marche ?

    Cette vidéo permet de comprendre par quels mécanismes peuvent agir les antirétroviraux mais aussi comment peuvent apparaitre des résistances. Des images de synthèses simples, des explications clairement énoncées par le Docteur Meynard pourront faciliter vos échanges avec votre médecin ou un autre membre de l’équipe médicale qui vous suit.

    Lire la suite
  • Je me renseigne sur la contraception après l’accouchement

    Le choix d’une contraception après l’accouchement s’envisage dès la préparation à l’accouchement et durant le séjour à la maternité pour éviter d’agrandir la famille trop vite, car l’ovulation réapparait en quelques semaines.

    Lire la suite
  • VIH, SIDA : je m'informe sur les traitements

    Nos missions : informer les personnes atteintes par le VIH sur les traitements disponibles et l’état des recherches en cours. Encourager les personnes atteintes par le VIH à devenir acteurs de leur santé et de leur avenir. Développer une réflexion et des actions pour la qualité de vie des personnes atteintes. De favoriser l’élaboration de projets communs en collaboration avec d’autres associations ou institutions. De participer à la lutte contre le Sida dans les pays en développement.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale