SMIT Hôpital Delafontaine
Je me familiarise avec les chiffres mesurant l'efficacité de mon traitement antirétroviral - SMIT Hôpital Delafontaine - Docvadis

Je me familiarise avec les chiffres mesurant l'efficacité de mon traitement antirétroviral

Après avoir commencé le traitement anti-VIH, la surveillance régulière de la charge virale et du taux de lymphocytes CD4 dans le sang permet de mesurer son efficacité. Explication pratique sur les chiffres mesurant l'efficacité de votre traitement.

Comment savoir si mon traitement est efficace ?

Grâce aux examens de sang effectués régulièrement après le démarrage du traitement : 15 jours, puis 1, 3 et 6 mois après.

La charge virale, c'est-à-dire la quantité de VIH dans le sang, va diminuer, ce qui montre que le traitement contrôle le virus. La rapidité de cette réponse virologique est l'élément le plus important à suivre pour savoir si le traitement sera durablement efficace.

Le taux de lymphocytes CD4 va augmenter progressivement, traduisant la restauration du système immunitaire : c'est ce qu'on appelle la réponse immunitaire au traitement.

Comment interpréter la réponse virologique au traitement ?

La charge virale (CV) est exprimée en nombre de copies d'ARN (acide ribonucléique ou génome) du VIH par millilitre (ml) de sang. Sa diminution au cours du temps est formulée en logarithme (log) de ce nombre (par exemple : 1 000 copies par ml = 3 log ; 10 000 copies = 4 log ; 100000 copies = 5 log, etc.).

La charge virale fluctue naturellement. Pour affirmer sa réduction, il faut une différence d'au moins 0,5 log entre deux mesures.

Pour que la réponse virologique soit durable il faut que la charge virale diminue d'au moins 1 log après un mois de traitement, et d'au moins 2 log (ou CV inférieure à 400 copies/ml) après trois mois.

Que faire si mes résultats ne sont pas satisfaisants ?

Une résistance virale sera recherchée.

Le virus VIH peut développer une résistance à votre traitement antirétroviral sous certaines conditions : en particulier, si vous oubliez de prendre vos médicaments plusieurs fois de suite.

Il peut y avoir d'autres causes : interaction avec d'autres médicaments, quantité de médicaments insuffisante dans le sang.

Comment puis-je éviter une résistance virale ?

Vérifiez la bonne prise de vos médicaments chaque jour et en fonction des repas.

En cas de difficulté à bien suivre votre traitement, une consultation d'observance pourra vous aider et faire un vrai bilan de ce qui marche et de ce qui doit être amélioré.

 

2 marqueurs biologiques pour suivre l’évolution de l'infection au VIH

 

2 marqueurs biologiques pour suivre l’évolution de l'infection au VIH

Points importants

La charge virale doit être indétectable, c'est-à-dire inférieure à 50 copies/ml.

Dans la mesure du possible, faites réaliser vos analyses de sang dans le même laboratoire, pour que les résultats obtenus au cours du temps soient comparables de façon fiable.

Hôpital Delafontaine


SMIT, 2 Rue du Docteur Delafontaine ,
93200 Saint-Denis, France

Contacts

  • Fixe : 0142356183
  • Fax : 0142356237
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • Je vais participer à une cohorte dans le cadre de la recherche sur le VIH

    On vous a proposé de participer à une cohorte dans le cadre de la recherche sur le VIH (virus de l’immunodéficience humaine). Cette démarche, encadrée par la loi, fait partie intégrante du combat contre cette infection.

    Lire la suite
  • Je parle sans attendre des éventuels effets secondaires de mon traitement anti-VIH

    Les traitements contre le VIH (trithérapie) ont beaucoup évolué depuis 10 ans. Ils permettent aujourd'hui de vivre avec le VIH et d'envisager cette infection comme une maladie chronique. Si les molécules utilisées sont mieux connues et tolérées que les premiers traitements, les trithérapies ont tout de même des effets secondaires à court terme mais aussi à plus long terme. Il est important de bien les connaître pour mieux y faire face, les prévoir, les surveiller, les éviter et les soigner.

    Lire la suite
  • Je m'informe sur le virus Zika

    De plus en plus de zones sont touchées par le virus Zika à travers le monde. Si elle ne présente que peu de risque pour la plupart des personnes infectées, la maladie à virus Zika est préoccupante lorsqu’elle touche des femmes enceintes et pour de rares complications.

    Lire la suite
  • Je comprends le lien entre infection par le VIH et risque de cancer

    L’infection par le VIH entraîne une baisse de l’immunité qui augmente le risque de développer un cancer. Grâce à des mesures de prévention et de dépistage, il est possible de limiter ce risque.

    Lire la suite
  • Maladie du foie, la cirrhose : un schéma pour comprendre

    Ce schéma permet de visualiser la déstructuration du foie lors d’une cirrhose et les principaux facteurs de risque d’une cirrhose sont illustrés de façon simple. Votre médecin pourra le commenter avec vous. Il vous permettra de mieux comprendre les explications et recommandations qui vous seront apportées pour optimiser votre prise en charge.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale