Dr.Slaouti Siham

Médecine Générale
Je vais passer une coloscopie - Dr.Slaouti  Siham  - Docvadis

Je vais passer une coloscopie

La coloscopie est un examen très largement utilisé, pratiqué pour confirmer une éventuelle lésion située au niveau de l'intestin ou du colon, voire l'analyser. Pour être efficace, il nécessite une préparation pendant les jours qui le précèdent.

Qu’est-ce qu’une coloscopie ?

C’est un examen qui permet à votre gastro-entérologue d’observer l’intérieur de votre colon (aussi appelé gros intestin) en introduisant par l’anus un appareil souple (appelé coloscope ou endoscope) muni d’une caméra miniature. Lors de cet examen, votre médecin peut observer les différentes parties du colon (le rectum, le sigmoïde, le colon gauche, le colon transverse et le colon droit jusqu’au caecum) et parfois, lorsque c’est utile, la fin de l’intestin grêle. La coloscopie permet de voir la muqueuse du colon, et éventuellement de mettre en évidence des anomalies.

 

Cette représentation schématique du colon vous permet de situer les différentes parties observées et analysées au cours de la progression du fibroscope.

 

On peut si nécessaire introduire dans l’endoscope des instruments comme une pince fine pour prélever un petit morceau de la muqueuse digestive pour l’analyser (biopsie), ou introduire une anse (sorte de lasso) pour enlever d’éventuels polypes. On peut également réaliser des colorations (chromo endoscopie).

En France, le plus souvent, cet examen est réalisé sous anesthésie.

Dans certains cas, l’examen peut être insuffisant. Un examen radiologique complémentaire peut alors être demandé pour visualiser la totalité de votre colon.

Cette représentation schématique du colon vous permet de situer les différentes parties observées et analysées au cours de la progression du fibroscope.

Comment me préparer avant l’examen ?

Votre colon doit être propre pour permettre au médecin de réaliser un examen fiable. Par conséquent, avant l'examen lui-même, votre médecin vous prescrira un régime alimentaire sans légume vert ni fruit dont la durée peut aller de un à trois jours, ainsi qu’une préparation visant à purger l’intestin. Il est recommandé de rester à proximité des toilettes après l’ingestion de cette préparation, qui va provoquerune diarrhée.

La préparation est absolument essentielle pour permettre à votre médecin de visualiser précisément votre intestin, et repérer d’éventuels polypes et pouvoir ainsi les enlever dans de bonnes conditions. Il faut noter qu’un examen réalisé avec une mauvaise préparation n’est pas fiable et doit être renouvelé.Les produits de préparation sont variés et chaque gastroentérologue a ses habitudes. Il est essentiel de suivre à la lettre les instructions de votre gastroentérologue.La consultation avec celui-ci est obligatoire avant de réaliser l’examen, afin qu’il vous en explique les modalités, le déroulement et les risques éventuels.

Une consultation pré-anesthésique est également obligatoire, en particulier en cas d’anesthésie générale. Elle permet au médecin anesthésiste de prendre connaissance de tous les éléments médicaux vous concernant, afin de réaliser l’anesthésie en toute sécurité. A cette occasion, le médecin vous informera des risques liés à l’anesthésie. Vous pourrez lui poser vos éventuelles questions.

Une durée de jeûne doit également être respectée avant l’anesthésie (il ne faut plus boire, ni manger, ni même fumer). Vous respecterez les consignes de l’anesthésiste données à l’occasion de sa consultation.

Si vous suivez un traitement ayant une influence sur la coagulation, c’est-à-dire un traitement pouvant "fluidifier" le sang, vous devez le signaler aux médecins.

Comment l’examen se déroule-t-il ?

La coloscopie se déroule généralement dans une salle d’endoscopie.

Dans la grande majorité des cas, votre examen se déroulera sous anesthésie générale. Vous serez admis à l'hôpital ou à la clinique, en ambulatoire. L'anesthésiste vous posera une perfusion pour vous endormir le temps nécessaire à la réalisation de la coloscopie. Après l'examen, vous resterez en salle de réveil, le temps nécessaire au réveil puis vous retournerez dans le serviced’ambulatoire. Vous pourrez ensuite quittez l’établissement le jour même mais il faut impérativement être accompagné.

S’il n’y a pas d’anesthésie, vous pouvez repartir dès la fin de l’examen.

L'examen se déroule ainsi : vous avez enlevé votre slip ou votre culotte, vous êtes allongé sur le dos ou sur le côté gauche, le médecin réalise un toucher rectal avec un lubrifiant qui facilitera la progression du tube qu’il met alors en place. Le tube progresse dans le rectum puis le colon grâce aux manœuvres du médecin éventuellement assisté d’une infirmière.

 

Votre médecin visualise ce qu’il fait grâce à une caméra miniature reliée à un moniteur de contrôle. Pour une analyse de qualité, il est important de respecter les conseils qui vous ont été donnés pour une bonne préparation de votre colon.

 

Le gastroentérologue utilise des manettes pour guider le tube à droite, à gauche, en haut, en bas. De l’air est insufflé pour déplisser les parois et avancer. De ce fait, une sensation de ballonnement et la nécessité d’éliminer des gaz pourront être ressenties pendant quelques heures après la fin de l’examen, mais cela n’est habituellement pas douloureux.Parfois des manœuvres douces de pressions sur le ventre sont utilisées, pour aider la progression de l’endoscope.Lorsque le bas fond caecal est atteint, le gastroentérologue redescend doucement en inspectant soigneusement la muqueuse colique pour repérer toute anomalie.C’est alors que des polypes peuvent être enlevés.

Votre médecin visualise ce qu’il fait grâce à une caméra miniature reliée à un moniteur de contrôle. Pour une analyse de qualité, il est important de respecter les conseils qui vous ont été donnés pour une bonne préparation de votre colon.

L’examen est-il douloureux ?

En cas d’anesthésie générale, l’examen n’est jamais douloureux puisque vous dormez. La pose de la perfusion est semblable à une prise de sang.

En l'absence d'anesthésie, l’introduction de l’appareil d’endoscopie n’est pas agréable mais l'examen peut être indolore, notamment si vous êtes détendu, non angoissé.

L’examen présente-t-il des risques ?

Tout acte médical présente des risques, qui vous seront clairement exposés lorsque vous rencontrerez le gastroentérologue. Des saignements peuvent survenir. Les complications graves (perforation de la paroi du colon) sont tout à fait exceptionnelles. Il est important de noter qu’une bonne préparation permet un examen de qualité et réduit les risques de complications.Les risques liés à l'anesthésie générale sont abordés dans la consultation pré-anesthésique. Une surveillance médicale est nécessaire jusqu’à ce que l’effet de l’anesthésie disparaisse.

Vos médecins, anesthésiste et gastro-entérologue, répondront à vos éventuelles questions.

Combien de temps l’examen dure-t-il ?

Il dure en moyenne 20 minutes, mais sa durée est variable selon les individus, et si un geste chirurgical ou des prélèvements sont effectués durant l’examen.

Où m’adresser pour passer cet examen ?

Votre médecin choisira l’établissement qui lui semble le mieux adapté à votre cas.L'examen est réalisé par un gastro-entérologue.

Et les résultats ?

Le plus souvent, les résultats vous seront communiqués immédiatement, oralement et sous forme d’un compte rendu, dont un double sera adressé à votre médecin. Si vous avez subi une biopsie, le résultat de l’étude des tissus prélevés sera envoyé à votre médecin une à deux semaines après l'examen.

Rangez bien vos résultats, classez-les et n’oubliez pas de les apporter lors d’une prochaine consultation.

CHU BENI-MESSOUS ALGER


EPIDEMIOLOGIE, CHU BENI-MESSOUS 16000,
16000 BENI-MESSOUS, France

Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • Cancer de l'ovaire : je comprends l'évolution et les moyens du diagnostic

    L’évolution des cancers est très variable selon la localisation de la tumeur, selon son type et aussi selon chaque malade. Le cancer de l’ovaire évolue de façon assez rapide. Il est souvent grave également parce qu’il s'étend sans bruit dans l’abdomen. A cause de cette rapidité et de ce caractère sournois, le diagnostic est fait, le plus fréquemment, à un stade relativement avancé.

    Lire la suite
  • Je sais comment se déroule une échographie du foie

    Une échographie hépatique est parfois indispensable pour évaluer l’état de votre foie et révéler d’éventuelles lésions.

    Lire la suite
  • Le reseau-morphee.fr m’apporte des infos sur le sommeil

    Nous nous endormons chaque soir à peu près à la même heure et nous nous réveillons le lendemain également à peu près à la même heure, car notre rythme de sommeil est régulé par le cerveau qui contient de véritables horloges situées dans l’hypothalamus. Néanmoins, le sommeil doit s’adapter aux obligations que nous avons tous à subir : horaires de travail contraignants, rythme des enfants, du conjoint. Les troubles du sommeil touchent un tiers de la population. Leurs conséquences peuvent être graves sur la santé et la vie sociale.

    Lire la suite
  • Comment savoir si mon proche a une maladie d'Alzheimer ?

    Un de vos proches a des pertes de mémoire qui ne s’arrangent pas avec l’âge avançant. Et si c’était une maladie d’Alzheimer ? Comment le savoir ?

    Lire la suite
  • Mon enfant a des verrues

    Les verrues sont de petites lésions de la peau, fréquentes en particulier chez l’enfant. Elles sont la plupart du temps bénignes, mais des précautions s’imposent pour éviter la contagion.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale