Service d'Hémato-Immuno-Oncologie Pédiatrique
Je comprends ce qu’est le système HLA - Service d'Hémato-Immuno-Oncologie Pédiatrique  - Docvadis

Je comprends ce qu’est le système HLA

Le système HLA constitue la carte d’identité de vos cellules. Dans le cadre d’une allogreffe, il est nécessaire de déterminer votre typage HLA et d’identifier un donneur dont le typage sera le plus proche du vôtre, pour éviter le risque de rejet et permettre une bonne prise de la greffe. La greffe de moelle osseuse est un traitement proposé dans des situations très précises.

Que veut dire HLA ?

« HLA » sont les initiales des mots anglais signifiant « Antigène leucocytaire humain ».

Ces antigènes sont des molécules qui sont présentes sur la surface de la majorité des cellules de l’organisme. L’ensemble de ces molécules forme le système HLA ; celui-ci est différent d’une personne à l’autre.

Le typage HLA donne en fait la carte d’identité de toutes les cellules d’une personne. Pour le connaître, on effectue une analyse de sang.

Les défenses immunitaires utilisent le système HLA pour reconnaître et ensuite lutter contre les agents étrangers comme les virus, les bactéries, les cellules cancéreuses, les corps étrangers…

Pourquoi recherche-t-on une compatibilité HLA entre donneur et receveur dans le cadre d’une allogreffe de cellules souches hématopoïétiques ?

Lors d’une allogreffe, on met en contact deux systèmes de défense immunitaires : le vôtre, et celui de votre donneur transmis via le greffon. Ces deux systèmes pourraient s’affronter. C’est pourquoi le système HLA est extrêmement important : il est en effet essentiel que votre typage HLA et celui du donneur soient les plus proches possible, à la fois pour éviter le risque de rejet et permettre une bonne prise de la greffe ; on parle ainsi de compatibilité.

Pour atténuer le risque de rejet du greffon par votre organisme, vous allez recevoir un conditionnement qui a pour objectif d’affaiblir votre système immunitaire.

Quant au donneur, de manière à limiter sa réaction contre votre organisme, les médecins s’efforceront de trouver la meilleure compatibilité entre vos systèmes HLA. Un traitement immunosuppresseur sera également mis en place après la greffe pour limiter encore davantage les réactions du système immunitaire du donneur qui circule désormais dans votre organisme.

Comment trouve-t-on un donneur compatible ?

Il faut tout d’abord déterminer votre typage HLA ; ceci se fait en effectuant une simple analyse de sang.

On compare ensuite votre typage HLA avec celui de vos frères et/ou sœurs si vous en avez.

Si on trouve un donneur compatible au sein de votre fratrie, ce qui est le cas dans 25 à 30% des cas, la greffe peut avoir lieu.

Systèmes HLA compatibles

Si vous n’avez pas de frères ni de sœurs, ou si la compatibilité ne paraît pas suffisante, les médecins vont rechercher un donneur volontaire inscrit sur les registres.

Compatibilité HLA insuffisante

On regarde dans un premier temps les donneurs adultes, puis les banques de sang placentaire en l’absence de donneur adulte compatible. Les chances de trouver un donneur compatible sur les registres internationaux sont de 40% environ.

L’attente est ensuite variable et d’autres examens sont nécessaires pour garantir la bonne compatibilité entre le donneur et vous.

Enfin, dans certains cas extrêmement précis, il peut arriver que d’autres membres de la famille soient sollicités.

 

Le système HLA constitue la carte d’identité de vos cellules. Lors d’une allogreffe de cellules souches hématopoïétiques, il est essentiel que votre système HLA et celui de votre donneur soient les plus proches possibles pour limiter le risque de rejet du greffon et permettre une bonne prise de la greffe. On recherche le donneur en priorité ausein de la fratrie, puis sur les registres des donneurs volontaires.

Systèmes HLA compatibles
Compatibilité HLA insuffisante

Hôpital Charles Nicolle-Pavillon de Pédiatrie


SHIOP, 1 rue de germont ,
76031 Rouen, France

Contacts

  • Fixe : 02 32 88 81 91
  • Fax : 02 32 88 01 21
  • Fixe : 02 32 88 81 91
  • Fax : 02 32 88 01 21
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • Suite à une greffe de cellules souches, pourrai-je avoir un enfant ?

    Les patients, ayant recours à une greffe dans le cadre du traitement d'un cancer du sang, peuvent s'interroger sur la possibilité d'avoir un enfant plus tard. Selon leur âge et le stade de leur maladie, ils peuvent disposer de mesures préventives pour préserver les cellules reproductrices, ou de solutions alternatives.

    Lire la suite
  • La conservation de mon sperme m'est proposée

    En cas de nécessité, le sperme peut être conservé pendant de longues années sans perdre le pouvoir fécondant des spermatozoïdes.

    Lire la suite
  • Des parents expliquent la greffe à leur enfant

    Ce livret a été rédigé par une maman dont le garçon a été greffé au SHIOP. Il permets d'expliquer simplement et de manière imagée la greffe à l'enfant malade et à ses frères et sœurs.

    Lire la suite
  • Quels sont les aliments autorisés et ceux interdits lors du régime décontaminé?

    L'alimentation décontaminée est une alimentation qui vise à être stérile. Elle commence 4 jours avant la greffe et est poursuivie durant toute la période où la prise de décontamination digestive est impérative. Ce tableau récapitulatif vous aidera à faire le point sur les aliments autorisés et ceux interdits lors du régime décontaminé.

    Lire la suite
  • Quels sont les aliments autorisés et ceux interdits lors d'une alimentation protégée?

    Une alimentation protégée est une alimentation dont la contamination microbienne est réduite sans pour autant être stérile. Elle nécessite les précautions suivantes : > la suppression des aliments source de contamination microbienne, > le respect des règles d'hygiène, de préparation, de distribution des repas à l'enfant greffé > Elle concerne les enfants greffés en post-greffe, après le passage en semi-stérile sur prescription médicale, soit au sein d'une chambre à flux laminaire, soit en chambre à pression positive. Ce tableau vous aidera à faire le point sur les aliments autorisés et ceux interdits lors d'une alimentation protégée.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale