Le site du Docteur Roger EOCHE

Médecine Générale
Conventionnement : Secteur 1
Carte Vitale Acceptée
Je vais avoir une hormonothérapie dans le cadre du traitement de mon cancer - Le site du Docteur Roger EOCHE - Docvadis

Je vais avoir une hormonothérapie dans le cadre du traitement de mon cancer

Ce type de traitement utilise des médicaments inhibant la sécrétion ou l’action de certaines hormones, empêchant ainsi la prolifération de cellules cancéreuses sensibles à ces hormones, comme dans le cancer du sein ou de la prostate.

Quel est le rôle des hormones ?

Les hormones sont synthétisées par les organes ou glandes endocrines, puis transportées dans le sang ; elles exercent leurs effets – indispensables au fonctionnement de notre organisme – sur toutes les cellules ou tissus dits hormono-sensibles. Cette sensibilité à l'action des hormones est liée à la présence de « récepteurs ».

Comment agissent les traitements hormonaux ?

Les traitements hormonaux s'opposent aux effets des hormones dans l'organisme ou bien bloquent leur sécrétion. Ils sont utilisés dans les cancers « hormono-sensibles » ou « hormono-dépendants ».

L'objectif est de rendre inopérantes les hormones qui stimulent la croissance de ces tumeurs sensibles.

Quels sont les cancers hormono-dépendants ?

Le cancer du sein est sensible aux oestrogènes. La production des oestrogènes dépend du statut hormonal de la femme.

En préménopause, les oestrogènes sont sécrétés par les ovaires sous l'influence d'une autre hormone produite par une glande endocrine du cerveau appelée hypophyse (LH-RH). On utilise donc des médicaments qui bloquent cette sécrétion (agonistes ou antagonistes de la LH-RH) ou bien l'action des oestrogènes (anti-oestrogènes).

En période de ménopause, les oestrogènes sont produits en moins grande quantité par les surrénales (par transformation d'une autre hormone grâce à une enzyme appelée aromatase). Dans ce cas-là, l'hormonothérapie fait appel à des inhibiteurs de l'aromatase.

Ces traitements sont proposés après avoir vérifié la présence de récepteurs hormonaux. Cela conditionne l'efficacité de l'hormonothérapie.

Le cancer de la prostate est sensible à la testostérone, produite par les testicules sous l'effet d'une autre hormone sécrétée par l'hypophyse (la LH-RH). On utilise donc des médicaments qui bloquent cette sécrétion (agonistes ou antagonistes de la LH-RH) ou bien l'action de la testostérone (anti-androgènes).

Quelle est la durée de l'hormonothérapie ?

Elle peut être prescrite en complément de votre traitement initial sur une période déterminée.

En cas de maladie avancée, l'hormonothérapie peut être maintenue au long cours et sous différentes formes.

Quels sont les risques de l'hormonothérapie ?

L'hormonothérapie peut être associée à d'autres traitements du cancer, notamment à la chirurgie, à la radiothérapie ou à la chimiothérapie.

Les traitements hormonaux entraînent des effets secondaires qui sont la conséquence de leur action sur les autres tissus ou fonctions de l'organisme sensibles aux hormones.

Dans le cas du cancer du sein, les effets indésirables les plus fréquents résident dans des bouffées de chaleur, un déréglement du cycle menstruel chez les patientes non ménopausées, des kystes de l'ovaire bénins, une prise de poids et, plus rarement, des douleurs articulaires et une perte de cheveux. 

Dans le cas du cancer de la prostate, les effets indésirables se manifestent le plus souvent par des troubles sexuels (baisse de la libido, problèmes d'érection...), des bouffées de chaleur, une prise de poids, une diminution de la masse osseuse, une irritabilité, un gonflement et une sensibilité de la poitrine.

Après plusieurs années d'hormonothérapie, le cancer peut devenir résistant à ce traitement pour des raisons encore mal connues.

 

Une décision partagée

  • Une hormonothérapie vous a été proposée : il s'agit d'un choix concerté, réfléchi de toute l'équipe médicale pluridisciplinaire qui vous suit.

  • La décision finale concernant votre traitement va aussi tenir compte de votre avis et de vos souhaits : c'est une décision partagée.

  • N'hésitez donc pas à poser toutes les questions au sujet de ce type de traitement.

centre Médical TOUTES AIDES

101 Bd de Doulon ,
44300 NANTES, France

Contacts

  • Fixe : 02 40 93 90 02
  • Fax : 02 40 52 16 35
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • Je m’informe sur la thérapie EMDR sur un site d’information dédié

    Ce site, édité par une association de praticiens de la thérapie EMDR (pour Eye-Movement Desensitization and Reprocessing, désensibilisation et retraitement par les mouvements oculaires), vise à informer le public et les professionnels sur cette approche de psychothérapie qui s’appuie sur une stimulation sensorielle.

    Lire la suite
  • Dans mon cas : stent ou pontage coronaire ?

    Pour rétablir une circulation sanguine normale dans les artères du cœur, il existe 2 types d’intervention.

    Lire la suite
  • On va me poser un stent

    Le stent est un petit dispositif introduit dans une artère lorsqu’elle est bouchée, afin de la maintenir ouverte et parfaitement irriguée par le sang. Il est mis en place lors d’une intervention appelée « angioplastie ».

    Lire la suite
  • Je m’informe sur les médicaments biosimilaires

    Ces dernières années des médicaments biologiques (produits à partir d’une cellule ou d’un organisme vivant ou dérivés de ceux-ci) ont été développés dans le traitement de maladies comme le cancer, les maladies inflammatoires ou autres. Comme pour tout nouveau médicament, les médicaments biologiques sont protégés de la copie pendant un certain nombre d’années par un brevet ; et à l’expiration de celui-ci, ils peuvent être fabriqués par d’autres industriels que ceux propriétaires du brevet. On parle alors de médicament biosimilaire. Votre médecin vous a prescrit un médicament biosimilaire ; vous aimeriez savoir de quoi il s’agit exactement et s’il est aussi efficace et aussi fiable que le médicament biologique de référence (ou médicament princeps).

    Lire la suite
  • Anesthésie locale, péridurale ou générale : ce que je dois savoir

    L’anesthésie permet qu’une intervention se déroule sans douleur ni risque. Plusieurs types d’anesthésie existent : locale, générale et péridurale.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale