Le site du Docteur robert GEORGES

Médecine Générale
Conventionnement : Secteur 1
Carte Vitale Acceptée
Je vais participer à une cohorte dans le cadre de la recherche sur le VIH - Le site du Docteur robert GEORGES - Docvadis

Je vais participer à une cohorte dans le cadre de la recherche sur le VIH

On vous a proposé de participer à une cohorte dans le cadre de la recherche sur le VIH (virus de l’immunodéficience humaine). Cette démarche, encadrée par la loi, fait partie intégrante du combat contre cette infection.

A quoi sert une cohorte ?

Il s’agit d’une étude d’observation sur une population de patients répondant à certains critères. Il s’agit, par exemple, d’analyser l’évolution à long terme d’une pathologie.Une cohorte permet de recueillir des informations, de mieux connaître la maladie et de pouvoir ainsi à terme explorer de nouvelles pistes thérapeutiques.La cohorte étudie l’évolution d’une maladie, mais pas l’efficacité d’un traitement en particulier. (L’étude d’un traitement s’effectue dans le cadre d’un protocole thérapeutique.)

Pourquoi ai-je été choisi(e) pour participer à cette cohorte ?

On vous a proposé de participer à cette cohorte, car votre situation clinique correspond à cette étude. Un certain nombre de critères de sélection sont définis par les médecins en charge de l’étude. Il peut s’agir de facteurs de risque précis ou d’une pathologie particulière comme une co-infection VIH/hépatite C.

Comment se déroule la cohorte ?

Elle ne changera pas fondamentalement votre suivi médical habituel. La plupart du temps, il s’agit uniquement d’examens complémentaires, comme une prise de sang supplémentaire à effectuer lors de visites trimestrielles dans votre centre habituel.L’étude est standardisée, ainsi toutes les personnes concernées doivent faire les mêmes examens.Le suivi est généralement de plusieurs années afin de pouvoir récolter un maximum de données.

Pourquoi participer à une cohorte ?

Vous pourrez bénéficier d’un suivi plus rapproché au sein d’une équipe de recherche et, parfois, avoir accès à des examens nouveaux.Vous pourrez vous impliquer activement dans le processus de recherche portant sur votre maladie.

Comment cette étude est-elle encadrée ?

La cohorte est encadrée par la CNIL (Commission nationale informatique et libertés) et un comité éthique, le CPP (Comité de protection des personnes dans la recherche biomédicale), afin de juger de son intérêt et de ses garanties.Il vous suffit de donner votre consentement par écrit.Vous pouvez, à tout moment, vous retirer de la cohorte en prévenant le médecin ou le centre hospitalier, et sans avoir à vous justifier.Le secret médical et la confidentialité s’appliquent également à la cohorte.

Avant de vous engager, vous serez informé(e) par écrit de la finalité de l’étude, de sa nature, de la durée de conservation des données, des conditions du droit d’accès et de rectification.N’hésitez pas à poser toutes les questions qui vous préoccupent.Vous pouvez arrêter de participer à une cohorte à tout moment, cela n’aura aucune incidence sur le suivi de votre traitement.

Docteur GEORGES Robert

16 rue Alphonse Karr ,
2ème étage droite,
06000 NICE, France

Contacts

  • Fixe : 04 93 87 66 49
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • Je sais ce que sont les maladies opportunistes

    Au cours de l’infection au VIH (virus de l’immunodéficience humaine), et au fur et à mesure que les défenses immunitaires de l’organisme s’affaiblissent, d’autres infections peuvent apparaître, en particulier celles qu’on appelle « opportunistes ». Définition des maladies dites « opportunistes ».

    Lire la suite
  • J'ai mal au dos de façon chronique

    Le plus souvent, un mal de dos évolue favorablement en moins de 2 mois. Parfois, il persiste plus de trois mois, ou réapparaît souvent : il devient alors chronique. Une prise en charge adaptée est nécessaire pour améliorer cette situation.

    Lire la suite
  • Surveillance étroite car je peux développer un "IRIS"

    Vous débutez un traitement antirétroviral. Si votre charge virale est très élevée et votre taux de CD4 faible, vous serez étroitement surveillé(e), afin de dépister et de prendre en charge un éventuel IRIS ou syndrome inflammatoire de restauration immunitaire.

    Lire la suite
  • Allergies : ce que je dois savoir

    L’allergie est une réaction inadaptée de l’organisme en présence d’une substance déterminée. L’allergie peut être respiratoire, alimentaire ou de contact.

    Lire la suite
  • Je consulte car j'ai des hémorroïdes

    Les hémorroïdes sont une affection très courante qui concerne autant les femmes que les hommes et qui touche un individu sur trois, plus fréquemment à partir de la cinquantaine.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale