Le site du Docteur Rick ANDRAOS

Médecine Générale
Conventionnement : Secteur 1
Carte Vitale Acceptée
Témoignage de Pierre : il change de régime, meilleure solution contre la NASH - Le site du Docteur Rick  ANDRAOS - Docvadis

Témoignage de Pierre : il change de régime, meilleure solution contre la NASH

Atteint de NASH, Pierre nous raconte comment il a appris à intégrer la maladie à son mode de vie. La stéatose-hépatique non-alcoolique, appelée NASH, est une maladie qui se développe lorsque le foie comporte trop de graisse. Elle n’est pas causée par la surconsommation d’alcool, mais par le surpoids et l’obésité. Perdre du poids est son objectif. Voici son témoignage.

Voici les éléments que vous trouvez dans un kit stérile vendu normalement à 1 euro en pharmacie. Ce mode d’emploi vous permet de savoir très concrètement, ce que vous évitez en l’utilisant, et ce qu’il ne faut pas faire. La réduction des risques est possible.

« Je dirais que je n'ai pas une sensation réelle, physique des maux que le NASH peut entraîner. Je les prends en compte parce que les examens sanguins m'ont montré que cela existait, que le problème était là, mais je crois que je me suis réfugié en toute simplicité entre les bras du spécialiste avec les programmes et les médications à suivre, chose que je fais. »

Un traitement dépendant de l’hygiène de vie

Le NASH est une maladie dans laquelle le patient est totalement acteur de son traitement.

« J'ai l'humilité de dire que je ne suis pas à 100 % les prescriptions de mon médecin parce que dans le cadre de ma vie professionnelle je travaille la nuit au niveau informatique, ce qui m'a amené pendant des années à être assis devant mes ordinateurs et à me lever uniquement pour grignoter régulièrement. C’est ce qui m’a conduit au surpoids et au diabète. Ce diabète de type 2 est maîtrisé, mais aujourd'hui j’ai cette double mission : le diabète de type 2 et le NASH que je ne peux pas résoudre définitivement, mais que je peux contenir le plus possible.

Je pense que dans ma tête j'ai fait cette liaison "si tu manges trop ou mal, ou pas selon certaines règles d'hygiène classiques, cela va entraîner un dérèglement plus important de tout le système hépato-pancréatique et des problèmes aux niveaux stomacaux, intestinaux."

Il faut une hygiène de vie beaucoup plus stricte, sans que ce soit le bagne. La première chose c’est la perte de poids, chose que je gère mal. »

Trouver son équilibre

Pour Pierre, la perte de poids est l’élément central de son état de santé.

« Pour perdre ce poids il faut tout simplement adopter un régime alimentaire différent. De l'un à l'autre cela peut changer, mais il y a des règles du jeu à respecter. Le fait, par exemple, de ne plus grignoter la nuit, cela va déjà changer beaucoup de choses.

Je fais 1,74 m. J'ai réussi à monter à 91 Kg, je crois. Mais après une certaine prise de conscience et perte de poids, j'étais redescendu à 80 Kg et j'étais comme un papillon.

La dernière fois que j'ai vu mon spécialiste, j'étais presque de nouveau remonté aux alentours de 88, 89, aujourd'hui je suis à 85. Et quand je retournerai le voir dans huit jours je ne serai pas redescendu à 80. Oui, je reconnais faire des dérapages, c'est pour cela que j'ai beaucoup de mal à perdre du poids. Ce n’est pas si facile, mais c’est mon objectif. »

Cabinet Médical

17 Avenue Georges Clemenceau,
83630 Aups, France

Contacts

  • Fixe : 0494 707 707
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Regusse Cabinet secondaire

1 Rue de la République,
83630 Régusse, France

Contacts

  • Fixe : 0494 707 707
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • Prise en charge d'un mélanome : ce que je dois savoir

    Le mélanome est un cancer de la peau. Il nécessite une prise en charge rapide pour limiter son extension à d’autres organes.

    Lire la suite
  • Obésité : je contacte le Collectif national des associations d’obèses (CNAO)

    Regroupant trente-cinq associations de patients ou de proches de patients souffrant d’obésité, le Collectif national des associations d’obèses (CNAO) a pour principaux objectifs de transmettre de l’information au Grand public et aux patients afin de mieux leur venir en aide et de représenter un interlocuteur privilégié des pouvoirs publics (sur les thèmes du surpoids et de l’obésité) et de l’industrie agroalimentaire.

    Lire la suite
  • Comment être certains qu’aucune erreur sur nos identités n’est possible dans notre parcours AMP ?

    Pour éviter les erreurs de personnes et d’attribution des prélèvements, des procédures d’identitovigilance et de traçabilité très strictes, et indispensables, sont mises en place dans tous les centres d’Assistance médicale à la procréation (AMP). L’identitovigilance et la traçabilité permettent de vérifier les identités et de suivre les prélèvements en permanence et à toutes les étapes de la prise en charge. Les vérifications peuvent s’avérer répétitives et contraignantes pour les conjoints, mais on est ainsi certains que les ovocytes appartiennent bien à la bonne patiente, les spermatozoïdes au bon patient, et les embryons au bon couple.

    Lire la suite
  • Mon enfant est migraineux : je reconnais les signes

    La migraine chez l’enfant est plus fréquente qu’on ne le pense. C’est une affection handicapante pour les activités scolaires et sportives. Comme l’enfant a des migraines différentes de celle de l’adulte, il est plus difficile d’en faire le diagnostic. Voici les signes qui peuvent vous indiquer que votre enfant souffre de migraines.

    Lire la suite
  • Accompagnement d'un proche en fin de vie : ce que je dois savoir

    Les soins palliatifs visent à accompagner les patients en fin de vie. Cette offre de soins spécifique est rendue possible grâce à des structures adaptées.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale