Le site du Docteur Rick ANDRAOS

Médecine Générale
Conventionnement : Secteur 1
Carte Vitale Acceptée
Nous voulons avoir un enfant avec le moins de risques possibles. Nous sommes tous les 2 séropositifs - Le site du Docteur Rick  ANDRAOS - Docvadis

Nous voulons avoir un enfant avec le moins de risques possibles. Nous sommes tous les 2 séropositifs

Comme beaucoup de personnes séropositives, vous êtes en bonne santé grâce aux progrès de la prise en charge, à l’efficacité des traitements antirétroviraux et vous faites le projet d’avoir un enfant. Tout va être mis en œuvre pour minimiser le risque de transmettre le virus à votre enfant.

Quels sont les risques pour nous ?

Le danger de recontamination pour chacun d'entre vous est faible mais non nul. Les virus VIH (virus de l'immunodéficience humaine) sont différents d'une personne séropositive à l'autre (certains sont plus virulents, d'autres plus résistants à certains médicaments antirétroviraux).

 

Comment pouvons-nous faire un enfant ?

Pour répondre à votre désir d'enfant, il est conseillé, comme pour les couples ayant des problèmes de fertilité, de passer par une PMA (procréation médicale assistée).

Votre prise en charge se fera dans un centre spécialisé par une équipe comprenant un clinicien du VIH, un gynécologue obstétricien, un psychologue et un biologiste de la reproduction.

Tous les moyens seront ainsi mis en oeuvre pour éviter la recontamination de la mère et minimiser la transmission du virus à l'enfant.

Quels sont les examens prévus ?

Pour commencer, on procédera à une analyse de vos charges virales respectives. Si ces dernières sont détectables, il vous sera prescrit un traitement pour les diminuer autant que possible.

Par ailleurs, vous passerez également des tests de fertilité.

Contrôle gynécologique : dosage d'hormones, échographie de la région pelvienne, radiographie des trompes et de l'utérus pour la future mère.

Analyse du sperme : nombre de spermatozoïdes, morphologie, mobilité et recherche de cellules anormales pour le futur père. Une partie du sperme recueilli fera l'objet d'une analyse virologique et l'autre sera congelée. Elle pourra être utilisée si la recherche du virus est négative.

Quand pourrons-nous envisager une grossesse ?

Le début de la procédure dépendra des résultats de vos bilans immunologiques et virologiques respectifs.

Vous ne pourrez pas bénéficier d'une PMA si vous êtes, l'un ou l'autre, en situation d'échec thérapeutique ou si votre infection est avancée et n'est pas traitée de façon optimale.

Comment serons-nous accompagnés durant ce parcours ?

Des entretiens psychologiques vous seront proposés pour aider votre couple à évoquer ses craintes. Cela vous permettra d'analyser votre désir d'enfant et de surmonter des difficultés éventuelles.

Au terme de toutes ces investigations, l'équipe de la PMA vous orientera vers la technique de procréation assistée, la mieux adaptée à votre cas.

Comment se déroulera ma grossesse ?

En cas de grossesse, vous bénéficierez d'un accompagnement et d'une surveillance accrue à tous les stades.

Vos rapports devront continuer à être protégés.

Après la naissance de l'enfant, celui-ci sera suivi par des pédiatres spécialisés afin de dépister les conséquences éventuelles des traitements antirétroviraux sur son développement.

Attention : les consignes qui suivent feront prochainement l'objet de nouvelles recommandations. Nous vous invitons à en parler avec l'équipe médicale qui vous suit

Pour être pris en charge en PMA, vous devez :

  • Etre en couple stable, être vivants et en âge de procréer au moment de la PMA.

  • Bénéficier d'un suivi régulier de vos infections.

  • Ne pas souffrir d'une maladie opportuniste.

  • Avoir eu des taux de CD4 supérieurs à 200/mm³, à deux reprises dans les 4 mois qui précèdent la demande.

  • Avoir une charge virale plasmatique stable sans augmentation supérieure à 0,5 log10 (x 5), pendant les 4 mois qui précèdent la demande.

Cabinet Médical

17 Avenue Georges Clemenceau,
83630 Aups, France

Contacts

  • Fixe : 0494 707 707
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Regusse Cabinet secondaire

1 Rue de la République,
83630 Régusse, France

Contacts

  • Fixe : 0494 707 707
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • Prise en charge d'un mélanome : ce que je dois savoir

    Le mélanome est un cancer de la peau. Il nécessite une prise en charge rapide pour limiter son extension à d’autres organes.

    Lire la suite
  • Obésité : je contacte le Collectif national des associations d’obèses (CNAO)

    Regroupant trente-cinq associations de patients ou de proches de patients souffrant d’obésité, le Collectif national des associations d’obèses (CNAO) a pour principaux objectifs de transmettre de l’information au Grand public et aux patients afin de mieux leur venir en aide et de représenter un interlocuteur privilégié des pouvoirs publics (sur les thèmes du surpoids et de l’obésité) et de l’industrie agroalimentaire.

    Lire la suite
  • Comment être certains qu’aucune erreur sur nos identités n’est possible dans notre parcours AMP ?

    Pour éviter les erreurs de personnes et d’attribution des prélèvements, des procédures d’identitovigilance et de traçabilité très strictes, et indispensables, sont mises en place dans tous les centres d’Assistance médicale à la procréation (AMP). L’identitovigilance et la traçabilité permettent de vérifier les identités et de suivre les prélèvements en permanence et à toutes les étapes de la prise en charge. Les vérifications peuvent s’avérer répétitives et contraignantes pour les conjoints, mais on est ainsi certains que les ovocytes appartiennent bien à la bonne patiente, les spermatozoïdes au bon patient, et les embryons au bon couple.

    Lire la suite
  • Mon enfant est migraineux : je reconnais les signes

    La migraine chez l’enfant est plus fréquente qu’on ne le pense. C’est une affection handicapante pour les activités scolaires et sportives. Comme l’enfant a des migraines différentes de celle de l’adulte, il est plus difficile d’en faire le diagnostic. Voici les signes qui peuvent vous indiquer que votre enfant souffre de migraines.

    Lire la suite
  • Accompagnement d'un proche en fin de vie : ce que je dois savoir

    Les soins palliatifs visent à accompagner les patients en fin de vie. Cette offre de soins spécifique est rendue possible grâce à des structures adaptées.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale