Le site du Docteur Rick ANDRAOS

Médecine Générale
Conventionnement : Secteur 1
Carte Vitale Acceptée
Mon enfant a de l'asthme : que dire à l'école ? - Le site du Docteur Rick  ANDRAOS - Docvadis

Mon enfant a de l'asthme : que dire à l'école ?

Environ 10 à 15 % des enfants scolarisés sont asthmatiques. Or, tout enfant souffrant d’asthme doit pouvoir mener une scolarité normale. Pour cela, il est possible de mettre en place un Projet d’accueil individualisé.

A quoi va servir le Projet d’accueil individualisé (PAI) pour mon enfant ?

Le PAI va permettre à votre enfant :

  • De prendre son traitement à l’école si nécessaire.

  • De bénéficier d’un régime alimentaire à la cantine ou d’un panier-repas préparé par vous-même (en cas d’allergie alimentaire).

  • D’adapter les activités d’éducation physique.

  • D’aménager l’environnement afin d’éviter les facteurs de risque (literie en maternelle, animaux en classe, aération des classes...).

Outre l’information du personnel, le PAI définit le protocole d’urgence permettant aux enseignants d’administrer le traitement à l’enfant en cas de crise et précise les conditions des soins d’urgence : mallette de premiers secours disponible en permanence avec les médicaments de l’enfant, numéros de téléphone pour contact rapide avec les services d’urgence.

Mon enfant pourra-t-il faire du sport à l’école ?

Tout enfant asthmatique peut et doit faire du sport. Une pratique sportive régulière améliore l’asthme en aidant l’enfant à développer sa capacité respiratoire.Certaines précautions doivent être prises lors des activités sportives et dans des circonstances atmosphériques particulières (froid vif et sec, de pollution importante, de forte pollinisation) :

  • Période d’échauffement adaptée.

  • Si votre enfant fait de l’asthme d’effort et dans des circonstances particulières, il pourra bénéficier d’un traitement préventif avant l’effort.

  • Votre enfant doit toujours avoir accès à un bronchodilatateur d’action rapide.

Comment puis-je obtenir un Projet d’accueil individualisé (PAI) pour mon enfant ?

Quand un enfant a de l’asthme, il faut toujours en informer les enseignants.Si vous souhaitez mettre en place un Projet d’accueil individualisé (PAI), vous devez en faire la demande au chef d’établissement qui le rédigera en concertation avec le médecin scolaire et le médecin traitant.

Cabinet Médical

17 Avenue Georges Clemenceau,
83630 Aups, France

Contacts

  • Fixe : 0494 707 707
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Regusse Cabinet secondaire

1 Rue de la République,
83630 Régusse, France

Contacts

  • Fixe : 0494 707 707
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • Prise en charge d'un mélanome : ce que je dois savoir

    Le mélanome est un cancer de la peau. Il nécessite une prise en charge rapide pour limiter son extension à d’autres organes.

    Lire la suite
  • Obésité : je contacte le Collectif national des associations d’obèses (CNAO)

    Regroupant trente-cinq associations de patients ou de proches de patients souffrant d’obésité, le Collectif national des associations d’obèses (CNAO) a pour principaux objectifs de transmettre de l’information au Grand public et aux patients afin de mieux leur venir en aide et de représenter un interlocuteur privilégié des pouvoirs publics (sur les thèmes du surpoids et de l’obésité) et de l’industrie agroalimentaire.

    Lire la suite
  • Comment être certains qu’aucune erreur sur nos identités n’est possible dans notre parcours AMP ?

    Pour éviter les erreurs de personnes et d’attribution des prélèvements, des procédures d’identitovigilance et de traçabilité très strictes, et indispensables, sont mises en place dans tous les centres d’Assistance médicale à la procréation (AMP). L’identitovigilance et la traçabilité permettent de vérifier les identités et de suivre les prélèvements en permanence et à toutes les étapes de la prise en charge. Les vérifications peuvent s’avérer répétitives et contraignantes pour les conjoints, mais on est ainsi certains que les ovocytes appartiennent bien à la bonne patiente, les spermatozoïdes au bon patient, et les embryons au bon couple.

    Lire la suite
  • Mon enfant est migraineux : je reconnais les signes

    La migraine chez l’enfant est plus fréquente qu’on ne le pense. C’est une affection handicapante pour les activités scolaires et sportives. Comme l’enfant a des migraines différentes de celle de l’adulte, il est plus difficile d’en faire le diagnostic. Voici les signes qui peuvent vous indiquer que votre enfant souffre de migraines.

    Lire la suite
  • Accompagnement d'un proche en fin de vie : ce que je dois savoir

    Les soins palliatifs visent à accompagner les patients en fin de vie. Cette offre de soins spécifique est rendue possible grâce à des structures adaptées.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale