Le site du Docteur Quang-Khai PHAM

Médecine Générale
Conventionnement : Secteur 1
Carte Vitale Acceptée

Principes de l'homéopathie

 .Quelques principes de l'homéopathie unicisme

L’homéopathie idéale et unicisme trouve ses bases sur quelques règles :

LE VITALISME

C’est l’énergie qui régit le corps, qui permet d’avancer et de résister. La maladie est la conséquence d’une perturbation de ce dynamisme. Elle résulte d’agressions des facteurs exogènes sur un terrain dit prédisposé. Le terrain  morbide du patient est révélé lors de ces attaques. La cause réelle de la maladie est donc interne au malade.

LA LOI DE SIMILITUDE ou LOI DE SEMBLABLE

Toute substance

-          susceptible, expérimentalement à dose pondérale, de provoquer, chez un individu sain et sensible, une série de symptômes,

-          est capable, cliniquement, de soulager à dose infinitésimale, un individu, présentant ces mêmes symptômes.

DILUTION et DYNAMISATION

Elle consiste en une dilution  d'une « teinture-mère », contenant un principe actif connu pour sa toxine produisant des symptômes ressemblant aux symptômes caractéristiques de maladies répertoriées, dilution par un solvant (eau ou éthanol) pour aboutir à des dilutions pour lesquelles plus aucune molécule de la toxine n'est présente dans la solution.

Après chaque dilution, la solution est "secouée" suivant des règles. Cette étape qui n'a pas pour but de parfaire la dilution, est appelée la succussion. La dilution suivie de la succussion forment ce que nous regroupons sous l'appellation de dynamisation.

LA PATHOGENESIE

C’est une compilation de symptômes résultant  de :

-          l’effet toxique du remède, qui donne des lésions organiques ou des troubles fonctionnels

-          l’effet non toxique du remède, lorsque les dilutions sont de plus en plus élevées, produisant des signes fonctionnels généraux, voire psychiques indésirables

-          de l’observation thérapeu tique clinique lorsqu’on remarque la guérison de ces symptômes pathogéniques.

Cet ensemble ressemble beaucoup à une liste des effets indésirables.

LE SYMPTÔME HOMEOPATHIQUE

Il ne se limite pas au motif principal de la consultation, mais est le fruit d’un recueil des signes accompagnateurs de ce symptôme. L’interrogatoire doit être fait de questions ouvertes avec le choix de réponses illimitées qui sont notées dans les termes spontanées du patient. Il faut bien sur prendre en compte la plainte du patient, questionner sur les généralités comme son alimentation, son sommeil et ses rêves, sa soif ou ses transpirations, ses troubles à la suite d’événements particuliers etc… Il faut également questionner sur ses signes mentaux.

L’interrogatoire doit se poursuivre ensuite avec un examen clinique.

LA CROIX DE HERING

La valorisation du symptôme est complète lorsqu’elle répond aux 10 éléments qui définissent la croix de Hering.

1-      Causalités : pourquoi, dans quels circonstances et depuis quand

2-      Sensation éprouvées

3-      Modalités

4-      Horaires et périodicité

5-      Localisations et latéralité

6-      Irradiations et extensions

7-      Concomittances

8-      Alternances

9-      Chronologie des événements

10-  Changement d’humeur précédant le symptome

LA HIERARCHISATION DES SYMPTÖMES

-          les symptômes mentaux : rêves, illusions, sensation, comme si

-          les symptômes provenant de l’inconscience, de la souffrance (mort, nostalgie, abandon…) de la peur, de l’anxiété avec les notions d’aggravation ou d’amélioration par …

-          les symptômes de manque de défense, de confiance (peur, naïveté…)

-          les étiologies

-          les persistances de symptômes

-          les symptômes rares, bizarres, curieux

-          les symptômes de valeur diagnostique, généraux, alimentaires, sommeil, sexuels et génitaux.

L’INDIVIDUALISATION DU REMEDE

Se fait en fonction :

- des symptômes liés à la maladie

- des réactions individuelles et particulières du patient

LA GLOBALITE

L’individu est un tout et le remède homéopathique doit prendre en compte

-          des symptômes de la maladie mais aussi

-          des symptômes latents, anciens et récents du patient, organique, fonctionnelle, sensorielle, comportementale et mentaux.

L’ensemble des symptômes exprimés reflète la souffrance de la force vitale

La guérison homéopathique voit l’amélioration du terrain et le soulagement du symptôme gênant

LA LOI DE GUERISON suivant HERING

Le symptôme peut évoluer vers 3 états:

-          la guérison qui se fait dans l’ordre inverse d’apparition des symptômes :

o   de dedans vers le dehors

o   de haut vers le bas et

o   du récent vers l’ancien

 

-          la palliation :  Le symptôme marquant disparaît . Un mieux s’installe pendant un certain temps, puis la maladie reprend.

-          La suppression :  Une phase de disparation du symptôme marquant suivie de l’aggravation du patient soit par

o   une récidive plus violente du symptôme supprimé

o   une atteinte d’un organe plus profond. La lésion s’enfonce.

Cette aggravation est provoquée soit par

      d’autres  agressions externes,

      des thérapeutiques allopathiques suppressives ou

      des traitement homéopathiques lorsque la recherche du remède s’est faite sur une similitude locale et non sur la globalité de l’individu.

Le but est d’améliorer l’état du patient à court et long terme, en général, sur le plan physique, émotionnel et moral. C’est l’amélioration du symptôme local accompagné d’une amélioration générale. La santé, c’est un état complet de bien être physique, mental et social.

Cabinet du Docteur Pham

26 Rue Gambetta ,
45530 Vivry Aux Loges, France

Contacts

  • Fixe : 02 38 23 03 03
  • Fax : 02 38 59 39 73
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale