Le site du Docteur Philippe Solignac

Ophtalmologie
Conventionnement : Secteur 2
Carte Vitale Acceptée
Éventuelle anomalie de la vision des couleurs : ce que je dois savoir - Le site du Docteur Philippe Solignac - Docvadis

Éventuelle anomalie de la vision des couleurs : ce que je dois savoir

L’œil comporte des photorécepteurs qui captent la lumière et transforment cette information en signal électrique que le cerveau interprète en couleurs.

Comment fonctionne l’œil humain ?

L’œil, organe fondamental de la vision, comporte une structure essentielle : la rétine qui recouvre le fondde l’œil.La rétine est tapissée d’une mosaïque de récepteurs sensibles à la lumière. Ces photorécepteurs sensitifs sont des cellules d’origine nerveuse. Il en existe deux types :

  • Les cônes.

  • Les bâtonnets.

Les bâtonnets sont 25 à 100 fois plus sensibles à la lumière que les cônes. Ils permettent de voir dans la pénombre, mais pas de distinguer les couleurs et les détails.Les cônes sont très peu sensibles à la lumière. Ils analysent les détails et vont percevoir les couleurs fondamentales à savoir : le rouge, le vert et le bleu (RVB). Il y a un type de cônes par type de couleur.

 

Les cônes et les bâtonnets tapissent la rétine : ce sont les récepteurs sensibles à la lumière. Une détection précoce d'une anomalie est indispensable pour l’orientation scolaire et professionnelle future

 

Ces signaux, captés par ces photorécepteurs, sont ensuite transmis par les voies optiques vers le cerveau sous forme de messages codés.L’analyse de ces messages permet au cerveau d’élaborer la sensation colorée au niveau du cortex visuel. L’interprétation de ces informations par d’autres régions du cerveau fait que chacun perçoit les couleurs.

Les cônes et les bâtonnets tapissent la rétine : ce sont les récepteurs sensibles à la lumière. Une détection précoce d'une anomalie est indispensable pour l’orientation scolaire et professionnelle future

Comment mon cerveau analyse t-il les couleurs ?

A partir des messages reçus par le cerveau, celui-ci doit pouvoir retrouver les trois caractéristiques fondamentales d’une couleur :

  • La clarté, qui correspond à la luminosité d’un objet.

  • La saturation, mesure la part de coloration de l’objet, c’est ce qui vous permet de différencier un pastel d’une couleur vive.

  • La teinte (ou tonalité), vous renseigne sur la teinte de la couleur : le rouge, le vert, le bleu et le jaune.

Un être humain dont la vision des couleurs est considérée comme normale est capable de percevoir 15 000 nuances.

A quoi correspond une anomalie de la vision des couleurs ?

Les anomalies de la vision des couleurs sont des troubles de la perception des couleurs qui sont soit héréditaires, soit apparaissent au cours de la vie.Le daltonisme est une anomalie de la vision des couleurs décrite par John Dalton il y a 2 siècles, car lui-même en était atteint. C’est une anomalie héréditaire. En France, cette anomalie concerne 8 % des hommes et 0,45 % des femmes.Certaines maladies de l’œil comme le glaucome par exemple, ou plus générales comme le diabète, peuvent, au cours de leur évolution, s’accompagner de troubles de la vision des couleurs. Elles sont donc acquises au cours de l’existence.

Que perçoit un daltonien ?

Le daltonien ne dispose pas des 3 canaux normaux (RVB) pour former les couleurs.

  • Soit l’un des canaux est absent et il ne forme les couleurs qu’à l’aide de 2 canaux. C’est habituellement le canal du rouge et celui du vert qui manquent.

  • Soit l’un des canaux est présent mais déficient.

L’importance de l’anomalie va de pair avec l’importance de la gêne. Les erreurs sont donc soit peu importantes dans la vie courante ; soit il existe d’importantes confusions colorées.La personne atteinte par cette anomalie, soit ne voit pas les couleurs donc ne perçoit que le noir, le blanc et des nuances de gris, soit ne voit que 2 couleurs parmi les 3 (RVB), soit visualise les 3 couleurs mais l’intensité de la couleur est plus faible.

Une détection précoce de telles anomalies est indispensable pour l’orientation scolaire et professionnelle future. Des planches colorées spécifiques sont utilisées par la médecine scolaire pour ce dépistage vers l’âge de 6 ans. Les parents ou les enseignants peuvent être alertés par une confusion des couleurs lors des jeux ou lors de l'utilisation de codes colorés (cartes de géographie). Sachez que cette anomalie touche surtout les garçons. Pour les personnes concernées par cette anomalie, toute vie professionnelle avec un recours important aux couleurs est délicate voire impossible.

Voici quelques exemples de métiers inaccessibles aux daltoniens :

 

Métiers des transports Armée : pilotes, conducteurs, mécaniciens.Aviation civile : pilotes, mécaniciens, contrôleurs aériens.Marine marchande : marins, officiers.Chemin de fer : conducteurs, mécaniciens.Transports en communs : autobus, métro… Métiers de la sécurité publique Policiers, gendarmes, douaniers, pompiers. Autres professions Électriciens, électroniciens, pharmaciens, métiers du textile, de l’imprimerie, de la peinture, de la photographie, de la lumière (chef lumière, éclairagiste au théâtre, au cinéma, à la télévision), tri dans l’alimentation.La conduite automobile, à titre personnel, est également perturbée (vision des feux tricolores, feux arrière des voitures, motos…).

Que dois-je savoir à propos des autres causes ?

Lors de certaines maladies oculaires ou générales (glaucome, diabète…), la vision des couleurs peut être altérée et ce souvent de façon imperceptible pour vous. Ces anomalies apparaissent souvent à un stade très précoce de la maladie. Leur découverte et identification par l'ophtalmologiste, à l’aide de planches colorées, permettent d’intervenir rapidement pour leur prise en charge.

La vision des couleurs est essentielle au quotidien tant dans la vie professionnelle que dans la vie personnelle. Elle peut être altérée de manière héréditaire ou lors de certaines maladies comme le glaucome ou un diabète. Dépister ces anomalies fait partie de la prévention pendant l’enfance mais aussi à l’âge adulte.

Cabinet médical

38 avenue du Chateau ,
94300 VINCENNES, France

Contacts

  • Fixe : 0143282102
  • Fax : 0143286809
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Hopital privé Armand Brillard

3 et 5 avenue Watteau ,
94130 NOGENT-SUR-MARNE, France

Contacts

  • Fixe : 0143948100

Espace Vision

6 rue de la Grande Chaumière ,
75006 PARIS, France

Contacts

  • Fixe : 0140209407
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • J'ai l'impression d'avoir des taches dans ma vision

    Dans les anomalies de la vision, les corps flottants sont fréquents après 45 ans. Parfois ils disparaissent mais lorsqu’ils se multiplient ou qu’ils persistent, ils peuvent devenir gênants.

    Lire la suite
  • Je suis presbyte : des schémas pour comprendre

    Ces schémas permettent de visualiser simplement les conséquences de la presbytie sur votre vue et les phénomènes physiologiques en cause. Votre ophtalmologue pourra les commenter avec vous.

    Lire la suite
  • Glaucome : ce que je dois savoir

    Le glaucome est une maladie courante dont la fréquence augmente avec l’âge : 10 % des personnes de plus de 70 ans en sont atteintes. Il progresse pendant des années, sans douleur et sans symptômes apparents.

    Lire la suite
  • J'ai une cataracte

    La cataracte est une maladie qui affecte l’œil et provoque une baisse progressive de la vision pouvant aller jusqu’à la cécité. La cataracte est un phénomène normal après 55 ans.

    Lire la suite
  • Appareil lacrymal : un schéma pour comprendre

    Ce schéma visualise et localise les différentes structures de l'appareil lacrymal. Votre ophtalmologiste pourra le commenter avec vous. Il vous permettra de mieux comprendre une production insuffisante de larmes, les anomalies d'écoulement des larmes, ou encore un larmoiement en raison d’un canal bouché.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale