Le site du Docteur Philippe KLOPFENSTEIN

Médecine Générale
Conventionnement : Secteur 1
Carte Vitale Acceptée
Je rentre chez moi après une intervention avec pose d'une prothèse de genou - Le site du Docteur Philippe KLOPFENSTEIN - Docvadis

Je rentre chez moi après une intervention avec pose d'une prothèse de genou

La pose d’une prothèse du genou est une opération classique dont les techniques sont bien maitrisées. Après l’intervention, la rééducation permet rapidement de reprendre la marche.

Combien de temps vais-je rester à l’hôpital et quand pourrai-je rentrer chez moi ?

En général, vous êtes hospitalisé(e) la veille de l’opération et, en l’absence de complication particulière, vous pourrez retourner chez vous une dizaine de jours après l’intervention si vous êtes coopérant(e) et sous réserve d’une rééducation adaptée et étroitement surveillée.
Un passage par un centre de rééducation peut prolonger votre séjour à l’hôpital, d’autant que vous vivez seul(e) ou que vous présentez d’autres handicaps. Durant votre hospitalisation, vous réapprendrez les gestes indispensables à votre vie quotidienne. Vous devrez être autonome avant de pouvoir sortir.

Y a-t-il des risques post opératoires ?

D’une manière générale, après la pose d’une prothèse, il est important d’être extrêmement vigilant à tout risque d’infection. Si une infection quelconque se déclenche, quelle que soit son importance, même si elle n’est pas en rapport avec l’intervention (infection urinaire, abcès dentaire, infection des sinus, plaie infectée de la peau…) ou si vous avez un épisode de fièvre, même faible, signalez-le rapidement à votre médecin. Cela risquerait de retarder ou de modifier l’évolution normale post-opératoire.
Si vous vous posez des questions particulières, si vous estimez que votre cicatrisation ne se déroule pas normalement, si vous avez de la fièvre, si votre articulation se bloque ou si elle devient douloureuse, si la rééducation est trop douloureuse, n’hésitez pas à reprendre contact avec votre médecin, ou le chirurgien qui a pratiqué l’intervention.

Quand pourrai-je à nouveau marcher ?

Quelques jours après l’opération, voire dès le lendemain dans certains cas, vous pouvez reprendre progressivement la marche à l’aide de cannes et sous la surveillance d’un kinésithérapeute. Vous pourrez à nouveau plier votre genou au bout de quelques jours.

De retour à mon domicile, quelles sont les consignes ?

Des séancesde rééducation vous sont prescrites ainsi qu’un programme d’auto-rééducation, à la sortie de l’hôpital. Il est essentiel de les suivre rigoureusement. Ils sont les garants du succès de l’intervention. On peut se fixer comme objectif la récupération de 90° de flexion vers la 3e semaine après l’opération.
Aucune adaptation particulière de l’habitat n’est nécessaire.
Il est conseillé de ne pas reprendre votre voiture avant, au moins, la fin du deuxième mois après l’opération.

Comment se passe le suivi de l’opération ?

Quand vous sortez de l’hôpital, un traitement anticoagulant vous est prescrit pour éviter tout risque de phlébite. Il peut nécessiter le passage d’une infirmière à votre domicile.
Vous reverrez le chirurgien environ 6 semaines après l’intervention.

Les résultats de la mise en place d’une prothèse totale du genou sont conditionnés par votre participation active à une rééducation adaptée, le plus souvent en centre spécialisé.

Klopfenstein

63b rue de Besançon ,
25630 Sainte-suzanne, France

Contacts

  • Fixe : 03.81.91.28.14
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • Bien réagir quand mon bébé a de la fièvre

    La fièvre chez le nourrisson est une situation courante qui inquiète toujours les parents. Comment bien réagir sans vous alarmer ?

    Lire la suite
  • Diabétique, puis-je obtenir un prêt bancaire ?

    L’accès au crédit à la consommation, au crédit immobilier ou au crédit professionnel est généralement conditionné par la souscription à une assurance contre les risques d’invalidité et de décès. Celle-là est difficile à obtenir pour les personnes qui présentent, selon l’expression consacrée, un « risque aggravé de santé ». La récente convention AERAS a permis de faire évoluer les relations entre les malades et les sociétés d’assurances.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale