Le site du Docteur Philippe DE REKENEIRE

Médecine Générale
Conventionnement : Secteur 1
Carte Vitale Acceptée
Comment participer au suivi de ma polyarthrite rhumatoïde ? - Le site du Docteur Philippe DE REKENEIRE - Docvadis

Comment participer au suivi de ma polyarthrite rhumatoïde ?

La consultation de suivi de votre polyarthrite rhumatoïde est l’occasion pour votre médecin d’évaluer l'activité de votre maladie et de contrôler l’effet des médicaments. Votre participation est essentielle pour que votre traitement soit le plus efficace possible tout en limitant ses effets indésirables.

Comment faire le point sur l'activité de ma maladie ?

Votre médecin doit avoir une vision claire de l’évolution de votre polyarthrite rhumatoïde et de la façon dont vous supportez votre traitement. En fonction de son analyse, il peut moduler ou changer complètement ce dernier, pour obtenir un maximum d’efficacité avec un minimum d’effets indésirables.

Faites le point avec lui sur les principaux symptômes.

 

Trouver les mots justes pour définir sa douleur est parfois difficile. Vous pouvez lui indiquer :

  • Si vos douleurs sont plus ou moins importantes depuis votre dernière consultation.

  • Combien de temps vous est nécessaire pour vous lever le matin et perdre une éventuelle sensation de raideur au niveau des articulations.

  • Combien d’articulations vous font souffrir, vous paraissent gonflées.

  • Quelle est l’intensité de votre douleur sur une échelle de 0 à 10.

  • Si la douleur vous réveille la nuit.

La fatigue est aussi très fréquente chez les patients qui souffrent de polyarthrite rhumatoïde. Elle s’explique par l’inflammation chronique qui caractérise la maladie. Parfois très handicapante, la fatigue est exacerbée par d’autres facteurs comme la douleur, les troubles du sommeil ou la prise de certains traitements. La douleur que vous ressentez risque de faire passer votre fatigue au second plan. Vous devez cependant la prendre en considération et en parler à votre médecin. Il existe, en effet, des moyens de lutter contre la fatigue associée à une polyarthrite rhumatoïde.

 

Comment faire le point sur mon traitement ?

Votre médecin a besoin d'informations sur votre consommation quotidienne de médicaments contre l’inflammation et la douleur. Il vérifiera avec vous les points les plus importants :

  • Si vous avez augmenté ou diminué la quantité quotidienne de médicaments contre l’inflammation et la douleur depuis la dernière consultation. Attention, toutefois, de ne jamais arrêter ou diminuer, de vous-même, un traitement à base de corticoïdes.

  • Comment vous répartissez leur prise dans la journée et à quelle dose.

  • Si vous rencontrez une difficulté avec votre traitement et laquelle.

Faites une liste de tous les médicaments que vous prenez, même s’ils ne sont pas prescrits par votre rhumatologue et même si c’est pour une courte durée. Votre médecin doit être informé de tous vos traitements afin d’éviter des associations médicamenteuses dangereuses. Il doit savoir également si vous avez bénéficié d’éventuels traitement locaux, comme par exemple une infiltration au niveau d’une articulation.

Précisez-lui si vous avez consulté d’autres médecins ou chirurgiens récemment et pour quel motif. En effet, la polyarthrite rhumatoïde peut s’accompagner de manifestations extra-articulaires dont le rhumatologue doit avoir connaissance.

 

Votre médecin a besoin de savoir si vous supportez bien votre traitement. Signalez-lui d’éventuels effets secondaires comme une fièvre, une rétention d’eau, des rougeurs, des éruptions ou des démangeaisons cutanées.

 

Quels examens dois-je apporter ?

Oui, pensez à apporter vos radiographies et les résultats de vos dernières prises de sang ou analyses d’urine. Communiquez toutes les informations transmises par un médecin ou un chirurgien que vous auriez éventuellement consulté.

Quels sujets dois-je aussi aborder en consultation ?

D'autres questions sont essentielles pour faire le point sur votre maladie et votre traitement :

  • Quel est l’impact de la maladie sur votre vie quotidienne ?

  • Avez-vous le moral ?

  • Vous sentez-vous anormalement fatigué ?

  • Si vous êtes en activité, avez-vous constaté un éventuel retentissement sur votre vie professionnelle ? Avez-vous l'impression d'être moins efficace ? Avez-vous dû réduire votre activité ou vous a-t-on prescrit un arrêt de travail ?
  • Avez-vous perdu l’envie de pratiquer des activités que vous trouvez habituellement agréables ?

  • Constatez-vous un retentissement sur votre vie personnelle, sexuelle ?

La polyarthrite s’accompagne notamment d’une augmentation du risque d’accidents cardiovasculaires. Parlez-en avec votre médecin. Il pourra éventuellement vous aider à diminuer ce risque en vous incitant, si nécessaire, à arrêter de fumer ou à lutter contre la sédentarité et le surpoids ou en vous prescrivant un traitement pour contrôler votre tension, votre taux de cholestérol sanguin ou un éventuel diabète.

Une polyarthrite rhumatoïde ne doit pas vous empêcher d’avoir des projets personnels. Préparez-vous à en discuter avec votre médecin.

 

Si vous devez être vacciné avant un voyage à l’étranger, il faudra peut-être envisager une suspension de votre traitement si certains des vaccins recommandés sont contre-indiqués.

Une grossesse est possible, mais vous devez prévenir le médecin dès que vous en avez le projet ou dès le diagnostic.

 

Vous êtes considéré aujourd’hui comme un véritable acteur de votre santé. Votre implication est essentielle tant dans la prise en charge de votre maladie que dans l’évaluation de l’efficacité de vos traitements et de votre tolérance à ceux-ci. Comme pour toute maladie chronique, il est très important de préparer vos consultations. De nombreux outils, notamment des auto-questionnaires, peuvent vous faciliter la tâche.

Maison Médicale

17 Route de Chambry ,
02840 Athies Sous Laon, France

Contacts

  • Fixe : 0323245688
  • Fax : 0323245451
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • Diabétique, je surveille moi-même ma glycémie

    Cette vidéo montre comment surveiller régulièrement sa glycémie. Une bonne surveillance de sa glycémie permet de savoir où en est son diabète et ainsi, de modifier son alimentation si besoin, ou d’aller voir son médecin en cas de trop grands changements dans les résultats.

    Lire la suite
  • On découvre un diabète pendant ma grossesse

    Vous êtes enceinte et on vous découvre un diabète pendant la grossesse. Ce n’est pas rare : c’est le diabète gestationnel. Il s’agit d’un diabète survenant uniquement chez la femme enceinte n’ayant pas de diabète connu auparavant, qui disparaît après l’accouchement dans 90% des cas. Il peut avoir un retentissement sur la mère et le bébé, ce qui justifie une surveillance et un traitement particuliers.

    Lire la suite
  • Je vais être opéré d'un cancer du poumon

    On a diagnostiqué ou on suspecte fortement chez vous un cancer du poumon, et une intervention chirurgicale a été décidée. Comment va-t-elle se passer ?

    Lire la suite
  • Je suis enceinte et j'ai de l'hypertension artérielle

    Une femme sur dix souffre d’hypertension artérielle pendant sa grossesse. Surveiller sa pression durant la grossesse est important. Pourquoi ?

    Lire la suite
  • Me préparer à la chirurgie de l’obésité : qui devrais-je voir ?

    Après en avoir parlé à votre médecin ainsi qu’à un spécialiste de l’obésité, vous avez décidé d’avoir recours à une chirurgie de l’obésité afin de perdre durablement du poids et de contrôler les maladies associées à votre surpoids. Il vous faut maintenant vous préparer au mieux pour cette intervention chirurgicale dont le succès est directement lié à votre implication dans la prise en charge, avant et après l’opération.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale