Le site du Docteur Philippe DE REKENEIRE

Médecine Générale
Conventionnement : Secteur 1
Carte Vitale Acceptée
Je dois annoncer mon cancer à mes proches - Le site du Docteur Philippe DE REKENEIRE - Docvadis

Je dois annoncer mon cancer à mes proches

Votre médecin vous a dit que vous aviez un cancer. C’est maintenant à vous de l’annoncer à votre famille, vos proches, vos collègues et de répondre à leurs questions.

Est-ce important d’en parler rapidement ?

Il s’agit d’une mauvaise nouvelle qui va toucher d’autres personnes de votre entourage dans leur quotidien et dans leurs relations avec vous.
Il est donc important d’aborder rapidement le sujet avec quelqu’un de confiance pour « verbaliser », c’est-à-dire exprimer ce que vous ressentez avec vos mots et votre émotion.

A qui dois-je le dire en premier ?

Il est difficile de faire une généralité. Chaque personne a un contexte familial et amical qui lui est propre.
Vous devez vous poser la question de savoir à qui vous allez en parler en premier. A qui souhaiteriez-vous spontanément vous confier ? Quelle est la personne proche qui pourra et saura vous écouter ?
Si vous vivez seul(e), ce sera un(e) ami(e) ou une personne de la famille. Si vous vivez en couple, ce sera certainement votre conjoint ou votre partenaire. Mais, parfois, un(e) ami(e) peut être une première étape pour mieux aborder ensuite la discussion avec votre conjoint ou avec vos enfants.

Comment l’annoncer ?

Il n’y a là, non plus, aucune recette. Mais il ne faut pas essayer de cacher la vérité à votre entourage. Surtout à votre conjoint et à vos enfants. Ils risqueraient de considérer votre attitude comme un manque de confiance envers eux, voire une trahison. N’anticipez pas, n’imaginez pas et ne craignez pas leurs réactions. Souvent, les réactions dans de telles situations sont surprenantes.
Le retentissement de certains mots ou de certaines situations se réfère à l’univers de chacun, à ses représentations qui sont liées à sa culture, à son expérience, mais aussi à son âge.
Exprimez-vous avec vos mots et laissez les autres s’exprimer avec les leurs.

Comment puis-je être aidé(e) ?

Lors d’une première consultation au cours de laquelle on vous a annoncé votre maladie, l’importance du choc émotionnel a été telle que vous n’avez pas enregistré ou compris tout ce qui vous a été dit. Si possible, faites-vous accompagner par une personne de confiance ; votre cancérologue y sera le plus souvent tout à fait favorable.
Il existe aussi des « dispositifs d’annonce ». Au cours de ces rencontres avec le personnel soignant, vous pourrez poser des questions sur votre maladie, vos traitements, vos besoins de soutien, etc.
Il existe aussi des groupes de parole qui vous permettent d’échanger avec d’autres malades et vous aident à formuler et à parler de votre maladie.

Comment mon entourage peut-il m’épauler ?

On sous-estime souvent son entourage. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle on essaie toujours de cacher les choses.
Mais faire confiance à ses proches, c’est autant partager des moments d’angoisse que des moments d’espoir.
Vous pouvez, par exemple, choisir de vous faire accompagner par un membre de votre famille ou un(e) ami(e), lors des consultations ou des soins. Vous vous sentirez mieux soutenu(e) et vous pourrez partager vos réflexions et vos angoisses.
Si vos proches manifestent de l’angoisse et se trouvent en détresse, ils peuvent aussi bénéficier d’un soutien avec un psycho-oncologue.

Faites confiance à vos proches et à votre entourage et ne sous-estimez pas leurs capacités à vous accompagner.
Votre médecin et l’équipe soignante peuvent vous aider. N’hésitez pas à leur poser des questions.

Maison Médicale

17 Route de Chambry , 02840 Athies Sous Laon, France

Contacts

Téléphone : 0323245688
Fax : 0323245451

Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • Je protège mes dents en cas de diabète : les bons conseils

    Votre diabète, s’il est mal contrôlé, peut favoriser une maladie des gencives entrainant un déchaussement des dents. La prévention des risques de complications dentaires est fondamentale. Pour éviter de perdre vos dents, voici quelques conseils simples à suivre.

    Lire la suite
  • J'ai une bonne hygiène de vie pour limiter le risque de cancer colorectal

    L’alimentation joue un rôle dans l’apparition du cancer colorectal. La consommation d’alcool augmente le risque d’avoir un cancer colorectal, tout comme une alimentation excessive en viandes rouges ou trop riche en charcuteries. A l’inverse, la consommation de fibres alimentaires et l’activité physique régulière, diminuent ce risque.

    Lire la suite
  • Mes règles sont douloureuses

    De nombreuses femmes sont concernées par les douleurs associées aux règles. Ces troubles, appelés dysménorrhées, peuvent apparaître dès les premières règles ou après quelques années.

    Lire la suite
  • Me faire tatouer, oui...en limitant les risques

    Cette vidéo vous explique que le tatouage n'est pas un geste anodin s'il n'est pas fait dans des conditions strictes d'hygiène. Le Dr Denis Ouzan décrit les risques infectieux encourus et un tatoueur montre ce qu'il faut faire et ne pas faire. Si vous avez fait un tatouage dans des conditions limites, pensez à vous faire dépister : parlez en avec votre médecin ou rendez vous dans un centre de dépistage, un Cegidd.

    Lire la suite
  • J'offre un bon sommeil à mon bébé

    Pendant son sommeil, le cerveau de bébé fabrique de l’hormone de croissance et son système nerveux achève son développement. Un bon sommeil est donc garant d’une bonne croissance.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale