Le site du Docteur philippe bardon

Médecine Générale
Conventionnement : Secteur 1
Carte Vitale Acceptée
Pourquoi dois-je poursuivre mon suivi gynécologique après 70 ans ? - Le site du Docteur philippe bardon - Docvadis

Pourquoi dois-je poursuivre mon suivi gynécologique après 70 ans ?

Le suivi gynécologique est un acte de prévention indispensable chez les femmes de tout âge et donc aussi après 70 ans, période dite post-ménopausique. Il permet de dépister tôt une éventuelle anomalie et ainsi de la prendre en charge de la façon la plus efficace possible.

L’avancée en âge s’accompagne d’un certain nombre de modifications liées au vieillissement avec une diminution des capacités fonctionnelles, une augmentation de la masse grasse et une réduction de la force musculaire.

L’avancée en âge s’accompagne également d’une augmentation du risque de cancer. Les femmes âgées de 70 à 74 ans inclus font ainsi partie du programme de dépistage national du cancer du sein (mammographie tous les deux ans). Après 75 ans, une mammographie peut vous être conseillée par votre médecin en cas de signes d’appel ou de risque particulier.

Le risque de cancer de l’utérus augmente aussi avec l’âge. Tout saignement vaginal même minime doit donc vous inciter à consulter.

De plus, la diminution du taux d’œstrogènes à partir de la cinquantaine au moment de la ménopause augmente les risques d’ostéoporose (diminution de la masse osseuse) et de maladies cardiovasculaires.

Un suivi gynécologique régulier permettra de détecter précocement une anomalie (bien que vous ne ressentiez aucun symptôme) et de vous proposer une prise en charge adaptée si nécessaire.

Quelles maladies gynécologiques peuvent apparaître après 70 ans ?

Le vieillissement des tissus peut concerner les organes génitaux. Ainsi, par exemple avec l’âge, une distension des tissus peut entraîner un prolapsus génital appelé communément « descente d’organes » avec des petites fuites urinaires ou des saignements. Différentes solutions peuvent vous être proposées depuis une rééducation jusqu’à la chirurgie.

En raison d’une moindre imprégnation hormonale au niveau des muqueuses, une sécheresse et/ou une atrophie vulvo-vaginale s’installent très souvent. Elles favorisent la survenue d’une inflammation de la vulve (les vulvites), du vagin (les vaginites) ou des deux organes (les vulvo-vaginites). Les principaux symptômes peuvent être une sensation de brûlure, une douleur ou un prurit (des démangeaisons) ainsi que des écoulements vaginaux. Ces vulvites, vaginites et vulvo-vaginites peuvent être dues à des bactéries ou à des champignons.

Y-a-t-il d’autres éléments à surveiller ?

La diminution des œstrogènes, hormones fixant le calcium sur les os, et dont la production chute après la ménopause, favorise l’ostéoporose. Les conséquences possibles sont une diminution de la densité osseuse avec un risque de tassement au niveau des vertèbres et/ou de fractures notamment au niveau du col du fémur. Votre squelette doit être surveillé et une ostéodensitométrie osseuse qui permet de mesurer la densité osseuse peut s’avérer nécessaire. Un éventuel traitement médicamenteux avec notamment une supplémentation en calcium et en vitamine D sera envisagé au cas par cas.

Par ailleurs, des facteurs de risques cardiovasculaires doivent être recherchés : un surpoids ou une obésité, un tabagisme, un excès de cholestérol, un diabète. L’identification d’une anomalie permettra à votre médecin ou à votre gynécologue de vous conseiller et de mettre en place un traitement, si nécessaire, pour réduire ce risque et éviter un accident cardiovasculaire.

 

A quelle fréquence dois-je être suivie ?

L’examen gynécologique peut être réalisé par un gynécologue ou par un médecin généraliste. Une consultation annuelle est conseillée mais, si vous présentez des symptômes, celle-ci doit être avancée.

 

La prévention de votre santé permet de préserver votre qualité de vie. Après 70 ans, les risques d’ostéoporose et de maladies cardiovasculaires augmentent ainsi que les risques de cancer, en particulier du sein et de l’utérus. C’est ainsi que les pouvoirs publics recommandent de faire une mammographie de dépistage tous les 2 ans de 50 à 74 ans inclus.  

 

Cabinet médical La Souche

26 rue de Reims , 02150 SISSONNE, France

Contacts

Téléphone : 03 23 80 47 75

Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • On découvre un diabète pendant ma grossesse

    Vous êtes enceinte et on vous découvre un diabète pendant la grossesse. Ce n’est pas rare : c’est le diabète gestationnel. Il s’agit d’un diabète survenant uniquement chez la femme enceinte n’ayant pas de diabète connu auparavant, qui disparaît après l’accouchement dans 90% des cas. Il peut avoir un retentissement sur la mère et le bébé, ce qui justifie une surveillance et un traitement particuliers.

    Lire la suite
  • J'ai de l'hypertension artérielle : je veille à mon hygiène de vie

    L’hypertension favorise le développement des maladies cardiovasculaires. Le contrôle de la pression artérielle passe par le respect de règles d’hygiène de vie et, si nécessaire, le suivi d’un traitement médical.

    Lire la suite
  • Mon enfant a de l'asthme : que dire à l'école ?

    Environ 10 à 15 % des enfants scolarisés sont asthmatiques. Or, tout enfant souffrant d’asthme doit pouvoir mener une scolarité normale. Pour cela, il est possible de mettre en place un Projet d’accueil individualisé.

    Lire la suite
  • Je comprends mon taux d'HbA1c

    Le taux d’HbA1c, c’est le témoin de l’équilibre du diabète. Ce dosage sanguin fondamental, réalisé avec une simple prise de sang (non à jeun), reflète l’équilibre global de votre diabète au cours des 2 ou 3 derniers mois. Il permet d’ajuster votre traitement si besoin.

    Lire la suite
  • Pour rechercher Helicobacter pylori : je passe un test respiratoire

    Votre médecin vous a prescrit un test respiratoire à l'urée. Cet examen est aujourd’hui le test le plus fréquemment utilisé pour contrôler la présence puis l’éradication après traitement d’Helicobacter pylori, une bactérie présente dans votre organisme et responsable de troubles gastriques.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale