Le site du Docteur philippe bardon

Médecine Générale
Conventionnement : Secteur 1
Carte Vitale Acceptée
Quiz diabète type 2 : connaissez-vous bien votre maladie ? - Le site du Docteur philippe bardon - Docvadis

Quiz diabète type 2 : connaissez-vous bien votre maladie ?

Vous savez que vous avez un diabète de type 2. Les informations reçues de la part de votre médecin sont importantes. Les avez-vous bien retenues et comprises ? Découvrez ce que vous devriez savoir pour comprendre cette maladie. Evaluez vos connaissances en répondant à ce quiz !


Le diabète de type 2 est une maladie

 

Question 1 : 

Le diabète de type 2 est une maladie :

1ère réponse :VRAI

Le diabète de type 2 est une maladie chronique. Une fois que l’on est diabétique c’est pour toute la vie.

2ème réponse :VRAI

Le diabète de type 2 se développe de manière silencieuse et indolore, sans signes apparents. Cette phase silencieuse fait toute la gravité de la maladie car on ne le dépiste souvent qu’au stade des complications après des années d’évolution.

3ème réponse :VRAI

Le diabète se caractérise par un taux de sucre (glucose) trop élevé dans le sang (hyperglycémie). La glycémie normale est comprise entre 0,70 g/litre et 1,10 g à jeun. On parle de diabète lorsque la glycémie à jeun est supérieure à 1,26 g/l ou > 2 g/l à n’importe quel moment de la journée.

4ème réponse :FAUX

Les personnes diabétiques ont souvent des taux élevés de graisses dans le sang (cholestérol et triglycérides), mais ce n’est pas systématique, et cela ne définit pas le diabète. Comme l’excèsde sucre dans le sang (diabète), l’excès de mauvais cholestérol (LDL-cholestérol) dans le sang aggrave le risque de maladie cardiovasculaire.

5ème réponse :FAUX

Ce n’est pas la prise de sucre qui entraîne le diabète mais le manque d’insuline ou son manque d’efficacité (on parle d’insulinorésistance). Cependant, une consommation excessive de produits gras et sucrés peut faire prendre du poids et favoriser un diabète de type 2 chez des sujets à risque.

Question 2 : 

Les facteurs augmentant les risques de présenter un diabète de type 2 sont :

1ère réponse :VRAI

Si l’un des deux parents a développé un diabète de type 2, le risque est d’environ 40 % ; il monte à 70 % si les deux parents sont atteints.

2ème et 3ème réponse :VRAI

La sédentarité, le surpoids et l’obésité (avec une surcharge graisseuse abdominale) favorisent l’apparition du diabète de type 2 chez les personnes génétiquement prédisposées.

4ème réponse:VRAI

Le diabète de type 2 est plus fréquent avec l’avancée en âge. Si vous avez plus de 40 ans, que vous êtes en surpoids, et que vous avez des antécédents familiaux de diabète de type 2, vous êtes à risque de développer cette maladie.

5ème réponse :VRAI

Le diabète gestationnel est la survenue d’un diabète (non connu auparavant), lors de la grossesse, et qui disparaît après l’accouchement dans 90 % des cas. Les femmes ayant présenté ce type de diabète ont un risque de développer un diabète de type 2 par la suite.

Cabinet médical La Souche

26 rue de Reims , 02150 SISSONNE, France

Contacts

Téléphone : 03 23 80 47 75

Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • Cancer colorectal : Je comprends les modalités diagnostiques

    Le dépistage et le diagnostic précoce du cancer colorectal augmentent les chances de guérison. Fréquent chez les hommes et les femmes à partir de 50 ans, on peut le guérir quand il est détecté à temps. On peut même l'éviter, en traitant les polypes avant leur évolution vers une forme cancéreuse.

    Lire la suite
  • Je m'informe sur la fibrillation auriculaire

    Des battements du cœur, rapides et irréguliers, peuvent révéler une fibrillation auriculaire. C’est un trouble du rythme cardiaque qui est fréquent notamment après 60 ans. Son traitement permet d'éviter la survenue d’accidents vasculaires graves.

    Lire la suite
  • Le diabète de type 2 : je comprends ma maladie

    Le diabète de type 2 est une maladie qui progresse en France comme dans les autres pays industrialisés. Dépister le diabète, c’est éviter les complications et préserver votre qualité de vie.

    Lire la suite
  • Comment diminuer ou arrêter ma consommation excessive d’alcool ?

    L’alcool consommé en excès met votre vie en danger. Il peut être responsable de pathologies hépatiques, cardiovasculaires, neurologiques et cancéreuses, de dommages sociaux et d’accidents de la route. De nombreuses solutions existent pour vous accompagner et vous aider à réduire ou arrêter votre consommation d'alcool.

    Lire la suite
  • Je réduis mon aérophagie : les bons conseils

    L’aérophagie est due au fait d’avaler trop d’air par la bouche en mangeant. Elle peut avoir pour conséquences des ballonnements (ou météorisme) au niveau de l’estomac que l’on appelle encore aérogastrie. Généralement, l’aérophagie est liée à une consommation importante de sucettes, chewing-gums, tabac... Certaines règles pratiques permettent de réduire ce phénomène. Voici quelques conseils simples à respecter.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale