Le site du Docteur philippe bardon

Médecine Générale
Conventionnement : Secteur 1
Carte Vitale Acceptée
Je suis à risque de développer une ostéoporose - Le site du Docteur philippe bardon - Docvadis

Je suis à risque de développer une ostéoporose

L’ostéoporose est une maladie du squelette qui rend les os fragiles et dont la manifestation clinique principale et redoutable est la fracture. Avant la survenue de cette fracture, l’ostéoporose reste très souvent asymptomatique.

L’ostéoporose touche préférentiellement lesfemmes après la ménopause, s’accroît avec l’âge, et elle est d’autant plus marquée que les facteurs de risque sont nombreux. Il existe plusieurs facteurs individuels qui permettent de définir votre risque.

Suis-je à risque d’ostéoporose ?

OUI, si vous êtes dans l'une de ces situations :

  • Votre ménopause est survenue très tôt.

  • Un membre de votre famille a un antécédent de fracture du fémur sans notion de traumatisme.

  • Vous êtes plutôt maigre.

  • Vous avez reçu un traitement ou vous recevez un traitement par de la cortisone.

  • Vous fumez.

  • Vous ne faites pas beaucoup d’exercices physiques.

  • Vous consommez régulièrement de l’alcool.

  • Vous avez pris des traitements susceptibles d'induire une ostéoporose, ou vous souffrez d'une maladie qui peut favoriser l'apparition d'une ostéoporose : c'est votre médecin qui vous en parlera.

  • Vous avez des problèmes orthopédiques ou neuro-musculaires.

Comment diminuer certains risques ?

En modifiant vos habitudes, avec l'aide et les conseils de votre médecin si cela est nécessaire.

  • Arrêtez de fumer.

  • Réduisez ou supprimez la consommation d’alcool.

  • Consommez des aliments qui apportent du calcium.

  • Augmentez ou reprenez une activité physique régulière.

  • Favorisez l’exposition au soleil pour bénéficier de la vitamine D, mais en appliquant une protection solaire performante, en évitant les heures chaudes et en limitant le temps de l'exposition pour éviter les méfaits du soleil. 

  • Evitez lesefforts brutaux.

  • Baissez-vous en pliant les genoux.

  • Maintenez un poids en "accord" avec votre taille. Votre poids est un élément essentiel de votre santé. Il doit être surveillé régulièrement, en tenant compte de votre taille. Grâce à l'IMC, Indice de Masse Corporelle, on évalue le poids idéal d'une personne en fonction de sa taille et de son poids. L'indice de masse corporelle est valable pour un adulte, homme ou femme (18 à 65 ans). Parlez-en avec votre médecin.

Une bonne hygiène de vie prévient l’ostéoporose. Pratiquez une activité physique régulière. Equilibrez votre alimentation.

Cabinet médical La Souche

26 rue de Reims ,
02150 SISSONNE, France

Contacts

  • Fixe : 03 23 80 47 75
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • Cancer colorectal : Je comprends les modalités diagnostiques

    Le dépistage et le diagnostic précoce du cancer colorectal augmentent les chances de guérison. Fréquent chez les hommes et les femmes à partir de 50 ans, on peut le guérir quand il est détecté à temps. On peut même l'éviter, en traitant les polypes avant leur évolution vers une forme cancéreuse.

    Lire la suite
  • Je m'informe sur la fibrillation auriculaire

    Des battements du cœur, rapides et irréguliers, peuvent révéler une fibrillation auriculaire. C’est un trouble du rythme cardiaque qui est fréquent notamment après 60 ans. Son traitement permet d'éviter la survenue d’accidents vasculaires graves.

    Lire la suite
  • Le diabète de type 2 : je comprends ma maladie

    Le diabète de type 2 est une maladie qui progresse en France comme dans les autres pays industrialisés. Dépister le diabète, c’est éviter les complications et préserver votre qualité de vie.

    Lire la suite
  • Comment diminuer ou arrêter ma consommation excessive d’alcool ?

    L’alcool consommé en excès met votre vie en danger. Il peut être responsable de pathologies hépatiques, cardiovasculaires, neurologiques et cancéreuses, de dommages sociaux et d’accidents de la route. De nombreuses solutions existent pour vous accompagner et vous aider à réduire ou arrêter votre consommation d'alcool.

    Lire la suite
  • Je réduis mon aérophagie : les bons conseils

    L’aérophagie est due au fait d’avaler trop d’air par la bouche en mangeant. Elle peut avoir pour conséquences des ballonnements (ou météorisme) au niveau de l’estomac que l’on appelle encore aérogastrie. Généralement, l’aérophagie est liée à une consommation importante de sucettes, chewing-gums, tabac... Certaines règles pratiques permettent de réduire ce phénomène. Voici quelques conseils simples à respecter.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale