Le site du Docteur Stephane ECHAUBARD

Pédiatrie
Conventionnement : Exercice hospitalier
Carte Vitale Non acceptée

L'enfant qui refuse de manger : que faire ?

 Conseils pour les parents dont l'enfant refuse de manger, repas familiaux difficiles. Ne s'applique pas au nourrisson de moins de 18 mois.

Règles de conduite

 

S'assurer que l'enfant n'est pas malade, comme le montrent l'examen clinique, la courbe de croissance staturo-pondérale,  et le bilan éventuel.

 

Ne jamais forcer l'enfant à manger plus qu'il n'en a envie, vous n'obtiendrez qu'une résistance croissante.

 

Ne jamais gronder un enfant qui ne mange pas, ni féli­citer un enfant qui mange; ne montrez jamais votre désarroi, ou votre colère s'il ne goûte pas les aliments.

 

Supprimer tous les artifices, toutes les distractions susceptibles de détourner l'attention de l'enfant; par contre dés que l'enfant sait se servir d'une cuillère, laisser le manger tout seul.

 

Proposer les plats sans forcer, si possible dans l'or­dre logique du repas, sans accepter de rattrapage sur le dessert.

 

Si l'enfant n'aime pas tel ou tel plat, offrez lui une part symbolique sans le forcer, ou rien du tout, selon votre humeur.

 

Ne jamais remplacer le plat refusé par un autre spé­cialement cuisiné à son intention.

 

Le repas ne doit pas durer plus de 1/2 heure, retirer l'assiette après 10 minutes, sans commentaires.

 

Ne rien donner à manger à l'enfant entre les repas , surtout pas de sucreries, ni de boissons sucrées. Même si l'instinct nourricier de maman vous incite à le faire, un enfant ne meurre pas de faim s'il refuse de manger.

 

Souvenez vous que le manque d 'appétit peut être la conséquence d'une maladie, et non la cause, du moins en Fran­ce. Une consultation peut permettre d'éliminer une maladie et si vous avez un doute, consultez.

 

Dr. Echaubard avec l’aimable autorisation du Dr Magnin

 

Hôpital Paul Ardier

13 rue du Dr Sauvat ,
63500 ISSOIRE, France

Contacts

  • Fixe : 04 73 89 72 72
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale