Le site du Docteur Patrick Mena

Autre
Conventionnement : Secteur 1
Carte Vitale Acceptée
Je vais me faire désensibiliser - Le site du Docteur Patrick Mena - Docvadis

Je vais me faire désensibiliser

En France, plus d’un quart de la population est allergique. La désensibilisation, appelée également immunothérapie spécifique, consiste à administrer régulièrement des doses d’allergène pendant au moins 3 ans afin de réduire, et parfois supprimer la réaction allergique.

Je suis allergique : comment fonctionne la désensibilisation ?

Une désensibilisation peut vous être proposée en cas de rhinite allergique, de conjonctivite allergique, d’asthme allergique ou en cas d’allergie sévère aux venins d’hyménoptères.

Pour qui la désensibilisation est-elle indiquée ?

La désensibilisation s’applique uniquement aux personnes qui présentent des symptômes. Le fait que les tests allergiques soient positifs ne suffit pas. Elle est réservée en priorité aux personnes qui ne peuvent pas mettre en place une éviction de l’allergène.

Elle peut commencer très jeune, dès l'âge de 5 ans.

Pour quelles allergies puis-je bénéficier d'une désensibilisation ?

Vous ne pourrez être désensibilisé que si l’allergène, identifié par un bilan allergologique, est accessible à la désensibilisation. La liste de ces allergènes évolue constamment.

Les allergies qui bénéficient d’une désensibilisation sont prioritairement les allergies respiratoires aux acariens, à certains pollens, à certaines moisissures et, pour certaines personnes, aux poils de chats ainsi que les allergies aux venins d'insectes hyménoptères comme les guêpes, ou encore les abeilles.

Il n’est pas possible de se faire désensibiliser contre les allergies de contact au nickel, au latex, aux parfums, à certains produits cosmétiques, à des teintures ou à des médicaments d'application locale. Des études et essais cliniques sont en cours pour les allergies alimentaires.

Existe-t-il des contre-indications ?

Les maladies graves du système immunitaire, les cancers, les maladies cardiaques importantes ou traitées par certains médicaments sont, généralement, des contre-indications.

La grossesse n'est pas une contre-indication à la poursuite d'une désensibilisation en cours, mais une désensibilisation ne peut pas être débutée pendant une grossesse.

Comment s’effectue la désensibilisation ?

L’allergologue confirme tout d’abord son diagnostic clinique par des tests cutanés d’allergie et éventuellement par une analyse sanguine qui détecte la présence dans votre sang de molécules spécifiques de votre allergie appelés anticorps.

La désensibilisation repose ensuite sur une administration régulière d’extraits de l’allergène par voie sous-cutanée ou sublinguale.

La première voie consiste à injecter l’allergène sous la peau. La désensibilisation aux venins d’hyménoptères s’opère uniquement ainsi. Cette voie impose une surveillance médicale car l’injection peut entraîner des effets indésirables, allant de la simple rougeur locale au déclenchement, très rare, d’une réaction allergique.

La voie sublinguale, aujourd’hui fortement privilégiée, nécessite uniquement que vous placiez sous votre langue, tous les jours ou plusieurs fois par semaine, un extrait liquide ou un comprimé.

Dans les deux cas, le traitement doit être poursuivi pendant 3 à 5 ans  pour être efficace.

Quelle peut-être son efficacité ?

La désensibilisation est un traitement de fond de l’allergie recommandé par L’OMS (Organisation mondiale de la santé).

Elle a une double efficacité :

  • Elle diminue ou réduit les symptômes à long terme. Des études sur la désensibilisation par voie injectable ont montré une efficacité sur 10 ans.

  • Elle modifie l’histoire naturelle de la maladie, prévenant notamment le risque d’apparition de nouvelles allergies et le risque d’évolution vers un asthme.

La désensibilisation est un traitement sûr et efficace à condition que le protocole de traitement soit bien suivi. Respectez rigoureusement les indications de votre médecin.

Cabinet Médical

39 rue d'Angoulême ,
16400 PUYLOYEN, France

Contacts

  • Fixe : 05 45 61 28 41
  • Fax : 05 45 65 24 69
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • Que peut m'apporter la chirurgie réfractive ?

    Il existe différents troubles de la vision résultant d’un défaut de la réfraction des rayons lumineux à l’intérieur de l’œil. La chirurgie réfractive est un traitement permettant de pallier ce défaut.

    Lire la suite
  • Je parle sans attendre des éventuels effets secondaires de mon traitement anti-VIH

    Les traitements contre le VIH (trithérapie) ont beaucoup évolué depuis 10 ans. Ils permettent aujourd'hui de vivre avec le VIH et d'envisager cette infection comme une maladie chronique. Si les molécules utilisées sont mieux connues et tolérées que les premiers traitements, les trithérapies ont tout de même des effets secondaires à court terme mais aussi à plus long terme. Il est important de bien les connaître pour mieux y faire face, les prévoir, les surveiller, les éviter et les soigner.

    Lire la suite
  • NASH : maigrir sur ordonnance

    Cette vidéo donne la parole à plusieurs personnes concernées par cette maladie qui, toutes, ont suivi le régime recommandé par leur hépatologue. Découvrez les résultats très efficaces de ces régimes sur la NASH.

    Lire la suite
  • Je connais les traitements du glaucome

    Face au glaucome, deuxième cause de cécité dans le monde, il existe différents traitements choisis en fonction de votre situation médicale propre.

    Lire la suite
  • Je contrôle ma glycémie

    Cette vidéo est très pratique et vous montre précisément comment mesurer sa glycémie. Bien préparer le matériel, se laver les mains, savoir où se piquer, comment placer la bandelette, utiliser la lancette, placer une goutte de sang sur la bandelette, lire le résultat et utiliser le container.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale