Le site du Docteur Patrick CARLIOZ

Autre
Conventionnement : Secteur 2
Carte Vitale Acceptée
Mon enfant souffre d’anorexie : quelle attitude devrais-je adopter ? - Le site du Docteur Patrick CARLIOZ  - Docvadis

Mon enfant souffre d’anorexie : quelle attitude devrais-je adopter ?

Vivre avec un enfant anorexique nécessite de trouver les mots justes, d’adopter les bonnes attitudes pour l’accompagner, tout en se préservant et en préservant le reste de la famille. Voici quelques conseils qui pourront vous aider.

  • Aide : N’hésitez pas à contacter les associations dédiées aux personnes souffrant de troubles alimentaires. Elles organisent des groupes de parole pour les proches. Vous pourrez ainsi sortir de votre isolement, rencontrer d’autres personnes qui vivent ou ont vécu la même situation et en parler. Ces échanges vous aideront à réfléchir sur les attitudes à adopter avec votre enfant et le reste de la famille. Vous pouvez aussi avoir besoin d’un travail de psychothérapie afin de verbaliser votre propre souffrance. N’hésitez pas à consulter un psychologue ou un psychiatre.

  • Culpabilité : Ne vous sentez pas coupable, vous n’êtes pas responsable de la maladie de votre enfant. Ne le culpabilisez pas non plus : c’est la maladie qui doit être mise en cause, pas votre enfant qui fait face à une conduite compulsive, plus forte que sa propre volonté. Dites-lui au contraire que vous ne le jugez pas et que vous êtes là pour l’aider

  • Estime de soi : Proposez à votre enfant de prendre soin de son corps et de se mettre en valeur. Aidez-le à reconnaître ses qualités et à accepter ses défauts. Incitez-le à exprimer ses émotions, ses sentiments et ses besoins sans, bien sûr, le harceler.

  • Famille : Le soutien de la famille fait partie du traitement. Expliquez sans tabou la maladie à votre entourage, notamment à la fratrie, mais ne laissez pas votre enfant malade instaurer une tyrannie au sein de la famille et sachez rester à l’écoute de vos besoins et de ceux de votre entourage.

  • Guérison : La guérison est souvent longue, faite d’une succession de victoires et de rechutes. Valorisez chacune des petites victoires, soutenez-votre enfant après chaque rechute, soyez patient et élaborez ensemble des projets d’avenir.

  • Isolement : Essayez de rompre son isolement en lui proposant de rencontrer des amis, de pratiquerdes activités sociales ou culturelles.

  • Poids : Ne lui parlez pas de grossir car c’est souvent ce dont il a le plus peur. Utilisez plutôt le terme « démaigrir ». Dites- lui qu’il s’agit de combler la différence entre son poids actuel et un poids normal. Ne soyez cependant pas obsédé par son poids.

  • Repas : Ne faites pas de chantage sur la nourriture et ne soyez pas focalisé sur l’alimentation. Essayez en revanche de conserver des repas structurés (entrée, plat, dessert) et partagés en famille.

  • Suicide : Si vous pensez que votre enfant pourrait avoir des pensées suicidaires, parlez-lui-en. Ne le laissez pas seul si son projet semble précis (il sait où, quand ou comment) et contactez rapidement le médecin qui le suit.

  • Sport : Une pratique sportive intensive peut être un des symptômes de la maladie. Aidez votre enfant à en prendre conscience et incitez-le à choisir une activité plus douce qui lui procurera du plaisir.

La liste par départements des structures de soin et associations qui proposent des services d’information et de soutien aux personnes souffrant d’anorexie mentale et à leur famille est disponible sur le site de l'Association française pour le développement des approches spécialisées des troubles du comportement alimentaire ( www.anorexieboulimie-afdas.fr).

Clinique du Val d'Ouest


Chirurgie Pédiatrique, 39 Chemin de la Vernique , 69130 Ecully, France

Contacts

Téléphone : 04 72 19 32 66
Fax : 04 72 19 34 69

Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • Je surveille le poids de mon enfant : des schémas pour comprendre

    Ces schémas permettent de visualiser simplement comment surveiller le poids votre enfant. Présenter un surpoids ou une obésité dans l’enfance ou à l’adolescence augmente les risques d’obésité à l’âge adulte. Une prise en charge précoce permet de réduire ce risque. Ces courbes de corpulence vous permettront de réaliser le suivi de votre enfant. Votre médecin pourra les commenter avec vous.

    Lire la suite
  • Mon enfant a de l'asthme : que dire à l'école ?

    Environ 10 à 15 % des enfants scolarisés sont asthmatiques. Or, tout enfant souffrant d’asthme doit pouvoir mener une scolarité normale. Pour cela, il est possible de mettre en place un Projet d’accueil individualisé.

    Lire la suite
  • Me préparer à la chirurgie de l’obésité : qui devrais-je voir ?

    Après en avoir parlé à votre médecin ainsi qu’à un spécialiste de l’obésité, vous avez décidé d’avoir recours à une chirurgie de l’obésité afin de perdre durablement du poids et de contrôler les maladies associées à votre surpoids. Il vous faut maintenant vous préparer au mieux pour cette intervention chirurgicale dont le succès est directement lié à votre implication dans la prise en charge, avant et après l’opération.

    Lire la suite
  • Je m'informe sur le rôle des professionnels en anesthésie

    Avant, pendant et après une intervention chirurgicale, de nombreux professionnels de santé s’assurent que votre anesthésie soit la plus efficace et sûre possible. Chacun a un rôle précis et apporte une aide différente tout au long de l'hospitalisation.

    Lire la suite
  • Je vais me faire opérer : en quoi consiste la consultation d’anesthésie ?

    La consultation d’anesthésie est une consultation médicale obligatoire avec un médecin anesthésiste-réanimateur (communément appelé médecin anesthésiste) réalisée quelques jours avant une chirurgie programmée. Elle permet de choisir un protocole d’anesthésie adapté à votre état de santé et aux risques liés à l’intervention. C’est un moment clé pour recueillir des informations concernant le déroulement de l’anesthésie et poser toutes vos questions.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale