Le site du Docteur patrick tellier

Médecine Du Sport
Conventionnement : Secteur 2
Carte Vitale Acceptée
Je fais des exercices physiques lors d’un long trajet en avion - Le site du Docteur patrick tellier - Docvadis

Je fais des exercices physiques lors d’un long trajet en avion

Cette fiche à imprimer vous accompagnera dans vos longs trajets en avion en vous indiquant dix exercices simples à faire depuis votre siège. En plus de détendre et soulager les muscles ankylosés, ces exercices, notamment ceux faisant travailler les jambes, facilitent la circulation sanguine et limitent ainsi le risque de phlébite.

Pour imprimer cette liste en préparation de vos futurs déplacements en vols long courrier, cliquez sur le lien,  Télécharger la liste d'exercices

 

Voici deux exemples de mouvements simples à pratiquer. Découvrez tous les autres sur la liste à imprimer et à remettre à vos proches voyageant avec vous. Bon voyage !

 

Levez la jambe en pliant un genou, puis passez à l’autre. Répétez le mouvement une vingtaine de fois.

Soulevez vos pieds et effectuez un mouvement de rotation, un pied dans un sens, l’autre pied en sens inverse, puis changez de sens.

Levez la jambe en pliant un genou, puis passez à l’autre. Répétez le mouvement une vingtaine de fois.
Soulevez vos pieds et effectuez un mouvement de rotation, un pied dans un sens, l’autre pied en sens inverse, puis changez de sens.

 

Autres conseils pour limiter les risques de phlébites :

  • Portez des vêtements amples et confortables.

  • Evitez les ceintures, les chaussures serrées. N'hésitez pas à vous déchausser.

  • Ne croisez pas les jambes.

  • Assurez-vous que vos bagages à main ne gênent pas les mouvements des pieds et des jambes.

  • Evitez de rester trop longtemps immobile. Levez-vous toutes les deux ou trois heures pour marcher. Ne prenez pas de somnifères.

  • Hydratez-vous régulièrement. Evitez les boissons diurétiques comme le thé ou le café. Buvez de l'eau de préférence.

  • Si vous présentez un facteur de risque, parlez-en à votre médecin. Il vous recommandera peut-être de porter des bas de contention pour les voyages de plus de six heures.

 

 

Cabinet médical du docteur Tellier

32 Avenue VICTOR HUGO ,
73200 ALBERTVILLE, France

Contacts

  • Fixe : 0479322633
  • Fax : 0479322001
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • Je pars en mer : que devrais-je savoir sur le mal de mer ?

    Le bateau est le moyen de transport le plus susceptible de provoquer le mal des transports. Pouvant toucher un passager occasionnel comme un marin aguerri, le mal de mer, appelé naupathie, peut entraîner des symptômes bien plus importants qu’une simple nausée.

    Lire la suite
  • Pourquoi dois-je consulter avant de partir en voyage

    Séjourner dans un pays étranger peut vous exposer à des accidents, des maladies transmises par des insectes, par l’eau ou par la nourriture, des morsures d’animaux, etc. Ces risques éventuels dépendent du lieu, de la durée et des conditions de votre séjour, et de votre état de santé. Une visite médicale est alors essentielle pour faire le point et vous aider à les prévenir.

    Lire la suite
  • Je sais installer correctement ma moustiquaire

    Les moustiquaires imprégnées d’insecticide vous protègent efficacement contre plusieurs maladies comme le paludisme, la leishmaniose ou la filariose qui sont transmises par des insectes vecteurs. Il est important de les utiliser correctement.

    Lire la suite
  • Je vais être exposé au grand froid : que dois-je savoir ?

    Haute altitude, excursion en région polaire ou vague de froid inhabituelle, une exposition prolongée à des températures négatives entraîne deux principaux risques pour la santé : les gelures et l’hypothermie. Une bonne préparation et une prise en charge rapide en cas de problème permettent de réduire efficacement ces risques.

    Lire la suite
  • Randonnée en haute montagne : ce que je dois savoir

    Les expéditions au-dessus de 2500 mètres d’altitude vous exposent au mal aigu des montagnes, une pathologie liée aux baisses de pression atmosphérique et d’oxygène disponible en altitude. La règle à respecter est « ne pas monter trop vite, trop haut ».

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale