Le site du Docteur Patricia GRANDCOIN

Chirurgie Viscérale
Conventionnement : Secteur 2
Carte Vitale Acceptée
RESUME HERNIE INGUINALE - Le site du Docteur Patricia GRANDCOIN - Docvadis

RESUME HERNIE INGUINALE

 ANATOMIE TECHNIQUE CHIRURGICALE COMPLICATIONS

Hernie inguinale et crurale ou hernie de l'aine

Qu'est ce qu'une hernie de l'aine?

La région de l’aine possède des orifices naturels à la racine de la cuisse pour laisser passer les éléments anatomiques qui vont au testicule (vaisseaux, canal déférent) et au membre inférieur (vaisseaux, nerfs).

Une altération de l’anatomie de ces orifices peut être à l’origine de l’apparition d’une hernie de l'aine , inguinale ou crurale , qui est l’issue à travers un orifice naturel élargi d’une partie du contenu de la cavité abdominale.

Ce peut être le péritoine, qui est l’enveloppe des intestins, mais aussi la graisse qui entoure l’intestin, ou même l’intestin lui –même.

Quelles en sont les conséquences ?

Une fois l’orifice herniaire constitué, la hernie de l'aine s’extériorise à chaque effort de poussée abdominale et devient source d’une gène locale de plus en plus marquée. L’augmentation progressive de volume est la règle mais s’observe avec une vitesse d’évolution variable, de quelques mois à plusieurs années.

Plus rare mais peu prévisible est le risque évolutif majeur représenté par l’ étranglement herniaire . Il s’agit de l’incarcération dans l’orifice herniaire de l’intestin, qui se retrouve piégé par l’œdème consécutif qui interdit son retour dans la cavité abdominale. 
La hernie n’est plus réductible et devient très douloureuse en généra nt une occlusion intestinale ; une intervention chirurgicale s’impose alors en urgence.

L’existence de ces deux critères évolutifs, conduit, en règle générale, à proposer le traitement de toutes les hernies, même lorsqu’elles sont peu gênantes.

Quel est le traitement de la hernie de l'aine?

Le seul traitement possible est chirurgical .

Plusieurs techniques sont possibles, sous différents types d’anesthésie, y compris locale pure, permettant d’opérer tous les patients.

Le port de bandage, dans le meilleur des cas, ne limite que le volume de la voussure sans résoudre le problème du risque évolutif. Il est souvent inconfortable, voire dangereux et ne peut constituer qu’une solution d’attente.

Quelle opération choisir ?

Deux types de procédure ont été développés :

  • les rraphies, dont l’objectif est de reconstruire l’anatomie normale de l’orifice herniaire, en utilisant les éléments musculo-aponévrotiques, que l’on superpose par différents procédés de plicature dont la plus connue est appelée "technique de SCHOULDICE ".

L’opération est réalisée par une incision horizontale à l’aine.

  • Les renforts prothétiques , dont le principe est de couvrir l’orifice par un voile de tissu synthétique (dérivé de type nylon).

La colonisation progressive de cette maille par du tissu cicatriciel permet la reconstruction d’une paroi abdominale solide.

On parle alors de "réparati on par plaque".

L’opération est réalisée par une incision conventionnelle ou sous cœlioscopie par des mini-incisons correspondant aux différents trocarts optique et opérateurs.

Complications opératoires de la chirurgie Herniaire

  • complications liées à toute chirurgie abdominale: phlébite, embolie pulmonaire, hémorragie, infection sur incision, cathéter, drain ou sonde, occlusion et bride intra-péritonéale

  • conversion de la coelioscopie en chirurgie conventionnelle : éventualité rare nécessitée par les remaniements locaux ou les adhérences

  • hématome ou sérome de la région inguinale, avec diffusion possible dans les bourses, le plus souvent parfaitement bénin et de régression spontanée en une dizaine de jours

  • récidive herniaire à distance, prévenue par le respect du délai de consolidation post-opératoire d’un mois sans effort physique important, et inférieure à 1%

CLINIQUE LES FONTAINES


service de chirurgie viscérale, 54 Boulevard Aristide Briand, 77000 Melun, France

Contacts

Téléphone : 01 60 56 40 02 prise rdv sur internet : keldoc.com
Fax : 0897500694

Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • fiche information patient HERNIE INGUINALE

     FICHE INFORMATION PATIENT OFFICIELLE

    Lire la suite
  • HERNIE INGUINALE OU CRURALE ÉTRANGLÉE OU ENGOUÉE

     Hernie inguinale : passage d’un diverticule péritonéal à travers la paroi postérieure du canal inguinal forme une hernie qui peut être oblique externe ou direct. En l’absence d’intervention chirurgicale il existe un risque d’étranglement (incarcération irréversible, non réductible d’une anse dans l’orifice herniaire). Il peut s’agir d’un engouement : les manœuvres externes bien difficiles réussissent à la réduire.

    Lire la suite
  • HERNIES INGUINALES PAR VOIE INGUINALE

     Hernie inguinale : Passage d’un diverticule péritonéal à travers la paroi postérieure du canal inguinal forme une hernie qui peut être oblique externe ou direct. Les hernies obliques externes sont les plus fréquentes. Elles sortent par la fossette inguinale externe du péritoine en dehors des vaisseaux mésentériques. Les hernies directes sortent de l’abdomen par la fossette inguinale moyenne en dedans des vaisseaux mésentériques. En l’absence d’intervention chirurgicale : l’évolution spontanée de cette hernie peut se faire vers l’augmentation progressive de son volume. Il existe également un risque d’occlusion (étranglement de l’intestin dans l’orifice herniaire).

    Lire la suite
  • HERNIE INGUINALE DE L'ADULTE

     1) La cause des hernies inguinales acquises est l'altération du fascia transversalis en regard d'une zone de faiblesse de la paroi postérieure du canal inguinal. 2) leur risque évolutif majeur est l'étranglement, qui constitue une urgence chirurgicale, menaçant le pronostic vital, et qui doit être opérée sans attendre les signes d'occlusion. 3) le traitement ne saurait en être que chirurgical. 4) Deux méthodes sont possibles, et elles-mêmes divisées en de multiples techniques : les raphies qui cherchent, après résection ou enfouissement du sac, à rétablir une paroi solide, par sutures et plicatures, en réduisant au minimum la taille des orifices, et en reconstituant la chicane entre le superficiel et le profond ; et les prothèses, qui renforcent les tissus déficients par un treillis. Les raphies se font à ciel ouvert, sous anesthésie locale, régionale, ou générale ; les prothèses peuvent être posées par voie inguinale ou (l'anesthésie locale étant alors exclue) par coelioscopie, cette dernière pouvant se faire par 2 voies d'abord, trans ou pré-péritonéale. 5) les complications postopératoires sont les douleurs chroniques (qu'il importe de prévenir, et, si l'on n'a pu y parvenir, de traiter car elles altèrent la qualité de vie), et les récidives, souvent tardives.

    Lire la suite
  • HERNIE INGUINALE COELIOSCOPIE

     Le traitement laparoscopique des hernies de l’aine totalement extrapéritonéale consiste en la mise en place d’une prothèse de grande taille en situation postérieure par accès direct de l’espace extrapéritonéal. Les indications sont représentées par la totalité des hernies de l’aine. PRINCIPE : Interposition d’une prothèse entre la paroi défectueuse et le péritoine (enveloppe des anses intestinales) Elle est strictement extrapéritonéale pour diminuer les complications liées au contact avec les anses intestinales.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale