ORL 34

Oto-rhino-laryngologie
Conventionnement : Secteur 2
Carte Vitale Acceptée
Je me renseigne sur les cancers ORL - ORL 34 - Docvadis

Je me renseigne sur les cancers ORL

Les cancers ORL correspondent aux cancers de la tête et du cou (ou voies aériennes et digestives supérieures). Cette fiche fait le point sur les principales causes, les signes d’alerte, les modalités diagnostiques et les principes de leurs traitements.

De quoi parle-t-on à propos des cancers ORL ?

La sphère ORL ou Oto-Rhino-Laryngée regroupe le nez, la bouche, la gorge (pharynx et larynx) ainsi que les oreilles.

Ces cancers représentent chaque année plus de 13 000 nouveaux cas chez l’homme et plus de 2800 cas chez la femme.

Où se situent les cancers ORL ?

Les principaux cancers de la tête et du cou peuvent se localiser à l’un des endroits suivants :

  • Larynx

  • Lèvres et cavité buccale

  • Oro et hypopharynx

  • Fosses nasales et sinus

  • Nasopharynx

Schéma anatomique vous permettant de situer les principaux cancers de la tête et du cou.Schéma anatomique vous permettant de situer les principaux cancers de la tête et du cou.

Schématiquement, ces cancers concernent en majorité :

  • L’oropharynx et l’hypopharynx : 40 % des cancers de la tête et du cou.

  • Les lèvres et la cavité buccale : plus de 30 % des cancers de la tête et du cou.

  • Le larynx : 25 % des cancers de la tête et du cou.

Quelles en sont les causes principales ?

Le tabac et la consommation d’alcool sont les deux causes principales de ces cancers.

Chacun d’entre eux constitue un facteur de risque en soi, mais leur association a un effet multiplicatif. À titre d’exemple, la consommation de plus de 20 cigarettes par jour et d’au moins 3 boissons alcoolisées par jour, multiplie ce risque par un facteur 14.

Sachez que le nombre de cancers de la tête et du cou est en forte augmentation chez les femmes du fait de l’augmentation de leur consommation de tabac.

Par ailleurs, des causes virales sont actuellement évoquées (virus HPV ou Papillomavirus Humain) et font l’objet de travaux de recherche. Certaines expositions, à la poussière de bois ou encore au nickel par exemple sont reconnues comme maladies professionnelles.

Quels sont les signes qui doivent vous alerter ?

  • Un enrouement qui persiste, une gène lors du passage des aliments, une modification de la voix, une douleur en avalant… sont autant de signes d’alerte en faveur d’une lésion du larynx par exemple.

  • Une ulcération de la cavité buccale, des saignements répétés au niveau de la bouche doivent faire évoquer une possible lésion de la cavité buccale.

Au total, devant des manifestations de ce type, il est important de consulter un médecin.

Plus la détection de ces lésions est précoce, plus les chances de guérison sont grandes.

Comment est effectué le diagnostic d’un tel cancer ?

C’est en premier lieu la consultation médicale (interrogatoire, examen clinique) qui permettra une première localisation de la tumeur. Un bilan complémentaire avec scanner et IRM précisera la localisation, le volume et l’extension de la tumeur.

Ce diagnostic sera confirmé par l'analyse du prélèvement de la tumeur effectué par un examen endoscopique : c’est la biopsie. Cette biopsie permet une analyse microscopique des cellules prélevées : c’est ce que l’on appelle un diagnostic histologique qui précise le type de cellules à l’origine de la tumeur.

Quels sont les principes du traitement ?

Trois types de traitement seront envisagés. Ils pourront être associés les uns aux autres, selon le stade de la tumeur :

  • Chirurgie.

  • Radiothérapie.

  • Chimiothérapie.

En pratique, le traitement est toujours personnalisé et adapté à chaque situation. Il est décidé dans la plupart des cas par une équipe multidisciplinaire. En effet, du fait de leur localisation anatomique, la prise en charge des cancers de la tête et du cou peut nécessiter l’intervention de différents spécialistes.

Les cancers de la tête et du cou sont majoritairement dus au tabac et à l’alcool.

Toute anomalie (enrouement, saignement, difficultés à avaler…) doit vous inciter à consulter un médecin rapidement

Pour arrêter le tabac et/ou l’alcool, faites vous aider. Il existe des consultations d’aide pour arrêter le tabac et/ou l’alcool.

Clinique Saint Jean - Institut de la chirurgie

36 Avenue Bouisson Bertrand , 34000 MONTPELLIER, France

Contacts

Téléphone mobile : 06 70 11 40 21
Téléphone : 04 99 66 93 40

Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • Mon enfant ronfle : fait-il de l'apnée du sommeil ?

    L’apnée obstructive du sommeil de l’enfant concernerait 2 à 5 % des enfants entre 2 et 6 ans, garçons comme filles. La moitié des enfants amenés en consultation pour ronflement souffre d’apnée du sommeil.

    Lire la suite
  • Je comprends le traitement de l'apnée du sommeil

    Cette vidéo permet de comprendre en quoi consiste le traitement de l’apnée du sommeil par pression positive. Le Dr Sapène présente les différents traitements disponibles. Un patient vous montre comment il utilise le dispositif médical de traitement par pression positive. Il partage son expérience et témoigne de l’apport de ce traitement sur sa qualité de vie.

    Lire la suite
  • Je m'informe sur la prise en charge de mon cancer de la thyroïde

    On a détecté la présence d’un ou plusieurs nodules cancéreux au niveau de votre thyroïde. Sa prise en charge vous est expliquée, depuis l'intervention chirurgicale jusqu'au suivi.

    Lire la suite
  • J'ai une paralysie faciale

    Vous vous réveillez avec une paralysie du visage, Vous ne pouvez plus fermer un œil. C’est probablement une paralysie a frigore. Quelques notions vous permettent de comprendre son origine vraisemblable, sa prise en charge et la démarche à avoir si vous présentez une telle paralysie.

    Lire la suite
  • J'ai un goitre, je comprends ce que c'est

    Certaines affections de la thyroïde affectent sa taille et/ou sa forme. L’augmentation du volume de la thyroïde est communément appelée goitre. Rare dans les pays industrialisés, le goitre est encore très fréquent dans de nombreux pays en développement.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale