OphtalmoPédiatrie Necker Enfants Malades
J'ai bénéficié d'une greffe, je protège tout particulièrement ma peau - OphtalmoPédiatrie Necker Enfants Malades - Docvadis

J'ai bénéficié d'une greffe, je protège tout particulièrement ma peau

Pour éviter les complications cutanées après une greffe d’organe, il est important de surveiller régulièrement votre peau et d’adopter quelques règles de vie « protectrices ». L’objectif est, essentiellement, de réduire les risques d’apparition de cancers cutanés.

Quels sont les risques ?

Les principales complications dermatologiques chez les transplantés sont les carcinomes (tumeurs cancéreuses de la peau) et les infections cutanées.

Pourquoi y a-t-il des risques ?

L'espérance de vie des transplantés d'organe est en évolution constante grâce au développement de traitements anti-rejet par les immunosuppresseurs.
Ces traitements efficaces préviennent les risques de rejet de l'organe greffé, mais réduisent les capacités de défense de l'organisme et peuvent favoriser l'apparition d'infections et de lésions cutanées.

Comment prévenir ces affections ?

L'exposition solaire est l'une des principales causes de développement de cancer cutané chez les transplantés.
La peau doit faire l'objet de soins particuliers.

  • L'exposition solaire, à cause des UV (rayons existant naturellement dans la lumière solaire), est fortement déconseillée.

  • Malgré les crèmes de protection solaire, il est fondamental de mettre des vêtements lors de sorties au soleil (jardinage, promenades, sports, etc.).

  • Evitez autant que possible les heures les plus exposées (entre 11 h et 16 h). Les rayons solaires sont dangereux même par ciel couvert.

  • Les produits solaires doivent être appliqués sur le visage, les mains et sur toutes les parties du corps non protégées par lesvêtements. Ils doivent avoir un coefficient de protection très élevé contre les UVA et les UVB (coefficient UVB supérieur à 30). L'application doit être renouvelée plusieurs fois par jour.

  • Certaines régions sont plus exposées compte tenu de la réverbération (mer, montagne).

  • Ne prenez jamais de séances de bronzage en cabine.

  • Examinez régulièrement votre peau. Tout changement d'aspect de votre peau ou toute affection, même un simple bouton, une croûte ou une plaie qui ne guérit pas, doit être signalé à votre médecin ou à votre dermatologue.

  • Des examens cutanés doivent être faits régulièrement par un dermatologue.

Comprenez le lien entre complications cutanées et greffe d'organe, l'importance du suivi dermatologique et d'une bonne protection de votre peau contre les méfaits du soleil.Comprenez le lien entre complications cutanées et greffe d'organe, l'importance du suivi dermatologique et d'une bonne protection de votre peau contre les méfaits du soleil.

Quelle doit être la fréquence des examens cutanés ?

Votre médecin ou l'équipe médicale vous informera du rythme des consultations dermatologiques à respecter.
D'une manière générale, le suivi est conseillé au moins une fois par an et plus souvent en cas de lésions préexistantes ou de risques décelés.

Quelles sont les affections possibles ?

Les cancers cutanés (carcinomes) sont les plus importants. Ils représentent jusqu'à 90 % des cancers après transplantation.
Des stades précancéreux sont fréquents, mais faciles à traiter s'ils sont pris en charge précocement.

  • Les kératoses sont les plus fréquentes. Ce sont des taches rosées ou brunes, à la surface croûteuse, plus dures que le reste de la peau, sur des parties exposées à la lumière.

  • Les verrues sont des infections à papillomavirus (HPV) qui peuvent se développer sur la peau et les muqueuses et évoluer en cancer.

Y a-t-il certains types de peau plus exposés ?

Le risque de développement d'un cancer cutané augmente avec le temps : plus le temps passe après la greffe, plus le risque de faire un cancer cutané apparaît.
Toutes les personnes ayant eu une transplantation sont exposées aux affections dermatologiques, mais certaines sont plus à risque.

  • Antécédents d'expositions importantes au soleil.

  • Travail extérieur.

  • Antécédents de cancers cutanés.

  • Taches de rousseur.

  • Peau claire ayant facilement des coups de soleil.

  • Yeux clairs.

  • Cheveux blonds ou roux.

Les infections cutanées et les cancers de la peau chez les personnes transplantées sont des risques majeurs dus aux traitements anti-rejet.
Ils peuvent être évités dans la plupart des cas s’ils sont détectés rapidement.
Les UV sont les principaux responsables de ces lésions. Il est impératif de respecter certaines règles de vie, de protéger votre peau de l’exposition solaire, de surveiller et faire surveiller régulièrement votre peau par un dermatologue.

Centre Universitaire Necker Enfants Malades


Ophtalmologie et Ophtalmologie Pédiatrique, 149 rue de Sèvres , 75015 Paris, France

Contacts

Téléphone : 01 44 49 45 14
Fax : 01 44 49 43 21

Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • Je fais appel aux services d’une maison départementale des personnes handicapées

    Une nouvelle loi, datée de 2005, énonce que toute personne handicapée « a droit à la compensation des conséquences de son handicap quels que soient l'origine et la nature de sa déficience, son âge ou son mode de vie ». Les maisons départementales des personnes handicapées sont depuis 2005 les guichets uniques qui regroupent l'ensemble des structures d'orientation et d'aide aux personnes handicapées, qu'elles soient enfant ou adulte de moins de 60 ans, en activité ou non.

    Lire la suite
  • Je vais passer une IRM

    L’IRM est un examen permettant d’avoir une vision très détaillée de certaines parties du corps et de déterminer précisément les caractéristiques d’un organe, voire d’une tumeur.

    Lire la suite
  • Je découvre pourquoi je vois nettement ou non

    L’œil est un organe constitué d’un ensemble de capteurs sensibles à la lumière. Il la convertit en messages nerveux transmis au cerveau. Certains défauts peuvent parfois gêner cette interprétation de la lumière.

    Lire la suite
  • Je trouve infos et adresses utiles sur le portail du handicap visuel

    Portail du handicap visuel, il veut rendre le contenu accessible à tout le monde, quelque soit son handicap. Pour les personnes handicapées de la vue, le texte a été particulièrement travaillé afin de permettre la lecture aisée par les lecteurs d’écran.

    Lire la suite
  • Randonnée en haute montagne : ce que je dois savoir

    Les expéditions au-dessus de 2500 mètres d’altitude vous exposent au mal aigu des montagnes, une pathologie liée aux baisses de pression atmosphérique et d’oxygène disponible en altitude. La règle à respecter est « ne pas monter trop vite, trop haut ».

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale