SCM d'Ophtalmologie
Les yeux de mon bébé tremblent : possible nystagmus ? - SCM d'Ophtalmologie - Docvadis

Les yeux de mon bébé tremblent : possible nystagmus ?

Le nystagmus est un symptôme caractérisé par un mouvement involontaire et rythmique de l'œil. La majorité des nystagmus sont d’apparition précoce, survenant lors des premières semaines de vie.

Qu’est-ce qu’un nystagmus ?

"Le nystagmus est un mouvement de va-et-vient, rythmique et involontaire des globes oculaires".
On observe un tremblement des yeux qui le plus souvent, n’est pas ressenti par le patient.

D'apparition précoce chez le jeune enfant, il est souvent responsable d’une baisse visuelle pouvant aller jusqu’à la malvoyance.

Quelles sont les causes du nystagmus ?

Ils peuvent être secondaires à une maladie oculaire (albinisme, maladie rétinienne, cataracte congénitale…), à une maladie neurologique ou d’origine familiale. Ils peuvent être en relation avec un strabisme.
On peut aussi ne pas retrouver de cause.

Comment sera examiné mon enfant ?

Des questions vous seront posées pour déterminer la date d'apparition du nystagmus, pour cerner l'état de santé de votre enfant et rechercher une maladie sous-jacente.

Les examens seront faits selon l'âge de votre enfant.

L'ophtalmologiste étudiera le nystagmus, sa fréquence, son amplitude, son rythme et la direction du mouvement des yeux.

Des examens du fond de l'œil et de la rétine seront réalisés, ainsi qu'un bilan électrophysiologique. Les mouvements du nystagmus pourront aussi être enregistrés.

L'orthoptiste fera un bilan. Son rôle est fondamental dans l’analyse du nystagmus. Il recherchera un éventuel strabisme associé.

Un torticolis existe dans certaines formes de nystagmus car l'enfant compense et positionne sa tête de façon à être le moins gêné possible dans sa vision : c'est parfois en raison de ce torticolis que les parents consultent.

Un examen neuropédiatrique est souvent conseillé, surtout si le bilan ophtalmique est normal.

Il pourra être complété par une IRM cérébrale.

Un nystagmus peut-il apparaître chez l’adulte ?

Oui. Le patient se plaint alors d’un tremblement des images ou oscillopsies.

Un bilan neurologique et vestibulaire doit être pratiqué à la recherche d’une maladie causale.

Existe t-il un traitement médical du nystagmus ?

Il n’existe pas detraitement qui supprime le nystagmus.
Dans certains cas, des médicaments peuvent atténuer l’intensité des oscillations.
Le port de lunettes est fréquent.

La rééducation orthoptique est le plus souvent inutile.

Peut-on opérer le nystagmus ?

Dans certains cas, le nystagmus peut bénéficier d’un traitement chirurgical qui améliorera les capacités visuelles du patient. Le chirurgien agira sur les muscles oculomoteurs comme pour le traitement d’un strabisme. Le principe consiste à déplacer le regard dans une zone privilégiée où le nystagmus est plus calme. Plusieurs temps chirurgicaux peuvent être nécessaires. L’effet de l’intervention peut s’estomper avec le temps.

Quelles sont les adresses qui peuvent nous être utiles ?

Le patient nystagmique, déficient visuel et sa famille, peuvent s’adresser à leur maison départementale des personnes handicapées (MDPH). Elle réunit des professionnels qui établiront un plan personnalisé de compensation du handicap, adapté en fonction de l’âge.

Le nystagmus est une pathologie ophtalmologique rare, complexe, nécessitant une prise en charge médicale et/ou chirurgicale par une équipe spécialisée. Elle implique une collaboration pluridisciplinaire étroite entre l’ophtalmologiste, l’orthoptiste, l’opticien et les structures d’aide au handicap.

Polyclinique de l'Adour

rue Chantemerle , 40800 AIRE SUR L'ADOUR, France

Contacts

Téléphone : 0558066418
Fax : 0558066438

Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • Diabétique : je veux en savoir davantage sur la rétinopathie

    La rétinopathie est une complication fréquente du diabète. Une personne sur 2 atteinte de diabète depuis plus de 15 ans en souffre.

    Lire la suite
  • Mon enfant souffre de strabisme : que faire ?

    Le strabisme touche 5 % des enfants. Il est important de le traiter le plus tôt possible pour éviter la mauvaise vision d’un œil (amblyopie unilatérale).

    Lire la suite
  • Maladies des paupières : un schéma pour comprendre

    Ce schéma permet de comprendre l’anatomie des paupières. Vous découvrez la localisation des muscles qui assurent leur ouverture et leur occlusion, celle des glandes palpébrales. Il vous permettra de mieux comprendre certaines maladies, comme le ptosis, des maladies de la cornée, un chalazion, l'ectropion… Votre ophtalmologiste pourra commenter ce schéma avec vous.

    Lire la suite
  • Comment reconnaître un syndrome sec ?

    Bouche sèche, peau sèche, toux sèche. Ces sensations de sécheresse sont liées à certains médicaments, à l’âge, parfois à une maladie. Vous devriez le signaler à votre médecin.

    Lire la suite
  • Diabète et coeur

    Le diabète augmente de 2 à 4 fois le risque de maladies cardiovasculaires. Leur prévention repose avant tout sur l’équilibre du taux de sucre dans le sang, mais aussi sur celui d’autres facteurs, comme votre pression artérielle, votre taux de cholestérol et de triglycérides. Une fois par an, consultez votre cardiologue pour un suivi cardiovasculaire et pour réaliser un électrocardiogramme. Votre médecin traitant peut aussi réaliser cet examen.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale