Centre François BACLESSE - CAEN

Je vais recevoir un traitement par trastuzumab pour mon cancer du sein

Le trastuzumab (Herceptin ®) fait partie des traitements appelés thérapies ciblées, c’est-à-dire les traitements dont l’action est dirigée vers une cible spécifique des cellules tumorales ou de cellules de l’environnement tumoral (vaisseaux par exemple).  

Comment ça marche ?

Le trastuzumab bloque un mécanisme de prolifération des cellules cancéreuses, à condition qu’elles expriment de façon intense un récepteur situé à la surface des cellules tumorales, le récepteur HER2. On dit alors que le récepteur est surexprimé, ce qui ne concerne que 15 à 20% des cancers du sein, et seules les patientes atteintes de ce type de tumeur pourront bénéficier du trastuzumab.

1275769677112.jpg

Le trastuzumab ne remplace pas la chimiothérapie, il agit de façon synergique avec la chimiothérapie et ainsi majore son efficacité. Cela permet de réduire le risque de rechute et d’améliorer la survie. Dans le cadre d’un traitement adjuvant (c’est-à-dire un traitement réalisé pour réduire le risque de récidive après l’exérèse chirurgicale de la tumeur), le trastuzumab est poursuivi à l’issue de la chimiothérapie, au total pendant une durée d’un an. Dans le cadre de rechutes, son administration peut être beaucoup plus prolongée lorsque la maladie est stable. Ce traitement peut aussi être prescrit avant la chirurgie mammaire, en association avec la chimiothérapie, lorsque la tumeur est un peu trop volumineuse pour permettre d’emblée une chirurgie conservatrice du sein (il s’agit alors d’un traitement néo-adjuvant).

Quel que soit le schéma de traitement utilisé,le trastuzumab permet une amélioration significative des résultats obtenus par la chimiothérapie et il est désormais proposé à toutes les patientes qui présentent une surexpression de HER2 à un moment ou un autre de leur tr aitement.

Le trastuzumab est administré par voie intra-veineuse, en perfusion d’environ 30 minutes (seule la 1 perfusion nécessite un temps d’administration de 90 mn pour s’assurer de la bonne tolérance). La tolérance est généralement bonne, les patientes ressentent parfois des symptômes de type pseudo-grippal (courbatures, fièvre) qui disparaissent avec un traitement par anti-allergiques et paracétamol. Une surveillance cardiaque est réalisée tous les 3 mois, car l’administration prolongée de trastuzumab peut entraîner une diminution transitoire de la contractilité du myocarde, régressive après l’interruption du traitement pendant 2 à 3 mois.

 Les recherches se poursuivent pour trouver d’autres traitements qui ciblent HER2.Certains existent déjà, y compris sous forme de comprimés comme le lapatinib. Leur utilisation n’est pour le moment validée qu’en situation de rechute, mais leur place en situation adjuvante fait l’objet d’études cliniques dont les résultats devraient être disponibles d’ici 2 à 3 ans.

 

CENTRE François BACLESSE

3 Avenue du Général Harris , 14000 CAEN, France

Contacts

Téléphone : 02 31 45 50 50

Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale