Le site du Docteur Olivier Chrisment

Médecine Générale
Conventionnement : Secteur 1
Carte Vitale Acceptée
Je vais suivre une thérapie cognitivo-comportementale (TCC) - Le site du Docteur Olivier Chrisment - Docvadis

Je vais suivre une thérapie cognitivo-comportementale (TCC)

La thérapie cognitivo-comportementale (TCC), ou thérapie comportementale et cognitive, est une psychothérapie brève apparue dans les années 1970. Elle a depuis prouvé son efficacité pour de nombreux troubles, comme les phobies, la dépression ou encore l’état de stress post-traumatique.

Quel est le principe des TCC ?

Contrairement à d’autres psychothérapies, la TCC met l’accent sur les symptômes et les conséquences du trouble plus que sur son origine. Si votre histoire passée pourra tout de même être explorée durant une TCC, le thérapeute tentera surtout de modifier les comportements néfastes liés à votre trouble en résolvant des problèmes concrets qui participent à votre souffrance au quotidien.

Comme son nom l’indique, la TCC utilise deux approches :

  • Une approche comportementale visant à minimiser graduellement l’impact néfaste des situations provoquant une anxiété. Il s’agira par exemple de confronter une personne phobique à sa phobie par paliers progressifs.

  • Une approche cognitive, durant laquelle vous serez amené à comprendre pourquoi certaines situations sont anxiogènes. Grâce au dialogue avec votre thérapeute, vous apprendrez à relativiser et dédramatiser ces situations.

De manière générale, la TCC a comme particularité de mettre le patient au cœur de la thérapie : chaque TCC est différente, adaptée au patient et à son trouble. Le thérapeute est en quelque sorte un « coach » qui ne fait qu’accompagner et soutenir le patient dans une démarche volontaire de rétablissement.

Quels sont les troubles pouvant être traités par TCC ?

Les TCC s’adressent principalement aux personnes souffrant de troubles anxieux, regroupant un grand nombre de troubles très variés ayant comme point commun une anxiété associée. Les troubles anxieux comprennent les phobies spécifiques (peurs liées à un élément simple : serpents, hauteur, orage, etc.) et les phobies sociales (peurs liées au regard des autres), l’état de stress post-traumatique, les troubles obsessionnels compulsifs (TOC), les troubles paniques (« crises de panique » imprévisibles et répétées) et l’anxiété généralisée (angoisse constante et incontrôlable).

Les TCC ont une efficacité prouvée dans le traitement des troubles dépressifs et les troubles addictifs. Elles ont également une utilité pour les troubles du sommeil et certains aspects des troubles psychotiques.

Enfin, les enfants peuvent tout à fait suivre une TCC,notamment dans le cas d’une énurésie (« pipi au lit »), d’une phobie scolaire, de troubles de la conduite et d’hyperactivité.

Comment se déroule une TCC ?

La thérapie peut se réaliser seul avec le thérapeute ou en groupe, ce qui permettrait d’obtenir de meilleurs résultats à long terme. Le thérapeute choisira la TCC la mieux adaptée en fonction de votre profil, de vos souhaits et du type de trouble que vous souhaitez traiter.

Lors de la première consultation, vous décrirez votre trouble au thérapeute, qui définira avec vous les différents objectifs à atteindre au cours de la thérapie et les moyens d’y parvenir. A chaque objectif atteint, vous évaluerez ensemble vos progrès et les difficultés que vous ressentez.

Les TCC sont des thérapies brèves, qui durent généralement de quelques semaines à quelques mois selon la gravité du trouble, à raison d’une séance par semaine en moyenne. Chaque séance dure de 30 minutes à une heure et demie en thérapie individuelle et de deux heures à deux heures trente en groupe.

Je souhaite suivre une TCC : vers qui me tourner ?

Parlez-en tout d’abord à votre médecin traitant ou à votre psychiatre qui pourra vous orienter vers une structure compétente. Les thérapeutes qualifiés pour la pratique de TCC, psychiatres ou psychologues, exercent en hôpital, en Centre Médico-Psychologique (CMP) ou en activité libérale.

Certaines organisations regroupant les professionnels en TCC, comme l’association européenne de thérapie comportementale et cognitive ( European Association for Behavioural and Cognitive Therapies , EABCT) ou l’Association Française de Thérapie Comportementale et Cognitive ( AFTCC) proposent un annuaire répertoriant des professionnels de santé formés à cette pratique.

 Il a été démontré que les TCC sont aussi efficaces qu’un traitement médicamenteux dans la prise en charge de certains troubles, sans les effets secondaires lourds liés à ces traitements. Cependant, dans le cas de troubles sévères, une TCC peut être associée à un traitement médicamenteux pour une durée limitée, elle en potentialisera l’action.

 

Dr Chrisment Olivier

14 Place Salengro ,
54550 Pont-Saint-Vincent, France

Contacts

  • Fixe : 0383472821
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • Je vais être opéré d'un cancer du poumon

    On a diagnostiqué ou on suspecte fortement chez vous un cancer du poumon, et une intervention chirurgicale a été décidée. Comment va-t-elle se passer ?

    Lire la suite
  • Je vais bénéficier d'une reconstruction mammaire

    Vous avez dû subir ou vous allez devoir subir une ablation du sein. Une reconstruction mammaire vous est proposée.

    Lire la suite
  • On va me poser un stent

    Le stent est un petit dispositif introduit dans une artère lorsqu’elle est bouchée, afin de la maintenir ouverte et parfaitement irriguée par le sang. Il est mis en place lors d’une intervention appelée « angioplastie ».

    Lire la suite
  • Je traite les verrues de mon enfant : un schéma pour comprendre

    Ce schéma permet de visualiser simplement le traitement d’une verrue et les précautions à prendre pour éviter leur transmission. Il est recommandé de traiter dès la première verrue avant leur possible multiplication. Si elles sont trop nombreuses, il peut être décidé de ne pas intervenir car il y aura une guérison spontanée, mais qui peut être longue à venir. Consultez un dermatologue qui proposera un traitement. Votre médecin pourra le commenter avec vous.

    Lire la suite
  • J'ai une névralgie cervicobrachiale : que dois je savoir ?

    La névralgie cervicobrachiale (NCB) est une douleur liée à l’irritation d’une terminaison nerveuse issue de la colonne vertébrale au niveau du cou. Elle est le plus souvent liée à un problème de disque intervertébral ou d’arthrose cervicale. Son traitement est médical ou plus rarement chirurgical.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale