Le site du Docteur Olivier SCHLATTER

Médecine Générale
Conventionnement : Secteur 1
Carte Vitale Acceptée
Je souffre d'une tendinite au coude, je comprends pourquoi - Le site du Docteur Olivier SCHLATTER - Docvadis

Je souffre d'une tendinite au coude, je comprends pourquoi

L’épicondylite est une tendinite touchant le coude. Très fréquente, elle est douloureuse, parfois invalidante. L’infiltration reste le traitement de choix en attendant la réparation.

Je souffre d’une tendinite au coude, qu’est-ce que c’est ?

Le « tennis-elbow », autrement appelé épicondylite ou tendinopathie des épicondyliens, est une lésion dutendon assurant la fixation de certains muscles de l’avant-bras sur l’extrémité de l’humérus (l’os du bras). Le point d’attache de ce tendon se fait sur une petite bosse située sur la face externe du coude appelée épicondyle.C’est cette zone d’insertion (enthèse) qui est douloureuse car enflammée.Ces lésions provoquent une douleur caractéristique en regard de l’épicondyle, plus intense lorsque l’on palpe la zone, ou que l’on serre le poing avec le bras tendu...

A quoi est due ma tendinite ?

Cette lésion est liée à une sollicitation excessive de l’avant-bras. La douleur apparaît après la pratique plus intensive qu’à l’accoutumée d’un sport brutal pour le coude (tennis, squash, volley, basket, hand-ball, golf, water-polo…), d’un loisir (bricolage, jardinage) ou, très souvent, dans un cadre professionnel (mouvements répétés, port de charges lourdes à bout de bras...).

Comment évoluent la douleur et la gêne ?

Normalement, l’épicondylite se résout d’elle-même, mais sur une période parfois très longue (un à deux ans), le temps que l’os et le tendon abîmés se reforment.

Quels sont les traitements du tennis-elbow ?

En premier lieu, il est nécessaire d’éviter les mouvements douloureux et, si possible, les situations qui ont entraîné le déclenchement de la tendinite : sports violents pour le coude, efforts intenses ou répétitifs... Cette période de ménagement devra durer plusieurs semaines.Les médicaments antidouleur et anti-inflammatoires par voie orale n’ont qu’une efficacité relative.Les techniques par ondes de choc sont également utilisées, elles provoquent des massages profonds et ciblés sur l’insertion douloureuse.

Je vais avoir une infiltration, pourquoi ?

Pour calmer la douleur, le traitement le plus efficace est l’infiltration decorticoïdes directement au niveau de la lésion. Celle-ci peut être douloureuse dans les 48 h qui suivent. Cette réaction est normale. La prise d’un antidouleur ou l’application d’une poche de glace permet de passer ce cap. Attention, si l’infiltration calme la douleur, elle ne répare pas le tendon. Le repos reste obligatoire. Le bénéfice de l’infiltration est sensible après deux ou trois semaines. 2 ou 3 infiltrations peuvent être nécessaires pour atteindre une véritable rémission. La rééducation peut apporter une aide complémentaire.

Si je dois être opéré(e), pourquoi ?

Dans de rares cas, si les traitements habituels sont insuffisamment efficaces et si le handicap est important, une intervention chirurgicale peut se révéler nécessaire. Il existe différentes techniques réalisées sous anesthésie générale, donnant de bons résultats.

La tendinite du coude (tennis-elbow) est une affection très courante. La rémission nécessite de ne pas trop solliciter l’articulation touchée pendant une période assez longue, afin de permettre à l’attache du tendon sur l’os de se consolider.

SCM des Docteurs Gries, Klakocer et Schlatter

5 A Rue de l'Eglise ,
67490 Dettwiller, France

Contacts

  • Fixe : 03 88 71 90 05
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • Je vais subir une hystérectomie : un schéma pour comprendre

    Ce schéma permet de visualiser simplement les différentes opérations chirurgicales d’hystérectomie possibles dans le cancer de l’endomètre. Votre médecin pourra le commenter avec vous et vous expliquer l'opération envisagée dans votre situation.

    Lire la suite
  • Je m’informe sur les médicaments biosimilaires

    Ces dernières années des médicaments biologiques (produits à partir d’une cellule ou d’un organisme vivant ou dérivés de ceux-ci) ont été développés dans le traitement de maladies comme le cancer, les maladies inflammatoires ou autres. Comme pour tout nouveau médicament, les médicaments biologiques sont protégés de la copie pendant un certain nombre d’années par un brevet ; et à l’expiration de celui-ci, ils peuvent être fabriqués par d’autres industriels que ceux propriétaires du brevet. On parle alors de médicament biosimilaire. Votre médecin vous a prescrit un médicament biosimilaire ; vous aimeriez savoir de quoi il s’agit exactement et s’il est aussi efficace et aussi fiable que le médicament biologique de référence (ou médicament princeps).

    Lire la suite
  • J'ai une névralgie cervicobrachiale : que dois je savoir ?

    La névralgie cervicobrachiale (NCB) est une douleur liée à l’irritation d’une terminaison nerveuse issue de la colonne vertébrale au niveau du cou. Elle est le plus souvent liée à un problème de disque intervertébral ou d’arthrose cervicale. Son traitement est médical ou plus rarement chirurgical.

    Lire la suite
  • Diabète de type 2 : je connais les objectifs de mon traitement

    Le but de votre traitement du diabète est de normaliser votre taux de sucre dans le sang (ou glycémie), afin d’éviter ou de retarder l’apparition de complications. Pour cela, nous avons fixé ensemble les objectifs de votre traitement afin d’équilibrer au mieux votre diabète.

    Lire la suite
  • Je comprends le rôle du neurologue

    Le neurologue est un spécialiste qui traite les maladies du cerveau et du système nerveux. Il est généralement consulté sur recommandation du médecin traitant dans le cadre du parcours de soins, sauf si le neurologue est déclaré comme médecin traitant.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale