Docteur Olivier LIDA

Médecine Générale
Conventionnement : Secteur 1
Carte Vitale Acceptée
Je comprends l'importance du suivi médical après chirurgie de l'obésité - Docteur Olivier LIDA - Docvadis

Je comprends l'importance du suivi médical après chirurgie de l'obésité

La chirurgie de l’obésité s’inscrit dans une démarche globale. Vous avez commencé une prise en charge et une préparation avant l’intervention. Vous allez bénéficier d’un suivi régulier par la même équipe pluridisciplinaire en liaison avec votre médecin traitant.

Quel est le rythme de prise en charge habituel après la chirurgie ?

La première année, au moins 4 consultations avec l'équipe sont systématiquement prévues, même quand tout va bien.

Puis une consultation par an au minimum.

Des consultations supplémentaires sont bien sûr possibles en cas de problème.

En quoi consiste cette prise en charge post-opératoire ?

Cette prise en charge peut être assurée par des professionnels de santé différents : médecin, chirurgien, psychologue, diététicien(ne)…

D’une façon générale, elle permet d’éviter les problèmes liés à l’intervention et de vous aider à vous habituer à cette nouvelle situation.

Elle a plusieurs objectifs :

  • Evaluer votre perte de poids.

  • Décider de serrer ou desserrer votre anneau.

  • Prévenir, repérer et prendre en charge les éventuelles complications chirurgicales et les carences nutritionnelles : celles-ci peuvent survenir même plusieurs années après l’intervention.

  • Adapter, si besoin, les traitements que vous prenez qui sont influencés par le nouveau tube digestif et la perte de poids. Ceci est fréquent avec les traitements du diabète, de l’hypertension, des médicaments pour la douleur.

  • Vérifier et vous aider à prendre de nouvelles habitudes alimentaires et à pratiquer une activité physique.

  • Dépister et prendre en charge les problèmes psychologiques éventuels liés au changement de votre corps.

  • Vous proposer, si nécessaire, une intervention de chirurgie réparatrice pour supprimer l’excès de peau qui persiste à certains endroits après avoir maigri (seins, ventre, bras et cuisses).

  • Préparer une éventuelle grossesse et en attendant, vous prescrire une contraception.

Comment va évoluer mon poids après l'opération ?

Il n’est pas possible de dire à l’avance quelle sera votre perte de poids personnelle.
Dès les premières semaines, le poids diminue : la perte est rapide les premiers mois puis elle ralentit. Généralement, elle est maximale au bout de 12 à 18 mois. Au-delà, une reprise de poids modérée est possible.

Les chiffres que l’on vous donne sont des moyennes. Par exemple, 1 an après l'intervention, les personnes opérées ont environ perdu :

  • 20 % de leur poids après la pose d'un anneau.

  • 25-30 % après une sleeve.

  • 30-40 % après un bypass.

Retenez que votre motivation et votre persévérance pour perdre du poids et stabiliser la situation sont des éléments essentiels sur le long terme.

Si je ne perds pas suffisamment de poids, que faire ?

Il faut consulter l’équipe pluridisciplinaire qui vous a opéré pour identifier la cause. Il peut s’agir de mauvaises habitudes alimentaires, d’une sédentarité importante ou de difficultés psychologiques qui peuvent être résolues grâce à des conseils.

 

Par ailleurs, des associations de patients peuvent vous donner quelques conseils. N’hésitez pas à les contacter.

 

Collectif National des Associations d'Obèses (CNAO)
Tél : 01 42 71 17 57
Courriel : cnao@wanadoo.fr
Site web : www.cnao.fr

 

Allegro Fortissimo
Tél : 01 45 53 98 36
Courriel : com@allegrofortissimo.com
Site web : www.allegrofortissimo.com

 

Quel est l’intérêt de mon bilan nutritionnel ?

Toutes les interventions chirurgicales peuvent entraîner des carences.

En effet, comme les apports alimentaires sont réduits, il manque souvent des nutriments comme le fer ou certaines vitamines (D, B9, B12…). De plus certaines interventions comme le bypass empêchent l’absorption normale des nutriments. Vous devrez prendre chaque jour des suppléments en vitamines, minéraux et oligo-éléments et réaliser régulièrement des dosages sanguins.

Ne pas prendre ces suppléments peut provoquer des complications comme par exemple une importante fatigue, une perte de cheveux, une anémie, voire des problèmes neurologiques (perte d’équilibre, problèmes de sensibilité).

Ces suppléments ne sont remboursés qu’en partie et représentent un budget d’environ 15 euros par mois.

Ne pas être suivi(e) vous expose à des problèmes qui peuvent être graves : n’hésitez pas à solliciter votre médecin traitant. Signalez à tout médecin ou chirurgien que vous avez été opéré(e) en précisant la technique utilisée, et ceci avant toute prescription de nouveau traitement ou toute intervention chirurgicale. Demandez une carte avec ces renseignements à votre médecin.

Cabinet du Dr Lida

Cité Mirza r Mangues , 97300 Cayenne, Guyane

Contacts

Téléphone : 05 94 29 45 45
Fax : 05 94 29 45 46

Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • Ma maladie cardiovasculaire peut-elle affecter ma sexualité ?

    L’acte sexuel a des répercussions sur l’activité cardiaque. Le maintien d’une activité sexuelle régulière contribue cependant à l’équilibre individuel et doit donc être envisagé au cas par cas selon les capacités physiques.

    Lire la suite
  • Diabétique, je surveille moi-même ma glycémie

    Cette vidéo montre comment surveiller régulièrement sa glycémie. Une bonne surveillance de sa glycémie permet de savoir où en est son diabète et ainsi, de modifier son alimentation si besoin, ou d’aller voir son médecin en cas de trop grands changements dans les résultats.

    Lire la suite
  • Je comprends mon taux d'HbA1c

    Le taux d’HbA1c, c’est le témoin de l’équilibre du diabète. Ce dosage sanguin fondamental, réalisé avec une simple prise de sang (non à jeun), reflète l’équilibre global de votre diabète au cours des 2 ou 3 derniers mois. Il permet d’ajuster votre traitement si besoin.

    Lire la suite
  • Le B.A.ba du VIH : nous voulons avoir un bébé

    Ce document vous explique qu'avoir un enfant séronégatif est possible pour les femmes infectées par le VIH et décrit comment réduire le risque de transmission du VIH de la mère à l'enfant. Il donne également des conseils pour les couples chez lesquels l'homme est séropositif et la femme séronégative.

    Lire la suite
  • Diabète et nerfs

    L'excès de sucre dans le sang, en cas de diabète mal équilibré, peut entraîner des lésions de vos nerfs. Cette complication du diabète, longtemps discrète, impose la vigilance. Vous apprendrez à bien surveiller vos pieds s'ils deviennent insensibles. Une petite plaie peut entraîner une gangrène d'un orteil, et même du pied. Vous devez être examiné au moins une fois par an pour dépister et prévenir ces complications.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale