Le site du Docteur NOUREDDINE Mohamed

Médecine Générale
Conventionnement : Secteur 1
Carte Vitale Acceptée
Porteur du VIH, je suis atteint de tuberculose - Le site du Docteur NOUREDDINE Mohamed - Docvadis

Porteur du VIH, je suis atteint de tuberculose

La tuberculose est l’infection opportuniste la plus fréquente chez les personnes vivant avec le VIH.

Qu’est-ce qu’une infection opportuniste ?

Une infection opportuniste est une infection due à un micro-organisme habituellement peu virulent, mais susceptible d’entraîner une maladie sévère en cas de déficit immunitaire.

Qu’est-ce que la tuberculose ?

La tuberculose est une infection le plus souvent pulmonaire, mais parfois généralisée, provoquée par le bacille tuberculeux ou bacille de Koch.

Pourquoi cette infection est-elle fréquente ?

Toute personne peut avoir contracté le bacille de la tuberculose au cours de sa vie.
Mais, avec un système immunitaire normal, le bacille peut ne pas se développer et rester à l’état latent.
Le VIH, en affaiblissant le système immunitaire, activerait la tuberculose latente : le risque de révéler la tuberculose est donc plus élevé chez les personnes immunodéprimées. Cela est particulièrement fréquent chez les patients originaires d’Afrique subsaharienne.

Porteur du VIH, dois-je faire un test cutané ?

Tout porteur du VIH peut faire un test intradermique, mais sa rentabilité est inconstante.
Si le test est positif, cela indique que vous avez été exposé(e) au bacille tuberculeux dans le passé. Cela ne signifie pas forcément que vous êtes atteint(e) de tuberculose « active » ou que vous êtes contagieux(se). Mais le risque de développer une tuberculose est alors important.
Si le test est négatif, on ne peut pas exclure le diagnostic en cas d’immunodépression sévère.

La tuberculose est-elle différente quand on est porteur du VIH ?

Habituellement, la tuberculose s’exprime par une atteinte essentiellement pulmonaire. Lors de la co-infection avec le VIH, la tuberculose s’exprime de façon particulière. En effet, elle n’atteint pas uniquement les poumons, mais peut se développer dans d’autres organes (peau, os, ganglions, foie…). On parle alors de tuberculose extra-pulmonaire.

La tuberculose est-elle plus grave quand on est porteur du VIH ?

Oui. C’est d’ailleurs la maladie infectieuse laplus meurtrière pour les malades atteints du sida dans le monde. Certaines souches résistantes aux antibiotiques ont d’ailleurs été dépistées récemment et sont particulièrement dangereuses pour les malades du sida.

Existe-t-il des traitements ?

Oui. Il s’agit d’association d’antibiotiques. Généralement, le nombre de comprimés à prendre est élevé. Pour s’assurer de l’efficacité du traitement, il est essentiel de respecter scrupuleusement le rythme des prises (généralement une seule prise à jeun), ainsi que la durée de ce traitement.

Ces traitements sont-ils bien tolérés ?

Le traitement de cette co-infection est délicat, car chacun des médicaments peut provoquer des effets secondaires. En outre, il peut exister des interactions importantes entre antituberculeux et antirétroviraux. Par ailleurs, le traitement simultané des deux infections peut entraîner rapidement des réactions inflammatoires indésirables qui peuvent justifier le report d’une trithérapie.

La co-infection VIH et tuberculose est fréquente et ces deux infections s’aggravent conjointement, l’une et l’autre. L’observance des traitements prescrits, souvent pour une durée prolongée, est indispensable pour garantir leur efficacité, éviter le risque de rechute et l’apparition de résistances.

Cabinet médical du Dr NOUREDDINE Mohamed

2 RUE ANDRE BOULLOCHE ,
Place CASSIN,
25000 BESANCON, France

Contacts

  • Fixe : 03 81 51 48 70
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • Comment bien utiliser une chambre d'inhalation ?

    La plupart des médicaments qui soulagent l’asthme sont très efficaces lorsqu’ils sont inhalés, car le produit atteint directement les bronches. Mais certaines personnes ont des difficultés à utiliser des aérosols ou inhalateurs-doseurs.

    Lire la suite
  • Morphine : je discerne le vrai du faux

    La morphine est connue et utilisée depuis l’antiquité pour soulager les douleurs intenses. Sa réputation la précède avec un certain nombre d’idées reçues…absolument non justifiées.

    Lire la suite
  • On va me poser un stent

    Le stent est un petit dispositif introduit dans une artère lorsqu’elle est bouchée, afin de la maintenir ouverte et parfaitement irriguée par le sang. Il est mis en place lors d’une intervention appelée « angioplastie ».

    Lire la suite
  • Je comprends la prise en charge de mon insuffisance cardiaque

    Vous souffrez d’insuffisance cardiaque. La capacité de votre cœur à propulser le sang dans vos artères est altérée. Il s’agit d’une maladie chronique qui nécessite, outre une surveillance régulière, de bien suivre les conseils de votre médecin et de bien prendre vos traitements.

    Lire la suite
  • Je comprends les modalités de mon traitement par hormones thyroïdiennes

    Les hormones thyroïdiennes de synthèse sont indiquées en cas d’hypothyroïdie. Ce traitement hormonal substitutif doit être pris tous les jours, et souvent à vie, pour pallier la production d’hormones insuffisante par la glande, améliorer la qualité de vie et prévenir le risque de complication cardiaque de l’hypothyroïdie.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale