Le site du Docteur Nicole JOUAN

Dermatologie - Vénérologie
Conventionnement : Secteur 1
Carte Vitale Acceptée
Mon visage est marqué par une rosacée - Le site du Docteur Nicole JOUAN - Docvadis

Mon visage est marqué par une rosacée

La rosacée (autrefois appelée acné rosacée) est une maladie inflammatoire de la peau du visage. Elle se manifeste d’abord par des rougeurs au niveau du nez et des pommettes.

La rosacée, qu'est-ce que c'est ?

Il s'agit d'une affection fréquente qui touche les petits vaisseaux du visage.

Quels sont les différents stades de la rosacée ?

Quatre stades de la maladie sont identifiés, depuis les rougeurs jusqu'aux vaisseaux dilatés et aux boutons. La progression d'un stade à l'autre n'est pas systématique.

  • Dans un premier temps, des rougeurs intenses apparaissent sporadiquement au niveau du nez et des pommettes à l'occasion d'un stress, d'un repas ou d'une exposition au soleil.

  • Lorsque les petits vaisseaux restent dilatés (télangiectasie), la rougeur devient permanente, il s'agit de couperose. La couperose concerne généralement le nez, les joues et le front.

  • Lorsqu'une inflammation s'installe, ces zones rougies se couvrent de boutons rouges ; c'est le stade papulo-pustuleux significatif de la rosacée. Il peut parfois apparaître d'emblée.

  • Des oedèmes persistants se forment. Ce stade (rhinophyma) est plus fréquemment rencontré chez les hommes de 50 ans ou plus. La peau épaissie forme une boursouflure (nez, menton, front).

Existe-t-il des complications ?

Dans environ 50 % des cas, la rosacée peut s'accompagner d'une affection oculaire similaire à une conjonctivite. Parfois, cette rosacée oculaire intervient sans signe cutané visible de la rosacée.
D'autre part, chez les patients porteurs d'une rosacée du visage, l'atteinte oculaire n'est pas obligatoire dans l'évolution de la maladie.
Une consultation médicale s'impose.

Pourquoi suis-je concerné(e) par la rosacée ?

L'origine de la rosacée est méconnue. Cette affection touche particulièrement les femmes à peau claire et sensible avec un pic autour de la ménopause.
Les formes les plus sévères concernent en majorité les hommes de plus de 50 ans.

Des médicaments par voie orale ou locale, des séances de laser ou d'électrocoagulationpeuvent être prescrits pour soigner la rosacée. Des gestes simples d'hygiène quotidienne vous permettent de prendre soin de votre peau.peuvent être prescrits pour soigner la rosacée. Des gestes simples d'hygiène quotidienne vous permettent de prendre soin de votre peau.

Quels sont les facteurs aggravants ?

La rosacée évolue par poussées, les facteurs aggravants sont bien identifiés.

  • Les mets épicés.

  • Les variations de température.

  • Le soleil. Les efforts physiques intenses. Le stress et les émotions. L'alcool.

  • Certains médicaments (vasodilatateurs, photosensibilisants...).

Des examens complémentaires sont-ils nécessaires ?

Après un examen de vos lésions, votre médecin pourra éventuellement décider de pratiquer une biopsie cutanée, afin d'éliminer le diagnostic d'autres pathologies proches.

Comment puis-je être soigné(e) ?

Tout dépend du stade de la maladie. Cependant, il est possible d'agir dans tous les cas, afin d'espacer les poussées.
Votre médecin pourra vous prescrire des médicaments à prendre par voie orale ou à appliquer localement (émulsion, crème ou gel).
Des séances d'électrocoagulation ou de laser peuvent également être envisagées. Les lasers vasculaires visent à détruire les vaisseaux dilatés sans altérer la peau (ils ciblent l'hémoglobine). Le nombre de séances est variable selon les symptômes. Le traitement ne doit pas être fait sur peau bronzée.
Ces traitements ne constituent pas une solution définitive. Ils doivent être envisagés de nouveau, quand des lésions réapparaissent.
Il est important d'éviter autant que possible les facteurs favorisants.

Comment puis-je prendre soin de ma peau au quotidien ?

  • Ne pas agresser la peau est la règle de base.

  • Evitez donc les gommages et tous les cosmétiques aux composants irritants (alcool, acides de fruits...).

  • Nettoyez votre visage avec un nettoyant doux ou un pain sans savon et de l'eau tiède.

  • Tamponnez simplement pour essuyer.

  • Hydratez votre peau avec une crème légère (évitez les masques et les crèmes trop grasses, occlusives).

  • Appliquez au soleil une protection d'indice au moins 30.

  • Les rougeurs peuvent également être cachées par des fonds de teint anti-imperfections spécifiques, voire neutralisées par des poudres contenant des pigments verts, sans risque d'aggravation.

En cas de rougeurs persistantes, n'hésitez pas à consulter votre médecin ou votre dermatologue qui identifiera les causes et pourra vous prescrire un traitement adapté.

Cabinet de Dermatologie des Docteurs Jouan et Poulaliou

22 Rue Jules Michelet,
29200 Brest, France

Contacts

  • Fixe : 0298805959
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Cabinet de dermatologie

22 Rue Jules Michelet,
29200 BREST,
29200 Brest, France

Contacts

  • Fixe : 0298805959

Documents similaires

  • Je souffre du syndrome SAPHO : que devrais-je savoir ?

    Le syndrome SAPHO est une maladie qui touche les os, les articulations et la peau, entraînant des douleurs chroniques parfois handicapantes. De par sa complexité et sa rareté, cette pathologie est souvent difficile à diagnostiquer. Il est susceptible de rentrer dans le cadre de la spondyloarthrite

    Lire la suite
  • Je suis préoccupé par la chute de mes cheveux

    L’alopécie androgénétique, plus connue sous le terme de calvitie, représente la cause la plus fréquente de perte de cheveux chez l’homme.

    Lire la suite
  • Mon enfant a un psoriasis

    Le psoriasis est une maladie chronique de la peau d’origine multifactorielle, fréquente, qui concerne environ 2 % des personnes en France, et ce à tous les âges. Les enfants peuvent être touchés par cette maladie, quelquefois au cours des premières années de leur vie.

    Lire la suite
  • Pour que le psoriasis ne gâche pas notre vie

    Cette vidéo raconte le vécu de deux personnes ayant un psoriasis. Non contagieuse, cette maladie est pourtant difficile à vivre. Affronter le regard des autres, se couvrir, se priver de sorties, éviter la plage … Epreuve certes, mais formidables messages d'espoir que ces témoignages. Comme Ismehène et Yan, ne vous laissez pas aller : luttez, relativisez !

    Lire la suite
  • Je m’informe sur le carcinome basocellulaire

    Le carcinome basocellulaire (CBC), le plus fréquent des cancers de la peau, est également le moins dangereux s’il est rapidement traité. Se développant sur des zones exposées au soleil, les CBC ne produisent généralement pas de métastases et sont définitivement éliminés après une rapide intervention chirurgicale.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale