Le site du Docteur Nicole DELERIVE

Médecine Générale
Conventionnement : Secteur 1
Carte Vitale Acceptée
BPCO : je préviens les exacerbations - Le site du Docteur Nicole DELERIVE - Docvadis

BPCO : je préviens les exacerbations

Si vous souffrez de BPCO et que votre toux s’aggrave subitement, que vos difficultés respiratoires s’intensifient ou que vos crachats deviennent plus abondants, consultez immédiatement votre médecin. Il pourrait s’agir d’une exacerbation.

Qu’est-ce qu’une exacerbation de BPCO ?

La broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO) est une maladie pulmonaire évolutive. Les symptômes clés sont : l’essoufflement, la production excessive de mucus (encombrement bronchique) et la toux chronique.
Lorsque ces symptômes s’aggravent subitement, on parle d’exacerbation. Souvent, les exacerbations sont provoquées par une infection pulmonaire bactérienne ou virale. Plus rarement, elles sont dues à la pollution ou à des irritants inhalés sur le lieu de travail.

Je n'arrive pas à arrêter de fumer : quels sont les risques ?

Si vous n’avez pas encore arrêté de fumer, il faut le faire. Le tabac est très irritant pour les poumons. Plus vous fumez, plus votre maladie s’aggrave, plus le risque de surinfection est élevé.
Si vous ne parvenez pas à arrêter de fumer, consultez votre médecin. Il peut vous accompagner pour y parvenir.

Comment puis-je prévenir ces exacerbations ?

Vous devez suivre le traitement que votre médecin vous a prescrit. En plus du traitement médicamenteux, des séances de kinésithérapie respiratoire peuvent vous aider à évacuer le mucus qui encombre vos bronches.
Un vaccin contre la grippe est conseillé à tous les patients atteints de BPCO. Le virus de la grippe peut, en effet, avoir des répercussions négatives sur vos poumons.
Un vaccin contre le pneumocoque peut également être indiqué.
Une bonne hygiène dentaire est importante : brossez-vous régulièrement les dents et consultez votre dentiste au minimum tous les 6 mois pour un détartrage et un traitement des caries.
Si des personnes de votre entourage sont malades, évitez de vous en approcher de trop près.

Un traitement adapté et précoce des exacerbations de BPCO est impératif, afin d’éviter toute complication de la maladie.

cabinet medical Dr Nicole DELERIVE

10 d'HONDSCHOOTE ,
59520 MARQUETTE, France

Contacts

  • Fixe : 03 20 40 66 00
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • Je réduis mes ballonnements : un schéma pour comprendre

    Ces schémas permettent de visualiser simplement comment réduire vos ballonnements. Les ballonnements abdominaux correspondent à une sensation de gonflement de l’abdomen dû à une accumulation de gaz dans votre tube digestif. Vous pouvez limiter leur apparition, ou les réduire, en diminuant votre consommation d’aliments qui produisent beaucoup de gaz en fermentant. Il est également très important d’avoir une activité physique régulière. Votre médecin pourra le commenter avec vous.

    Lire la suite
  • Je m’informe sur l’insuffisance rénale chronique

    Cette vidéo permet de comprendre l’insuffisance rénale chronique, sa prise en charge, les contrôles mis en place, les bilans, leur fréquence. Le Professeur Luc Frimat apporte un éclairage complet, documenté et pédagogique pour les patients et leur entourage.

    Lire la suite
  • Mon enfant a de l'asthme : je comprends sa maladie

    L’asthme est une maladie due à une inflammation chronique des bronches. La respiration de votre enfant est sifflante. Il est essoufflé, il tousse en particulier la nuit et il se réveille.

    Lire la suite
  • J'ai de l'asthme : je comprends ma maladie

    L’asthme est une maladie inflammatoire chronique des voies respiratoires, qui survient à tout âge et qui peut toucher tout le monde.

    Lire la suite
  • Diabète et coeur

    Le diabète augmente de 2 à 4 fois le risque de maladies cardiovasculaires. Leur prévention repose avant tout sur l’équilibre du taux de sucre dans le sang, mais aussi sur celui d’autres facteurs, comme votre pression artérielle, votre taux de cholestérol et de triglycérides. Une fois par an, consultez votre cardiologue pour un suivi cardiovasculaire et pour réaliser un électrocardiogramme. Votre médecin traitant peut aussi réaliser cet examen.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale