Le site du Docteur nicolas Kasanin

Cardiologie
Conventionnement : Secteur 1
Insuffisant rénal chronique : comment suis-je suivi ? - Le site du Docteur nicolas Kasanin - Docvadis

Insuffisant rénal chronique : comment suis-je suivi ?

Pour évaluer le stade et la gravité de l’insuffisance rénale, les médecins se basent sur les résultats de vos examens de sang et d’urine. Cette fiche présente les marqueurs de l’insuffisance rénale chronique autres que créatinémie, clairance et débit de filtration glomérulaire (DFG).

Quels examens sanguins, autres que la créatinémie, la clairance et le DFG, contribuent au diagnostic d'insuffisance rénale ?

  • L'azotémie permet de mesurer la quantité d'urée dans le sang. Celle-ci dépend du fonctionnement des reins, mais aussi de la quantité de protéines présente dans l'organisme, des urines émises et des boissons absorbées.

  • Le dosage des électrolytes mesure la natrémie (sodium), la kaliémie (potassium), la réserve alcaline (bicarbonates), la calcémie (calcium), la phosphorémie (phosphore) et la chlorémie (chlore). Ce dosage est réalisé grâce à un ionogramme, un examen couramment pratiqué dans les laboratoires de biologie médicale. Selon le contexte médical, les électrolytes peuvent être soit augmentés, soit diminués.

  • Le dosage de parathormone et de vitamine D permet de surveiller l'apparition d'une hyperparathyroïdie, néfaste pour les os à long terme.

  • La numération sanguine permet de mesurer la quantité de globules rouges et le taux d'hémoglobine, et de déceler une anémie.

  • Le dosage du fer permet d'évaluer la quantité de fer présent dans l'organisme. Elle est souvent basse dans l'insuffisance rénale ce qui entraîne une anémie.

  • Le dosage de l'acide urique mesure la quantité d'acide urique présente dans l'organisme. Il est souvent augmenté dans l'insuffisance rénale.

  • Le bilan des protides permet de mesurer votre état nutritionnel.

  • La mesure de la protéine C réactive permet de détecter une inflammation dont la présence augmenterait le risque de complications cardiovasculaires et d'anémie.

  • Le bilan des lipides permet de surveiller l'évolution du taux de cholestérol dans le sang et donc de prévenir d'éventuelles complications cardiovasculaires.

Quels examens urinaires sont nécessaires pour poser le diagnostic d'insuffisance rénale ?

  • La protéinurie, également appelée " albuminurie " permet de détecter la présence de protéines dans les urines. Cette présence, anormale, signale une maladie rénale chronique.

  • L'examen cyto-bactériologique des urines (ECBU) permet de vérifier l'absence de globules blancs et de sang dans les urines. La présence de globules blancs révèle habituellement une infection. Si vos urines contiennent du sang, votre médecin doit en rechercher la cause.

  • La créatininurie mesure le taux de créatinine dans les urines. Son dosage est nécessaire pour surveiller la clairance de la créatinine.

  • Le dosage de l'urée urinaire permet de mesurer l'apport en protéines de votre alimentation.

  • La mesure du sodium urinaire permet d'évaluer la quantité de sel absorbée dans votre alimentation.

Certains de ces examens peuvent être réalisés à l'aide d'une bandelette urinaire, notamment la protéinurie et la détection de sang dans les urines.

Quelle est la fréquence des contrôles à respecter ?

La fréquence des contrôles varie selon le stade de votre insuffisance rénale et c'est votre médecin qui la détermine. Elle peut aller d'une fois par an en cas d'insuffisance rénale légère à une à deux fois par mois au stade terminal.

Faut-il être à jeun pour effectuer ces examens ?

Il préférable d'être à jeun, notamment pour le dosage des graisses et du sucre.

L'examen des urines est-il indispensable ?

L'examen des urines est indispensable pour évaluer l'élimination de la créatinine, du sodium, de l'urée et des protéines.

La surveillance des marqueurs de l'insuffisance rénale chronique est indispensable pour prévenir l'apparition ou l'aggravation de complications éventuelles. Respectez la fréquence des contrôles et des consultations indiquée par votre néphrologue.

CLINIQUE SAINT LOUIS

1 RUE BASSET ,
78300 POISSY, France

Contacts

  • Fixe : 01.30.74.88.61
  • Fax : 01.30.74.88.62
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

CMC PARLY2


REANIMATION CARDIO VASCULAIRE, 21 rue Moxouris ,
78150 LE CHESNAY, France

Contacts

  • Fixe : 01.39.63.71.66 ou 01.39.6
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • Je comprends le traitement de l'apnée du sommeil

    Cette vidéo permet de comprendre en quoi consiste le traitement de l’apnée du sommeil par pression positive. Le Dr Sapène présente les différents traitements disponibles. Un patient vous montre comment il utilise le dispositif médical de traitement par pression positive. Il partage son expérience et témoigne de l’apport de ce traitement sur sa qualité de vie.

    Lire la suite
  • Je prends un AVK, antivitamines K : pourquoi surveiller l'INR?

    Un traitement par AVK vous expose à deux types de risque : hémorragie ou thrombose. Il est indispensable d’observer la prescription de votre médecin et de contrôler régulièrement votre INR. L'INR mesure la fluidité de votre sang. Vous devez par ailleurs connaître les signes évoquant une possible hémorragie.

    Lire la suite
  • Je m’informe sur les complications liées à l’infection par le VIH

    Cette vidéo fait le point sur les complications observées aujourd’hui chez les personnes vivant avec le VIH. Le Docteur Meynard vous les décrit : plus de tumeurs, de complications cardiovasculaires et de co infections avec le virus de l’hépatite C. Vous comprendrez pourquoi il est important d’adopter une meilleure hygiène de vie, avec une alimentation équilibrée, de l’activité physique, et l’arrêt du tabac.

    Lire la suite
  • Je m’informe sur la transplantation rénale

    La transplantation rénale, également appelée greffe, consiste à mettre en place un nouveau rein chez une personne souffrant d’insuffisance rénale. Elle constitue le traitement de choix de l’insuffisance rénale terminale et permet de retrouver une qualité de vie proche de la normale.

    Lire la suite
  • Je m’informe sur les différents types de dialyse

    Lorsque l’insuffisance rénale atteint la phase terminale, vos reins ne fonctionnent plus et ne peuvent plus remplir leurs missions dont certaines sont indispensables à la vie. Une solution de suppléance doit être mise en place. La dialyse péritonéale et l’hémodialyse sont les solutions de suppléance de première intention, en l’absence de possibilité de greffe.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale