Le site du Docteur NGUYEN Ngoc Linh

Médecine Générale
Conventionnement : Secteur 1
Carte Vitale Acceptée
Mon enfant a-t-il un risque de devenir obèse ? - Le site du Docteur NGUYEN Ngoc Linh - Docvadis

Mon enfant a-t-il un risque de devenir obèse ?

La probabilité qu’un enfant obèse le reste à l’âge adulte varie selon les études : de 20 à 50 % pour une obésité avant la puberté, de 50 à 70 % pour une obésité débutant après la puberté. Il est recommandé de dépister tôt le surpoids voire l'obésité, pour une prise en charge précoce. Il y a des enfants qui sont plus à risque d’être obèses que d'autres.

Comment le surpoids et l'obésité sont-ils évalués ?

Le surpoids et l’obésité sont définis par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) comme une accumulation anormale ou excessive de graisse corporelle qui peut nuire à la santé.

L’indice de masse corporelle (IMC = poids en kg / taille en m2) est le reflet de la corpulence.

Chez l’enfant, l’IMC s’interprète à l’aide des courbes de corpulence, en fonction de l’âge et du sexe de l'enfant.Ces courbes (poids, taille, IMC) sont dans le carnet de santé de votre enfant. Il est donc indispensable d’emporter ce carnet en consultation pour que votre médecin puisse établir les courbes.

 

 

 

En France, la proportion d’enfants entre 5 et 12 ans en surpoids augmente : elle est passée de 6 % à la fin des années 70, à 18% en 2006.

L'IRM n'est pas douloureuse. L'équipe médicale restera en contact avec vous pendant la durée de l'examen et vous donnera les consignes à suivre.
L'IRM n'est pas douloureuse. L'équipe médicale restera en contact avec vous pendant la durée de l'examen et vous donnera les consignes à suivre.

Quels sont les facteurs associés au risque de surpoids et d’obésité commune de l’enfant et de l’adolescent ?

Les facteurs de risque de surpoids voire d'obésité de l'enfant ou de l'adolescent sont les suivants :

  • une prédisposition génétique mais qui peut être modulée par le comportement alimentaire et physique,

  • l’obésité de l’un ou des deux parents,

  • l’obésité de la mère au début de la grossesse,

  • une prise de poids excessive de la maman lors de la grossesse, le tabagisme maternel, le diabète maternel,

  • une croissance fœtale trop importante ou insuffisante (un gros bébé ou à l’inverse un bébé de petit poids à la naissance),

  • une prise de poids accélérée dans les deux premières années de vie,

  • un rebond d’adiposité précoce avant 6 ans (ou l’absence de rebond d’adiposité)

  • des difficultés socioéconomiques des parents,

  • un manque d’activité physique et une trop grande sédentarité,

  • un manque de sommeil,

  • des parents qui ont une attitude envers l’alimentation trop restrictive ou au contraire trop permissive,

  • la prise de certains médicaments sur une durée prolongée.

Certains enfants ont un sur-risque de surpoids voire de devenir obèse : obésité familiale, prédisposition génétique, rebond d’adiposité précoce, comportement alimentaire des parents trop permissif ou trop restrictif... Pour suivre votre enfant, il est important d'établir les courbes de poids, taille et IMC qui sont sur le carnet de santé. Le dépistage et la prise en charge précoce de l’obésité éventuelle de votre enfant permettront d'éviter le sur risque d’obésité quand il sera adulte.

NGUYEN Ngoc Linh

109 Avenue de la Division Leclerc,
REZ-DE-CHAUSSEE,
92160 Antony, France

Contacts

  • Fixe : 01 46 74 12 34
  • Portable : 06 10 46 67 59
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • J'offre un bon sommeil à mon bébé

    Pendant son sommeil, le cerveau de bébé fabrique de l’hormone de croissance et son système nerveux achève son développement. Un bon sommeil est donc garant d’une bonne croissance.

    Lire la suite
  • Je préviens l’apparition d’un diabète de type 2 : les bons conseils

    Si vous avez plus de 40 ans, que vous êtes en surpoids et que vous avez des antécédents familiaux de diabète de type 2, vous êtes à risque de développer cette maladie à votre tour. Souvent, les symptômes se manifestent lorsqu’il est trop tard. Vous pouvez préserver votre qualité de vie et prévenir ou retarder l’apparition du diabète de type 2 en apportant de petits changements à vos habitudes quotidiennes. Voici quelques conseils simples à suivre.

    Lire la suite
  • Je lutte contre l’incontinence urinaire : les bons conseils

    L’incontinence urinaire est une affection fréquente qui se traduit par une fuite involontaire d’urine. Des traitements existent qui permettent de conserver ses activités et de vivre normalement. Certaines astuces peuvent également vous aider au quotidien. Voici quelques conseils simples à respecter.

    Lire la suite
  • Je prends de bonnes habitudes pour lutter contre ma constipation

    La constipation est un trouble très fréquent qui concerne surtout les femmes. Malgré son apparente bénignité, elle ne doit pas être négligée, car elle peut être le révélateur d’une maladie plus grave et, en tout cas, altérer la qualité de la vie.

    Lire la suite
  • Vivre avec mon psoriasis : les bons conseils

    Le psoriasis est une maladie inflammatoire chronique de la peau qui peut survenir à tout âge. Il provoque des lésions invalidantes et inesthétiques pouvant être associées à des démangeaisons. Voici quelques conseils pour prendre soin de votre peau et vivre avec votre psoriasis.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale