Service de Neurologie / Unité NeuroVasculaire du CH de Montluçon
J'ai le syndrome des jambes sans repos : que dois je faire ? - Service de Neurologie / Unité NeuroVasculaire  du CH de Montluçon - Docvadis

J'ai le syndrome des jambes sans repos : que dois je faire ?

Un syndrome des jambes sans repos vous a été diagnostiqué. C’est un trouble neurologique relativement fréquent, dont les symptômes peuvent se contrôler et, s’ils sont gênants, se traiter.

A quoi serait dû le syndrome dont je souffre ?

Le syndromedes jambes sans repos se traduit par un besoin irrépressible de bouger les jambes. Même si ses causes restent aujourd’hui encore mal connues, on sait toutefois qu’il est la conséquence d’un trouble neurologique dû à un déficit d’une substance appelée « dopamine » au niveau du cerveau et de la moelle épinière.Les fourmillements, les agacements, les picotements, les sensations de brûlures d’intensité variable, durant de quelques minutes à quelques heures, apparaissent principalement lorsque vous vous détendez ou que vous êtes inactif(ve).Ces symptômes s’accentuent le soir et la nuit et ont tendance à disparaître le matin.Ils affectent généralement une seule jambe, mais il arrive que les deux soient touchées. Parfois, les pieds sont également affectés, plus rarement les bras.

Pourquoi suis-je concerné(e) ?

Ce trouble concerne plus volontiers les personnes dont un des membres de la famille proche est déjà atteint, les femmes enceintes, les diabétiques, les personnes atteintes de fibromyalgie ou d’insuffisance rénale.

Que puis-je faire pour limiter l’aggravation de ce syndrome ?

Il est important d’éliminer les facteurs qui déclenchent ou qui aggravent vos crises.Il est recommandé d’avoir une alimentation saine, équilibrée et variée, de réduire votre consommation de café, de thé et de chocolat et, surtout, d’alcool et de tabac, d’apprendre à mieux gérer votre stress et de pratiquer, si c’est possible, une activité sportive de façon régulière.

Puis-je adapter mon alimentation pour éviter l’apparition de ce syndrome ?

Oui. On a découvert qu’une carence en nutriments essentiels pouvait contribuer à ce syndrome. Veillez à boire une eau riche en magnésium ; augmentez vos apports en fer, en acide folique et en vitamine B12 grâce au foie (à consommer régulièrement) et au jaune d’œuf.

Pourrai-je être soigné(e) ?

Le traitement mis en place dépend intimement de la cause.Par exemple, si votre syndrome est lié à un déficit en fer (anémie), en acide folique ou encore en vitamine B12, une supplémentation adaptée vous sera alors prescrite...Si vos symptômes perturbent beaucoup votre sommeil, un traitement médical peut être indiqué : des agents dopaminergiques, des sédatifs, des traitements anti-douleur, ou des anticonvulsivants peuvent vous être proposés selon l’intensité des symptômes.

Des conseils simples peuvent soulager les symptômes des jambes sans repos : bouger les jambes, les étirer, pratiquer des automassages, prendre un bain chaud, appliquer en alternance de la chaleur et du froid sur les muscles, faire des exercices de relaxation.En cas de symptômes, il est conseillé de consulter votre médecin.

Centre Hospitalier de Montluçon


Service de Neurologie / UNV / Cs Mémoire, 18 Avenue du 8 Mai 1945 ,
03100 Montluçon, France

Contacts

  • Fixe : 0470023092
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • Diabétique : je veux en savoir davantage sur la rétinopathie

    La rétinopathie est une complication fréquente du diabète. Une personne sur 2 atteinte de diabète depuis plus de 15 ans en souffre.

    Lire la suite
  • Il m’arrive de trembler : est-ce grave ?

    Les tremblements sont des mouvements involontaires, provoqués par la contraction en alternance de groupes musculaires opposés. Leurs causes sont diverses.

    Lire la suite
  • En savoir davantage sur mon hyperthyroïdie

    Il arrive que la glande thyroïde se dérègle et sécrète trop d’hormones. C’est l’hyperthyroïdie, maladie fréquente qu’il faut traiter rapidement.

    Lire la suite
  • Diabète et coeur

    Le diabète augmente de 2 à 4 fois le risque de maladies cardiovasculaires. Leur prévention repose avant tout sur l’équilibre du taux de sucre dans le sang, mais aussi sur celui d’autres facteurs, comme votre pression artérielle, votre taux de cholestérol et de triglycérides. Une fois par an, consultez votre cardiologue pour un suivi cardiovasculaire et pour réaliser un électrocardiogramme. Votre médecin traitant peut aussi réaliser cet examen.

    Lire la suite
  • Je me renseigne sur l’algodystrophie

    L’algodystrophie est caractérisée par l’apparition de douleurs importantes au niveau ou près des articulations, à la suite généralement d’un traumatisme physique tel qu’une fracture ou une intervention chirurgicale. Le plus souvent elle disparaît spontanément ou sous traitement après plusieurs mois.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale