Service de Neurologie / Unité NeuroVasculaire du CH de Montluçon
Je souffre de fibromyalgie - Service de Neurologie / Unité NeuroVasculaire  du CH de Montluçon - Docvadis

Je souffre de fibromyalgie

La fibromyalgie est une affection encore mal connue. Elle concernerait pourtant 2 à 5 % de la population, dont une large majorité de femmes.

La fibromyalgie, est-ce une vraie maladie ?

Il y a encore peu de temps, la fibromyalgie était considérée comme un trouble d’origine psychologique, une « maladie imaginaire ». Elle est désormais reconnue comme une maladie à part entière.

Comment se traduit cette maladie ?

70 à 90 % des personnes souffrant de fibromyalgie sont des femmes.Le symptôme le plus fréquent est une très grande fatigue qui s’associe à des douleurs, des sensations de brûlure ou encore une sensibilité excessive des muscles et des tendons le long de la colonne vertébrale et des membres. Dans la plupart des cas, elle entraîne une absence de réelle récupération après une bonne nuit de sommeil.Parfois encore, cette maladie est à l’origine de maux de tête (migraine).Les femmes souffrant de fibromyalgie se plaignent aussi plus fréquemment de douleurs au moment des règles ou de problèmes intestinaux (colopathie).

Quelle est la cause de cette maladie ?

Cette maladie n’a pas de cause bien identifiée. Le seuil de perception de la douleur chez les personnes souffrant de fibromyalgie serait plus faible que chez ceux qui n’en souffrent pas.

La fibromyalgie est-elle une maladie psychosomatique ?

La fibromyalgie n’est pas une maladie psychiatrique, et notamment une dépression. Par contre, des facteurs psychologiques sont fréquemment présents.

Quels sont les signes ?

Le diagnostic de cette maladie n’est pas simple : il peut vous sembler long et fastidieux. Il est, en effet, nécessaire de procéder à de multiples examens, afin d’éliminer toutes les autres pathologies pouvant provoquer le même type de symptômes.

En pratique, le diagnostic peut être posé devant des douleurs depuis au moins 3 mois, ainsi qu’une douleur à la palpation sur au moins 11 des 18 points représentés sur ce schéma.

Certaines situations semblent aggraver ma maladie.

Les symptômes de cette affection peuvent, en effet, être accentués dans certaines circonstances. C’est le cas des ambiances bruyantes, de la musique trop forte, du stress, d’un repas trop léger, de la prise de tranquillisants, d’un sommeil insuffisant ou au contraire trop long. Un effort physique important peut aussi être en cause.

Comment traiter ?

En général, le traitement repose sur le maintien des activités, les programmes d’exercices et les techniques de relaxation. Les médicaments en appoint peuvent aider à soulager la douleur (les antidépresseurs sont volontiers proposés en raison de leur action antidouleur au niveau du cerveau).

L’hypnose, pratiquée par un professionnel de santé formé à cette pratique, agit sur les facteurs psychologiques et permet d’apprendre à oublier les douleurs pour améliorer son confort de vie. Elle permet un détachement émotionnel de la douleur (dissociation sensitivo-émotionnelle). Cette mise à distance des émotions plus difficiles à vivre facilite le maintien ou la reprise d'une activité. L'hypnose agit alors sur le plan antalgique et motivationnel. Elle permet ainsi d'atténuer le syndrome anxio-dépressif réactionnel. Le thérapeute apprendra au patient à pratiquer l'auto-hypnose.

La plupart des patients justifient un accompagnement ou une prise en charge psychologique.

Localisation des points douloureux de la fibromyalgie

La fibromyalgie est une maladie aujourd’hui reconnue, dont la prise en charge repose à la fois sur des médicaments et des mesures non médicamenteuses.

La recherche est actuellement très active pour préciser les causes de cette maladie.

Localisation des points douloureux de la fibromyalgie

Centre Hospitalier de Montluçon


Service de Neurologie / UNV / Cs Mémoire, 18 Avenue du 8 Mai 1945 ,
03100 Montluçon, France

Contacts

  • Fixe : 0470023092
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • Diabétique : je veux en savoir davantage sur la rétinopathie

    La rétinopathie est une complication fréquente du diabète. Une personne sur 2 atteinte de diabète depuis plus de 15 ans en souffre.

    Lire la suite
  • Il m’arrive de trembler : est-ce grave ?

    Les tremblements sont des mouvements involontaires, provoqués par la contraction en alternance de groupes musculaires opposés. Leurs causes sont diverses.

    Lire la suite
  • En savoir davantage sur mon hyperthyroïdie

    Il arrive que la glande thyroïde se dérègle et sécrète trop d’hormones. C’est l’hyperthyroïdie, maladie fréquente qu’il faut traiter rapidement.

    Lire la suite
  • Diabète et coeur

    Le diabète augmente de 2 à 4 fois le risque de maladies cardiovasculaires. Leur prévention repose avant tout sur l’équilibre du taux de sucre dans le sang, mais aussi sur celui d’autres facteurs, comme votre pression artérielle, votre taux de cholestérol et de triglycérides. Une fois par an, consultez votre cardiologue pour un suivi cardiovasculaire et pour réaliser un électrocardiogramme. Votre médecin traitant peut aussi réaliser cet examen.

    Lire la suite
  • Je me renseigne sur l’algodystrophie

    L’algodystrophie est caractérisée par l’apparition de douleurs importantes au niveau ou près des articulations, à la suite généralement d’un traumatisme physique tel qu’une fracture ou une intervention chirurgicale. Le plus souvent elle disparaît spontanément ou sous traitement après plusieurs mois.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale