Service de Neurologie / Unité NeuroVasculaire du CH de Montluçon
Je m'informe sur l'AVC - Service de Neurologie / Unité NeuroVasculaire  du CH de Montluçon - Docvadis

Je m'informe sur l'AVC

L’accident vasculaire cérébral concerne tous les ans en France 130 000 personnes, dont la moitié conserve des séquelles importantes. C’est une urgence.

Qu’est-ce qu’un AVC ?

L’accident vasculaire cérébral (AVC), ou encore attaque cérébrale, peut être de deux natures.

  • Soit il est provoqué par une artère du cerveau qui se bouche et provoque la destruction d’une zone plus ou moins importante du cerveau qui n’est plus irriguée. On parle alors d’accident ischémique ou d’infarctus cérébral. Il représente 85 % des cas.

  • Soit il est provoqué par une hémorragie liée à la rupture d’une artère du cerveau. On parle d’hémorragie cérébrale. Elle constitue 15 % des cas d’AVC.

Dans les deux cas, le fonctionnement du cerveau est perturbé.

Ai-je un risque de faire un AVC ?

Il existe plusieurs facteurs qui augmentent le risque de faire un AVC. Si vous agissez sur ces facteurs de risque, vous réduisez le risque de faire un AVC.

  • Si vous avez de l’hypertension artérielle. C’est le facteur majeur de risque. Si vos chiffres tensionnels sont régulièrement au-dessus de 14/9 (ou 140/90 mm Hg), le risque est important. 

  • Si vous fumez. La consommation de tabac (même une seule cigarette par jour) augmente de manière très importante le risque d’AVC. A l’inverse, l’arrêt du tabac diminue par deux votre risque d’AVC.

  • Si vous avez du cholestérol : l’excès de « mauvais » cholestérol (appelé LDL-cholestérol) augmente le risque.

  • Si vous avez du diabète : l’excès de sucre dans le sang augmente le risque.

  • Certaines maladies cardiaques comme la fibrillation auriculaire qui nécessitent un traitement anticoagulant augmente le risque.

Y a-t-il des signes de survenue d’un AVC ?

On estime que, dans 30 à 40 % des cas, il existe des signes annonçant la survenue imminente de l’accident.

  • Perte de la force ou de la sensibilité, ou encore paralysie brutale d’un bras ou d’une jambe ou de la face ou de la totalité d’un côté du corps.

  • Difficulté soudaine à trouver les mots ou à les exprimer (ce qui est différent du trouble chronique à trouver les mots de la personne âgée). La phrase peut être incompréhensible pour l’entourage ou les mots totalement transformés.

  • Anomalie de la vision.

  • Mal à la tête soudain, inhabituel et intense et/ou vomissements.

Devant un ou plusieurs de ces symptômes, vous devez immédiatement appelez le 15.
Si ces symptômes d’alerte sont reconnus, ils peuvent permettre d’éviter la survenue d’une grande majorité des accidents et des séquelles qui les suivent.

Vous pouvez reconnaître la survenue d’un AVC chez quelqu’un. Demandez-lui de maintenir les deux bras tendus à l’horizontale, de lever chacune des jambes alternativement, de marcher, de prononcer la phrase suivante : « Les oiseaux chantent dans les buissons », et vérifiez s’il voit sur les côtés en regardant fixement vos yeux.
S'il est incapable d’effectuer l’une de ces consignes ou de l’effectuer incomplètement ou incorrectement, il peut s’agir d’une attaque cérébrale. Appelez immédiatement le 15.

Centre Hospitalier de Montluçon


Service de Neurologie / UNV / Cs Mémoire, 18 Avenue du 8 Mai 1945 ,
03100 Montluçon, France

Contacts

  • Fixe : 0470023092
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • Diabétique : je veux en savoir davantage sur la rétinopathie

    La rétinopathie est une complication fréquente du diabète. Une personne sur 2 atteinte de diabète depuis plus de 15 ans en souffre.

    Lire la suite
  • Il m’arrive de trembler : est-ce grave ?

    Les tremblements sont des mouvements involontaires, provoqués par la contraction en alternance de groupes musculaires opposés. Leurs causes sont diverses.

    Lire la suite
  • En savoir davantage sur mon hyperthyroïdie

    Il arrive que la glande thyroïde se dérègle et sécrète trop d’hormones. C’est l’hyperthyroïdie, maladie fréquente qu’il faut traiter rapidement.

    Lire la suite
  • Diabète et coeur

    Le diabète augmente de 2 à 4 fois le risque de maladies cardiovasculaires. Leur prévention repose avant tout sur l’équilibre du taux de sucre dans le sang, mais aussi sur celui d’autres facteurs, comme votre pression artérielle, votre taux de cholestérol et de triglycérides. Une fois par an, consultez votre cardiologue pour un suivi cardiovasculaire et pour réaliser un électrocardiogramme. Votre médecin traitant peut aussi réaliser cet examen.

    Lire la suite
  • Je me renseigne sur l’algodystrophie

    L’algodystrophie est caractérisée par l’apparition de douleurs importantes au niveau ou près des articulations, à la suite généralement d’un traumatisme physique tel qu’une fracture ou une intervention chirurgicale. Le plus souvent elle disparaît spontanément ou sous traitement après plusieurs mois.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale