Service de Neurologie / Unité NeuroVasculaire du CH de Montluçon
Diabétique : je veux en savoir davantage sur la rétinopathie - Service de Neurologie / Unité NeuroVasculaire  du CH de Montluçon - Docvadis

Diabétique : je veux en savoir davantage sur la rétinopathie

La rétinopathie est une complication fréquente du diabète. Une personne sur 2 atteinte de diabète depuis plus de 15 ans en souffre.

Qu’est-ce que la rétinopathie diabétique ?

Il s’agit d’une atteinte de la rétine caractéristique du diabète de type 1 mais aussi de type2. En effet, l’hyperglycémie et l’hypertension peuvent entraîner une altération des petits vaisseaux sanguins amenant le sang à la rétine, appelée microangiopathie. Des micro anévrismes (petites dilatations vasculaires) se développent au niveau de ces vaisseaux. Ils peuvent éclater et saigner à l’intérieur de la rétine. Ces saignements s’accompagnent de dépôt de liquide(œdème) et de graisses (exsudats), entraînant un gonflement de la rétine.

Cette forme dite « simple » de rétinopathie est le premier stade de la maladie.

Qu’appelle-ton rétinopathie diabétique proliférante ?

Elle correspond à une forme plus grave. Des petits vaisseaux anormaux se développent, suite à cette ischémie étendue, et envahissent la rétine. Fragiles, ils peuvent se rompre, provoquant des hémorragies et entraînant une détérioration de la vue.

Comment se fait le dépistage de la rétinopathie diabétique ?

Le dépistage comprend un examen du fond de l’œil lors du diagnostic du diabète puis une surveillance ophtalmologique régulière tout au long de la vie en général 1 fois par an. L’objectif de ce suivi est d'éviter les complications graves de la rétinopathie diabétique : troubles de la vue voire cécité.

En cas de rétinopathie diabétique avancée, la surveillance ophtalmologique est plus rapprochée : tous les 4 à 6 mois.

Peut-on la prévenir et quels en sont les signes ?

Oui, la rétinopathie peut être évitée par un bon contrôle de la glycémie et de la tension artérielle. La rétinopathie est une maladie silencieuse et, le plus souvent, les symptômes (troubles de la vue ou cécité) n’apparaissent que tardivement. C’est pourquoi une surveillance annuelle de vos yeux est indispensable.

Pourquoi dois-je passer un examen chaque année ?

Cet examen annuel est important, il consiste, après dilatation de la pupille, à examiner la rétine pour détecter les éventuels saignements et micro anévrismes. Si nécessaire, une angiographie, c'est à dire un examen des vaisseaux sanguins de la rétine pourra être réalisée.

Dois-je  passer des examens pour étudier ma rétine ?

L'angiographie est un examen qui permettra d’évaluer précisément l’état des vaisseaux sanguins de votre rétine. Il est indolore et dure un vingtaine de minutes. Après dilatation de vos pupilles, on vous injectera dans une veine du bras un colorant (de la fluorescéine). Le trajet du colorant dans les vaisseaux de la rétine sera suivi au moyen d’un angiographe.

 

Avant l'examen, chez vous, mettez bien les gouttes qui vous ont été prescrites. En général, cet examen se pratique en hôpital de jour et ne nécessite pas d’hospitalisation.

Cet appareil prend des photos de la rétine toutes les secondes. Les lésions même très petites peuvent être visualisées sur des photos agrandies.Attention, après une angiographie la vision est floue pendant deux à trois heures, nous vous conseillons de vous faire accompagner par un proche.

Votre ophtalmologiste peut vouloir effectuer un OCT (Optical Coherence Tomography ou encore tomographie par cohérence optique). Il n’y a aucune préparation particulière pour cet examen, ni dans les jours qui précèdent ni le jour même.

 

L'OCT permet l'étude de votre rétine : l'ophtalmologiste peut observer son épaisseur et sa structure.

L’examen se fait à l’aide d’un appareil appelé tomographe. Il permet d’observer, à l’aide de faisceaux lumineux, les structures de la rétine et d’en mesurer l’épaisseur. Il n’a pas besoin d’entrer en contact avec votre œil et ne nécessite aucune anesthésie.

Avant l'examen, chez vous, mettez bien les gouttes qui vous ont été prescrites. En général, cet examen se pratique en hôpital de jour et ne nécessite pas d’hospitalisation.
L'OCT permet l'étude de votre rétine : l'ophtalmologiste peut observer son épaisseur et sa structure.

Serai-je traité ?

Oui. Le laser permet de traiter la rétinopathie diabétique proliférante. L’intervention a pour but de coaguler les nouveaux vaisseaux qui se forment pour les faire régresser. Le risque de cécité en est considérablement réduit. Ce traitement au laser est réalisé en ambulatoire sous anesthésie de contact, anesthésie donc locale.

Le diabète et l’hypertension font courir un risque considérable aux yeux et peuvent entrainer une perte totale de la vue. Il est donc essentiel de bien suivre votre traitement antihypertenseur et antidiabétique mais aussi de faire contrôler régulièrement votre vue par un ophtalmologiste.Gardez l'ensemble de vos résultats et pensez à les rapporter à chaque consultation, qu'il s'agisse d'un rendez vous avec votre médecin traitant, votre cardiologue, votre endocrinologue ou votre ophtalmologiste.

Centre Hospitalier de Montluçon


Service de Neurologie / UNV / Cs Mémoire, 18 Avenue du 8 Mai 1945 ,
03100 Montluçon, France

Contacts

  • Fixe : 0470023092
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • Il m’arrive de trembler : est-ce grave ?

    Les tremblements sont des mouvements involontaires, provoqués par la contraction en alternance de groupes musculaires opposés. Leurs causes sont diverses.

    Lire la suite
  • En savoir davantage sur mon hyperthyroïdie

    Il arrive que la glande thyroïde se dérègle et sécrète trop d’hormones. C’est l’hyperthyroïdie, maladie fréquente qu’il faut traiter rapidement.

    Lire la suite
  • Diabète et coeur

    Le diabète augmente de 2 à 4 fois le risque de maladies cardiovasculaires. Leur prévention repose avant tout sur l’équilibre du taux de sucre dans le sang, mais aussi sur celui d’autres facteurs, comme votre pression artérielle, votre taux de cholestérol et de triglycérides. Une fois par an, consultez votre cardiologue pour un suivi cardiovasculaire et pour réaliser un électrocardiogramme. Votre médecin traitant peut aussi réaliser cet examen.

    Lire la suite
  • Je me renseigne sur l’algodystrophie

    L’algodystrophie est caractérisée par l’apparition de douleurs importantes au niveau ou près des articulations, à la suite généralement d’un traumatisme physique tel qu’une fracture ou une intervention chirurgicale. Le plus souvent elle disparaît spontanément ou sous traitement après plusieurs mois.

    Lire la suite
  • Je souffre d'une algodystrophie, je comprends ma maladie

    L’algodystrophie est une affection articulaire d’apparition soudaine et imprévisible. Elle doit être prise en charge le plus tôt possible pour éviter que l’articulation ne perde sa capacité de mouvement.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale