Site du Professeur Vincent ESNAULT

HTA résistante

Principe des explorations en hôpital de jour en cas d'HTA résistante

Elles sont réalisées en hôpital de jour de Néphrologie, dans le cadre d’une collaboration interdisciplinaire, pour faciliter de nouveaux parcours de soins regroupant sur une journée des actes (consultations, explorations) qui nécessitaient autrefois de nombreux déplacements.

 

Ces explorations font l’objet d’un consensus entre cardiologues, néphrologues et endocrinologues du CHU de Nice.

 

Principe de l'exploration

Dépistage du phéochromocytome

Etude de l'axe rénine aldostérone et de sa stimulation par l'orthostatisme.

 

Indications :  HTA résistante ou sévère ± hypokaliémie

 

Réception du patient

Vérifier que les traitements pris sont "neutres" vis-à-vis du système rénine angiotensine aldostérone.

Effectuer les premiers prélèvements à 8 h.

Le patient prend ensuite un petit-déjeuner (thé ou café possibles).

 

Clinostatisme

Il doit être strict pendant 2 heures

Eviter de déranger le patient pour tout examen ou entretien au cours de la deuxième heure.

Pas de thé ou de café.

 

Orthostatisme

Il doit être d’au moins une heure (sous surveillance) et le patient ne doit ni boire ni fumer pendant ce temps là.

 

Points techniques

Le dosage des métanéphrines et normétanéphrines sanguines est choisi comme test de dépistage du phéochromocytome car il est le plus sensible (95%) mais pas le plus spécifique (89%). Le risque de dépister des faux positifs est toutefois limité (JAMA 20 02, 287, 1427).

Le cortisol doit être prélevé à 8 heures pour être interprété comme tel, et à chaque prélèvement pour rénine et aldostérone car l'interprétation de l'aldostérone doit tenir compte de la variation du cortisol.

Hôpital Pasteur, CHU de Nice


Néphrologie, 30 av de la Voie Romaine ,
06002 Nice, France

Contacts

  • Fixe : 04 92 03 77 57
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale