Le site du Docteur Nadine Ktorza

Médecine Générale
Conventionnement : Secteur 1
Carte Vitale Acceptée
Arrêter de fumer peut m'apporter de vrais bénéfices pour ma santé - Le site du Docteur Nadine Ktorza - Docvadis

Arrêter de fumer peut m'apporter de vrais bénéfices pour ma santé

Vaincre la dépendance au tabac améliore la santé au quotidien. Les bénéfices sont rapides et nombreux.

Plus vous vous éloignez de votre dernière cigarette, plus vous augmentez vos chances de retrouver les fonctions normales de certains organes.

Mes cellules se réoxygènent

Une pause de 8 heures suffit pour que l'oxygénation de vos cellules redevienne normale.

Mon goût et mon odorat s'améliorent

Les terminaisons gustatives de votre langue et de votre palais retrouvent leurs fonctions en 24 heures.

Mon coeur se remet à fonctionner normalement

La pression sanguine, diminuée pendant l'exposition à la fumée, redevient normale 20 minutes après votre dernière cigarette.

Le risque d'infarctus du myocarde diminue dès les premiers jours sans tabac pour atteindre deux fois moins de risque au bout de seulement un an.

Le risque d'accident cérébral est identique à celui d'un non-fumeur dès la première année.

Mes poumons retrouvent leurs qualités

Ils commencent à éliminer le mucus et les résidus de fumée qui se sont accumulés.

Vous récupérez votre souffle dans les premiers mois.

Le risque de cancer diminue de moitié après 5 ans sans tabac.

Mes bronches reprennent de la souplesse

Respirer devient plus facile dès les premiers jours grâce à la reprise normale du mouvement des cils bronchiques qui repoussent et nettoient vos poumons.

La toux matinale diminue au bout de 3 ou 4 semaines.

De nombreux bénéfices surviennent rapidement après l'arrêt du tabac

 

Il n'est jamais trop tard pour arrêter de fumer car de nombreux bénéfices surviennent presque immédiatement.

10 à 15 ans après la dernière cigarette, on peut vivre aussi longtemps que ceux qui n'ont jamais fumé.

cabinet médical

6 rue Saint Vincent ,
94120 Fontenay Sous Bois, France

Contacts

  • Fixe : 0143940810
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • Je consomme de l’ecstasy : que devrais-je savoir ?

    L’ecstasy appelé parfois E, X, EX, XTC, XO, XL, Adam ou encore drogue de l’amour, se présente le plus souvent en comprimés ornés d’un motif, de couleurs et de formes variées. Plus rarement, il est vendu sous forme de poudre. Les risques liés à sa consommation sont importants et dépendent de la dose, de la composition du produit et de la vulnérabilité du consommateur.

    Lire la suite
  • Je consomme des amphétamines : que devrais-je savoir ?

    Les amphétamines appelées aussi speed, amphèt, cristal, ice, yaba ou encore meth sont des produits de synthèse vendus sous forme de poudre, de capsules ou de comprimés. Leur consommation induit des risques et peut conduire à une dépendance.

    Lire la suite
  • Dépendant d’une substance ou d’un comportement : où puis-je me faire aider ?

    Des structures spécialisées accueillent et prennent en charge les personnes dépendantes d’une substance ou d’un comportement, gratuitement et de façon confidentielle. Certaines sont également ouvertes aux proches, parents ou amis, et d’autres s’adressent spécifiquement aux adolescents et jeunes adultes.

    Lire la suite
  • Je m’informe sur la cigarette électronique

    En 2015, plus de quatre millions de français utilisaient la cigarette électronique, appelée aussi e-cigarette, ou e-cig. Si celle-ci est parfois présentée comme une alternative moins dangereuse au tabagisme, voire comme une méthode de sevrage, son utilisation fait encore débat.

    Lire la suite
  • Mon enfant consomme du cannabis : comment puis-je l’aider ?

    Le cannabis est la première drogue illicite expérimentée et consommée chez les adolescents. Son expérimentation se fait en moyenne vers 15 ans, le plus souvent dans un cadre festif. Sa consommation peut devenir régulière et menacer l’équilibre psychologique ou social de votre enfant, ou sa santé à long terme.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale