Le site d'aide aux patients du Docteur Michel LEICK

Médecine Générale
Conventionnement : Secteur 1
Carte Vitale Acceptée
Témoignage de C. : guéri de sa dépendance à l’héroïne par un programme de substitution - Le site d'aide aux patients du Docteur Michel LEICK - Docvadis

Témoignage de C. : guéri de sa dépendance à l’héroïne par un programme de substitution

Les Centres de Soins, d'Accompagnement et de Prévention en Addictologie (CSAPA) proposent des programmes de substitution aux personnes souffrant d’une dépendance aux opiacés. Ancien héroïnomane, C. parle de l’impact de ce dispositif d’aide sur son quotidien. Voici son témoignage.

Le cholestérol a deux sources principales : une moitié est fabriquée par votre foie, l'autre provient de l'intestin

« Je consommais régulièrement beaucoup de produits. J’en avais marre d'être dépendant, de ne pas être maître de mon destin, cela devenait un enfer »

La volonté, essentielle à la guérison

« J’ai essayé d’arrêter plusieurs fois brutalement, mais je rechutais. J’ai donc décidé de décrocher en suivant un traitement de substitution. »

Sous méthadone depuis plus d’un an, C. insiste sur l’importance de la motivation pour la réussite du programme de substitution.

« Il n'y a pas que la méthadone qui fait qu'on arrive à décrocher du produit, il y aussi une part de volonté. J’ai vraiment voulu ne plus être dépendant, cela m'a aidé à me séparer de ces produits. Si  je n’avais pas voulu décrocher, même en étant sous traitement de substitution, j'aurais peut-être continué à consommer. 

Pendant le programme, on est pris en main, on ne se sent pas seul et c’est très important. Un médecin s’occupe de nous et il y a un suivi régulier. Je fais un bilan chaque semaine avec lui, c’est une sorte de contrat, un engagement moral.

Je pense que si on prenait un traitement de substitution tout seul, sans suivi, cela serait beaucoup plus difficile.  Et puis à partir du moment où vous décidez d’arrêter, la confiance reprend et vous n’avez plus envie de mentir. »

Un changement de vie radical

Le traitement de substitution par la méthadone a eu un impact important sur le quotidien de C.

« J'étais moins agressif. Même d'un point de vue financier c'était beaucoup plus facile. Je dépensais des sous pour acheter de la drogue et il fallait aller la chercher, cela prenait du temps et de l'argent. Grâce à mon traitement, je suis beaucoup plus calme, moins agressif et moins anxieux : cela m'a stabilisé.

Maintenant, je vois mon médecin une fois toutes les deux semaines. Je sais qu’il est à l’écoute et qu’il comprend, c’est important pour essayer de prévenir les rechutes. Je ne me vois pas sous méthadone toute ma vie, mais je vais continuer un certain temps.

Et puis j’ai la chance d’avoir une famille qui m’a toujours soutenu, maintenant je vois mon avenir beaucoup plus rose qu’il y a six mois, j’ai toujours gardé confiance.

Aujourd’hui, j’arrive à me lever le matin et je ne pense pas tous les jours au produit que je consommais. Je me sens plus libre et un peu plus maître de mon avenir. »

Cabinet Médical

8 Rue de la Gare,
57550 Falck, France

Contacts

  • Fixe : 0387931765
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Documents similaires

  • On découvre un diabète pendant ma grossesse

    Vous êtes enceinte et on vous découvre un diabète pendant la grossesse. Ce n’est pas rare : c’est le diabète gestationnel. Il s’agit d’un diabète survenant uniquement chez la femme enceinte n’ayant pas de diabète connu auparavant, qui disparaît après l’accouchement dans 90% des cas. Il peut avoir un retentissement sur la mère et le bébé, ce qui justifie une surveillance et un traitement particuliers.

    Lire la suite
  • Ma maladie cardiovasculaire peut-elle affecter ma sexualité ?

    L’acte sexuel a des répercussions sur l’activité cardiaque. Le maintien d’une activité sexuelle régulière contribue cependant à l’équilibre individuel et doit donc être envisagé au cas par cas selon les capacités physiques.

    Lire la suite
  • Diabétique, je surveille moi-même ma glycémie

    Cette vidéo montre comment surveiller régulièrement sa glycémie. Une bonne surveillance de sa glycémie permet de savoir où en est son diabète et ainsi, de modifier son alimentation si besoin, ou d’aller voir son médecin en cas de trop grands changements dans les résultats.

    Lire la suite
  • Vous devez subir une intervention sous anesthésie locale. En quoi cela consiste-t-il ?

    L’anesthésie locale est couramment utilisée pour des interventions superficielles sur la peau, pour des soins dentaires ou encore pour la chirurgie ophtalmique. Elle peut être pratiquée également pour des biopsies (prélèvement) à visée diagnostique dans les secteurs de radiologie interventionnelle. Vous êtes éveillé pendant la réalisation du geste chirurgical mais vous ne ressentez pas de douleur au cours de l’intervention.

    Lire la suite
  • Prise en charge d'un mélanome : ce que je dois savoir

    Le mélanome est un cancer de la peau. Il nécessite une prise en charge rapide pour limiter son extension à d’autres organes.

    Lire la suite

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale