Le site du Docteur Michel STRUYE

Médecine Générale
Conventionnement : Secteur 1
Carte Vitale Acceptée

MedeP 2004 : a quoi sert un caisson ?

 MedeP 2004 : a quoi sert un caisson ?

MedeP 2004 : a quoi sert un caisson ?

 

Trop souvent le terme de caisson est le corollaire de plongée. Fort heureusement pour le monde des plongeurs, cette association à l'évidence est loin d'être systématique ! Fort peu de plongées en effet engendrent des accidents de décompression et l'utilisation d'un caisson restera pour la très grande majorité des plongeurs une exception. D'autre part il est intéressant d'apprendre que les caissons thérapeutiques ne sont pas une exclusivité réservée aux plongeurs imprudents. En effet la médecine hyperbare a pour vocation de soigner de nombreuses affections en utilisant les vertus de l'oxygénothérapie sur l'organisme humain.

Le caisson est donc l'outil par excellence de l’hyperbariste. Il s'agit d'une enceinte rigide métallique (sauf exception pour les caissons gonflables) étanche dans laquelle on monte la pression de l'air ambiant. Les patients prennent place, assis ou allongés, ainsi éventuellement que le personnel soignant, dans ce cylindre et respirent au masque l'oxygène pur. Un sas permet le passage en cours de séance de matériel ou même de membres du corps de santé. Les caissons thérapeutiques sont répartis sur toute la planète et leur taille est très variable. Il peut s'agir d'un caisson monoplace ou bien de caissons plus importants avec plusieurs places, voire différents compartiments qui communiquent entre eux, telle une station spatiale.

Nous avons choisi pour exemple un caisson standard, celui de l'hôpital Princesse Haya à Aqaba en Jordanie. Ce caisson a fait l'objet d'une visite par les médecins hyperbares français lors des rencontres professionnelles du MédeP 2004 (cf. rubrique MédeP 2004). Installé en 1980, il s'agit du seul caisson de Jordanie exploité par deux équipes hyperbares. Aqaba, faut-il le rappeler, est situé en bordure de la mer Rouge. En exploitant les statistiques des soins donnés dans le caisson nous découvrons que la plongée est loin d'avoir l'exclusivité de son utilisation.

C'est ainsi que depuis 1996 il fut utilisé 52 fois pour soigner des plongeurs. Mais ce sont les diabétiques qui sont les bénéficiaires les plus fréquents de l'oxygénothérapie hyperbare . En effet 162 diabétiques ont vu leurs pieds traités par cette méthode permettant une meilleure oxygénation des tissus abîmés par le diabète. Quarante-huit entorses de la cheville ont également été traitées, huit intoxications à l'oxyde de carbone, 21 barotraumatismes, six ulcères de jambes, 6 crush syndromes, quatre ostéomyélites, quatre lumbagos, trois brûlures du visage, une radionécrose et une infection intestinale grave.

En ce qui concerne les plongeurs traités, plus de 50 % d'accidentés étaient étrangers, 58 % avaient entre 21 et 30 ans et l'écrasante majorité était des hommes. Aucun décès n’a été enregistré et le traitement s'est avéré efficace dans la majorité des cas. Les circonstances de survenue des accidents de décompression sont là aussi comme  le plus souvent, représentées par les plongées à profil complexe et les plongées successives ou multiples. Les tables de décompression utilisées sont celles de l’US Navy. Les délais de prise en charge au caisson des plongeurs concernés varient de 0 à 12 heures. Le manque de connaissance est le plus souvent comme partout, à l'origine des retards encore constatés dans la vélocité des secours. L'analyse de l'activité de ce caisson n’est pas le reflet exact de tous les caissons mais illustre bien la variété des pathologies éventuelles pour lesquelles la médecine hyperbare est une solution possible.

Les caissons n'attendent pas après les plongeurs pour être utilisés ! Et c'est tant mieux !

Il ne tient qu’à nous d'ailleurs pour qu’on les utilise encore moins... en respectant simplement les règles élémentaires de la plongée.

Maison de Retraite de Vic-Bigorre

Avenue de Pau,
65500 Vic-en-Bigorre, France

Contacts

  • : 0562968181
Plus d'informations (Accès, Horaire...)

Maison de Santé

11 Place de Verdun,
65500 Vic-en-Bigorre, France

Contacts

  • Fixe : 05 62 96 81 81

Documents similaires

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale